État des principaux stocks de poissons

Accéder au PDF (200 Ko)

Des 155 principaux stocks de poissons évalués en 2014, 75 stocks (48 %) ont été classifiés comme étant sains, 40 stocks (26 %) ont été classifiés comme étant dans la zone de prudence et 16 stocks (10 %) ont été classifiés comme étant dans la zone critique.Note de bas de page [1] L'état des 24 autres stocks (15 %) était inconnu.

De nombreuses années peuvent être nécessaires pour que les systèmes biologiques répondent aux changements dans la gestion. En ne considérant que les principaux stocks ayant un statut connu en 2011, deux stocks de plus étaient dans la zone de prudence et deux de moins dans la zone critique en 2014. Le nombre de stocks dans la zone saine est resté le même.

De plus, les connaissances sur l'état des stocks se sont améliorées depuis 2011; il y a maintenant 11 stocks en moins dans la catégorie inconnu.

État des principaux stocks de poissons, Canada, 2011 à 2014

Graphique à colonnes

Description longue

Le graphique à colonnes présente le nombre des principaux stocks de poissons sauvages dans chacune des zones d'état des stocks, de 2011 à 2014.

Données du graphique
État des principaux stocks de poissons, Canada, 2011 à 2014
AnnéeZone critique
(nombre de stocks)
Zone de prudence
(nombre de stocks)
Zone saine
(nombre de stocks)
Statut inconnu
(nombre de stocks)
201117317235
201215377528
201316417424
201416407524

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 940 O)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Les stocks de poissons sont classifiés en comparant la taille des stocks aux « niveaux de référence », lesquels sont établis selon la productivité du stock. Voir le document des Sources des données et méthodes pour obtenir plus de détails. Les stocks comprennent une variété d'espèces animales marines prélevées, pas seulement les poissons.
Source : Pêches et Océans Canada (2015) Liste de contrôle des pêches version 4.

L'évaluation de l'état des stocks de poissons est essentielle à la conservation et pour maintenir des pêches commerciales prospères. Pêches et Océans Canada utilise une variété de méthodes scientifiques pour évaluer les niveaux des stocks de poissons et assigne une des trois « zones d'état des stocks » (saine, de prudence ou critique) à partir de ces évaluations scientifiques. L'approche de précautionNote de bas de page [2] est utilisée pour gérer les stocks de poissons de façon à ce que la quantité de prises permises ou les taux de prélèvement approuvés soient ajustés pour maintenir les stocks dans la zone saine, en les abaissant progressivement si le stock se retrouve dans la zone de prudence et en les maintenant au niveau le plus bas possible si le stock est dans la zone critique. Lorsque les stocks sont sous la zone saine, l'ajustement des taux de prélèvement permet aux stocks de se reconstituer. Les résultats des évaluations des stocks pour les principaux stocks sont évaluées par des pairs et publiées en ligne.Note de bas de page [3] L'état des stocks de poissons est incorporé à la Liste de contrôle des pêches qui est un outil essentiel de planification et de suivi.

Les stocks de poissons sont classés comme étant principaux s'ils respectent un ensemble de critères qui tient compte des valeurs économiques, sociales et écologiques. Tous les stocks ayant une valeur au débarquement de plus de un million de dollars ou un poids au débarquement de plus de 2 000 tonnes sont inclus, comme le sont d'autres stocks principaux (voir le document Sources des données et méthodes pour plus de détails).

État des principaux stocks de poissons, par groupe de stocks

L'état des différents groupes de stocks varie en raison de différences, entre autre, dans la productivité des populations, dans l'exploitation historique et dans la résilience. Les conditions environnementales affectent aussi les différents groupes de différentes façons.

Les stocks de mollusques sont les plus susceptible de se retrouver and la zone saine en partie grâce à des conditions environnementales favorable dans les années 2000, un faible taux de prédation et une gestion efficace des stocks. Les stocks de poissons de fond sont les plus susceptibles de se retrouver dans la zone critique, en partie en raison des habitudes de récoltes historiques et des conditions environnementales défavorables dans les années 1990, mais ils démontrent des signes d'amélioration. Les récentes améliorations des stocks de poissons de fond sont probablement dues à des conditions environnementales qui leur sont favorables, tels que l'augmentation des températures océaniques, alors que les récoltes ont été maintenus à de faibles niveaux. Bien que des températures plus chaudes soient favorables pour la production de poissons de fond, elles peuvent affecter négativement d'autres espèces telles que les crustacés comme les crevettes ou les crabes.

État des principaux stocks de poissons, par groupe de stock, Canada, 2014

Graphique à colonnes

Description longue

Le graphique à colonnes empilées est présenté par groupes de stocks (mammifères marins; poissons de fond; petits poissons pélagiques; grands poissons pélagiques; salmonidés; crustacés; mollusques et autres). Chaque colonne représente un histogramme empilé du nombre de stocks dans chaque zone d'état des stocks (Zone critique; Zone de prudence; Zone saine et État inconnu).

Données du graphique
État des principaux stocks de poissons, par groupe de stock, Canada, 2014
Groupe de stocksEspèces inclusesZone critique
(nombre de stocks)
Zone de prudence
(nombre de stocks)
Zone saine
(nombre de stocks)
État inconnu
(nombre de stocks)
Mammifères marinsBaleines, morses0371
Poissons de fondMerluche, plie, morue, aiglefin, flétan, limande, goberge, sébaste, raie, morue charbonnière, morue-lingue, perchaude, sébastolobe, aiguillat1312156
Petits poissons pélagiquesHareng, maquereau, corégone, capelan, sardine, bar rayé, gaspareau, eulakane1768
Grands poissons pélagiquesThon, espadon, requin1120
SalmonidésSaumon, truite, omble chevalier1952
CrustacésCrabe, homard, crevette, crevette tachetée, krill04274
MollusquesPétoncle, palourde, panope, buccin03103
AutresHolothurie, oursin, anguille0130
Total 16407524

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,62 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Les espèces appartenant à chaque groupe de stocks sont énumérées dans le tableau de données du graphique. Les poissons pélagiques vivent dans la colonne d'eau ou près de la surface, contrairement aux poissons de fond qui sont habituellement capturés près du fond des océans. Les crustacés sont couverts d'une carapace articulée et comprennent entre autres les homards, les crabes et les crevettes. Les mollusques comprennent les espèces que nous appelons couramment coquillages telles les myes, les huîtres et les moules.
Source : Pêches et Océans Canada (2015) Liste de contrôle des pêches version 4.

Les différences entre les groupes dans la proportion des populations classées comme étant inconnu reflètent les différences dans l'information disponible pour leur évaluation. Par exemple, plusieurs populations de mammifères marins se retrouvent dans l'Arctique, un endroit où l'information est limitée. Pêches et Océans Canada et ses partenaires ont mis en place de nombreux programmes afin d'augmenter la base de connaissances pour l'évaluation de l'état de ces stocks. Ceci a eu pour effet que, des cinq mammifères marins qui avait un statut inconnu en 2011, seulement un avaient encore ce statut en 2014.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires

icône
Cet indicateur est utilisé pour mesurer les progrès vers l'atteinte de l'objectif 5 : Ressources biologiques - Utilisation économique et écologique efficace des ressources – Production et utilisation durables des ressources biologiques de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013–2016.

Accéder au PDF (200 Ko)

Date de modification :