Réseau canadien de détection de la foudre

Mis sur pied en 1998, le Réseau canadien de détection de la foudre (RCDF) compte plus de 80 capteurs de foudre répartis dans tout le Canada. Il fait partie du réseau élargi de détection de la foudre d’Amérique du Nord, qui assure la surveillance de la foudre presque partout sur le contient et est le plus vaste réseau de détection de la foudre au monde.

Le RCDF fonctionne 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par année, et détecte les décharges nuage-sol et un petit pourcentage des décharges nuage-nuage. Il peut détecter jusqu’à 45 000 éclairs par heure. En règle générale, le nombre maximal d’éclairs par heure au Canada est inférieur à 25 000.

Les capteurs du RCDF déterminent la force et la polarité de la foudre (charge positive ou négative) ainsi que le moment auquel elle survient, à partir des impulsions électromagnétiques émises. 

Les données sur les impulsions recueillies par chaque capteur sont transmises au centre de contrôle du réseau situé à Tucson, en Arizona. À cet endroit, on intègre à ces données l’information provenant des nombreux capteurs du réseau afin de déterminer l’emplacement de la foudre. L’information sur l’emplacement de la foudre est ensuite transmise aux centres de prévision des intempéries d’Environnement Canada.

Aux centres de prévision des intempéries, cette information est affichée sur un écran d’ordinateur et aide les prévisionnistes à déterminer l’étendue et la gravité d’une tempête. Tout le processus prend moins d’une minute. La population peut également accéder à cette information presque en temps réel dans le site Web Météo.

Un capteur de foudre installé au milieu d’un espace découvert.