Risque provenant de l'agriculture sur la qualité du sol et de l'eau

Accéder au PDF (445 Ko)

Entre 1981 et 2011, les changements apportés à la façon dont les exploitations agricoles sont gérées ont aidé à améliorer la performance agroenvironnemental de la qualité du sol. Les résultats de l'Indice de performance agroenvironnementale pour les régions agricoles du Canada sont bons et s'améliorent.

Bien qu'il soit toujours à un niveau jugé bon, l'Indice de performance agroenvironnementale de la qualité de l'eau a diminué en deçà du niveau souhaitable.

Indices de performance agroenvironnementale de la qualité du sol et de l'eau au Canada, 1981 à 2011

Graphique - Voir la description longue

Description longue

Le graphique présente les changements des indices de performance agroenvironnementale de la qualité du sol et de l'eau entre 1981 et 2011. Les indices varient de 0 à 100 et les résultats de 80 et plus représentent le niveau souhaitable.

Les résultats de l'Indice de performance agroenvironnementale de la qualité du sol qui sont présentés sont bons et s'améliorent. Les résultats de l'Indice de performance agroenvironnementale de la qualité de l'eau sont cotés comme étant bons mais ont diminué en deçà du niveau souhaitable.

Données du graphique
Indices de performance agroenvironnementale de la qualité du sol et de l'eau au Canada, 1981 à 2011
AnnéeIndice de performance agroenvironnementale de la qualité du solIndice de performance agroenvironnementale de la qualité de l'eau
19816492
19866687
19916785
19967083
20017389
20067682
20117774

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 834 o)

Comment cet indicateur est calculé

Note : La ligne horizontale pleine dans le graphique correspond à la plus faible valeur de l'indice pour la catégorie souhaitable. Agriculture et Agroalimentaire Canada a établi que les indices sur la qualité du sol et de l'eau doivent atteindre ce niveau d'ici 2030.
Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada (2016) L'agriculture écologiquement durable au Canada : Série sur les indicateurs agroenvironnementaux – Rapport numéro 4.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la demande du marché et les nouvelles technologies ont changés l'agriculture au Canada. Les exploitations agricoles sont maintenant moins nombreuses et plus grandes, et la superficie cultivée et le nombre d'animaux ont augmenté. Associée à ces changements est une sensibilisation accrue chez les producteurs et le public à l'égard des pressions de la production agricole exercées sur l'environnement. La protection de la qualité du sol permet à une exploitation agricole de continuer à produire des cultures saines et abondantes. Une exploitation agricole bien gérée permet de s'assurer que les produits chimiques nocifs ne pénètrent pas dans les eaux de surface et les eaux souterraines.

L'Indice de performance agroenvironnementale de la qualité du sol combine les renseignements sur le risque de perte du sol, la contamination par des éléments traces, l'accumulation de sel et la réduction de matière organique dans le sol. Il y a eu une amélioration de l'indice, en grande partie grâce à l'adoption de pratiques agricoles à labour réduit ou sans labour et d'un déclin de la mise en jachère durant l'été, en particulier dans les provinces de l'Ouest. Dans l'est du Canada, des précipitations plus abondantes permettent une production agricole plus intense. Lorsque cette production est combinée à une plus grande dépendance, mais en déclin, à l'égard des méthodes de labour traditionnelles, les sols dans cette région peuvent être plus touchés par l'agriculture.

L'Indice de performance agroenvironnementale de la qualité de l'eau combine les renseignements sur le risque de contamination de l'eau par l'azote, le phosphore, des bactéries et des pesticides. La variation de l'indice à l'échelle nationale peut être attribuable aux conditions météorologiques de l'année durant laquelle des données ont été recueillies. En outre, l'application accrue d'engrais et de fumiers dans les exploitations agricoles au cours des dernières décennies a fait augmenter le risque que l'azote et le phosphore découlant de l'agriculture et les bactéries atteignent les plans d'eau. Depuis 2006, des déclins dans les populations de bétail ont entraîné une diminution des zones de cultures de vivaces. Ce changement a entraîné une augmentation dans l'utilisation d'herbicides, de pesticides et d'engrais au phosphore, augmentant le risque de contamination de l'eau dans certaines régions.

Les résultats de l'indice démontrent que les producteurs répondent aux préoccupations environnementales et que des progrès ont été réalisés relativement au développement durable. Le développement et l'intensification des activités de culture et d'élevage, en raison de la demande croissante d'aliments et de fibres, ou de l'évolution des conditions commerciales, pourraient conduire à des pratiques agricoles qui augmentent la pression sur l'environnement, à moins que des mesures d'atténuation appropriées ne soient prises.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires


Îcone
Cet indicateur est utilisé pour mesurer les progrès vers l'atteinte de cible 3.10 : Paramètres de rendement agroenvironnemental – Atteindre une valeur comprise entre 81 et 100 sur chaque indice de rendement agroenvironnemental sur la qualité de l'eau et du sol d'ici le 31 mars 2030 de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013–2016.

Accéder au PDF (445 Ko)

Date de modification :