Urgences environnementales

La mission du Programme des urgences environnementales consiste à réduire la fréquence et les conséquences des urgences environnementales comportant le rejet imprévu, non contrôlé ou accidentel de matières dangereuses dans l’environnement, comme le pétrole ou des substances chimiques. Une équipe chargée de la réglementation et des politiques à Gatineau (Québec) et une équipe d’état de préparation et d’intervention à Montréal (Québec) assurent la coordination, en collaboration avec la Section des urgences − science et technologie à Ottawa (Ontario), le Service météorologique du Canada et le Service canadien de la faune, dont le personnel se trouve partout au pays, afin de prévenir, de se préparer et d’intervenir en cas d’urgence environnementale.

Afin d’assumer ses responsabilités, le Programme travaille en partenariat avec d’autres ministères fédéraux, d’autres paliers de gouvernement, le secteur privé et des organismes internationaux.

Qu’est-ce qu’une urgence environnementale?

Il existe différents types d’urgences environnementales. Il y a les phénomènes naturels, comme les feux de forêt, les tremblements de terre, les inondations, les ouragans ou les tempêtes de verglas. Il y a également les accidents causés par l’activité humaine, comme les accidents industriels ou liés au transport, qui entraînent le rejet de matières dangereuses, mettant ainsi l’environnement et même la santé humaine en péril. Le Programme des urgences environnementales d’Environnement Canada axe ses efforts sur les incidents polluants provenant d’un déversement ou d’un rejet de pétrole et de substances chimiques.

Qui appeler en cas d’une urgence environnementale?

Selon la nature, la taille et le lieu d’une urgence environnementale mettant en cause une substance dangereuse, une vaste gamme d’organismes des secteurs privé et public ont la tâche importante de s’assurer que les dommages causés à la vie, aux biens et à l’environnement sont réduits au minimum.

Dans la majorité des cas, de tels événements doivent faire l’objet d’un avis en vertu des lois provinciales ou territoriales et fédérales.Qui appeler en cas d’urgence