Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Titre d'article

Mai / juin 2009

Mai / juin 2009

Dans le présent numéro :

Notes sur la science

Documents et rapports

Au sujet de ces nouvelles en direct

 

Notes sur la science

Environnement Canada lance un nouveau répertoire de profils de scientifiques

Promotion de la surveillance et de la recherche intégrées dans les Grands Lacs

  • Image des Grands Lacs | Credit : Environnement CanadaLa perturbation des réseaux alimentaires naturels causée par les activités humaines devient un phénomène courant. Les traceurs écologiques, qui nous informent au sujet des mouvements de l’énergie, des nutriments et des contaminants à travers les réseaux alimentaires, nous transmettent les connaissances nécessaires pour restaurer de manière efficace et efficiente l’écosystème du bassin des Grands Lacs et préserver son intégrité chimique et biologique. Un consortium de scientifiques d’Environnement Canada, du ministère des Pêches et des Océans, du ministère de l’Environnement de l’Ontario et du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario et de chercheurs de l’Université de Windsor, de l’Université Queens et de l’Université Trent promeut activement une science intégrée incorporant le multimédia et utilisant les traceurs écologiques pour la surveillance et la recherche dans le bassin des Grands Lacs. Les personnes suivantes participent actuellement au projet : Dr  Michael Arts (EC), Dr Satyendra Bhavsar (MEO), Dr Ken Drouillard (GLIER – Windsor), Dr Aaron Fisk (GLIER – Windsor), Dr  Craig Hebert (EC), Dr Tim Johnson (MRNO), Dr Marten Koops (MPO), Dr Gord Paterson (Trent), Dre Linda Campbell (Queens), Sean Backus (EC) et Daryl McGoldrick (EC).

Les pluies acides dans l’Ouest canadien – nouvelles données

  • Le Groupe de travail sur les pluies acides du Conseil canadien des ministres de l’Environnement (GTPA-CCME) a établi récemment un partenariat avec deux groupes multipartites de l’Alberta (le Terrestrial Environmental Effects Monitoring Committee et le NOx-SOx Management Working Group) pour examiner les problèmes liés aux dépôts de soufre et à la fixation de l’azote dans l’Ouest canadien. Le Dr Dean Jeffries a exposé les résultats d’enquêtes démontrant qu’un grand nombre des données de l’Ouest canadien présentées pour examen dans l’Évaluation scientifique 2004 des dépôts acides au Canada sont biaisées par les écosystèmes peu sensibles des lacs. De nouvelles données du Manitoba, de Saskatchewan et de Colombie-Britannique font état de zones extrêmement sensibles aux acides, souvent situées en aval des sources importantes d’émission de soufre et d’azote.

Environnement Canada accueille les évaluateurs de CALA pour une séance de formation

  • Laboratoire des essais environnementaux de l'AtlantiqueLe Laboratoire des essais environnementaux de l'Atlantique (LEEA) à Moncton, N.-B., a accueilli des évaluateurs de l’Association canadienne pour l’accréditation des laboratoires (CALA) de partout au Canada pour une séance de formation de deux jours sur les récents changements dans les méthodes d’évaluation et les analyses statistiques en toxicologie. La séance consistait en une série d’exposés et de discussions à propos des enjeux soulevés par les évaluateurs sur une grande variété de sujets. Les résultats de ces discussions seront communiqués à la CALA pour que des mesures soient prises. Le nouveau test de toxicité de sédiment pour les embryons d’échinodermes et les trois procédures utilisées pour le maintien du pH pendant le test de toxicité des eaux usées municipales pour la truite arc-en-ciel ont fait l’objet de démonstrations en laboratoire. Les réactions des participants ont été très positives.

  • Pour plus d'info. : Ken Doe (506-851-3486), Urgences, des laboratoires d’analyses opérationnelles et du soutien à la recherche

Atelier sur le Programme de surveillance écologique du delta Peace-Athabasca

  • À Fort Smith, Territoires du Nord-Ouest (16-18 juin), les Premières Nations, les ministères provinciaux, territoriaux et fédéraux de même que plusieurs invités ont participé à un atelier sur le Programme de surveillance écologique du delta Peace-Athabasca organisé par le personnel de Parcs Canada du parc national Wood Buffalo afin de poursuivre le processus d’élaboration d’un programme complet de surveillance à long terme, financé conjointement, pour le delta Peace-Athabasca. Les objectifs de ce programme sont de coproduire des connaissances à partir du savoir écologique traditionnel et des « méthodes d’acquisition du savoir » de la science occidentale et d’utiliser ces connaissances pour renseigner les politiques et réglementations afin de protéger le delta et le patrimoine des peuples indigènes. Les présentations de David Donald portant sur l’Initiative des écosystèmes des rivières du Nord, la surveillance de la qualité de l’eau au parc national Wood Buffalo et les Indicateurs écologiques/État de l’environnement aquatique du delta Peace-Athabasca (2002) ont été bien reçues. Dorothy Lindeman a apporté de précieuses contributions aux échanges sur les efforts à venir. Des discussions sont en cours au sujet d’une participation du directeur et du personnel de Parcs Canada au comité directeur, au comité technique et aux réunions du Programme de surveillance écologique du delta Peace-Athabasca.

Des solutions scientifiques pour des effluents d’usines de pâtes et papiers améliorés

  • Usine du pâte kraft et de papier située en Ontario | Photo : M. HewittLa réglementation mise en œuvre en 1992 a conduit à des améliorations importantes dans les répercussions en aval des usines de pâtes et papiers partout au Canada. Malgré ces améliorations et les efforts suivis de l’industrie des pâtes et papiers pour se conformer à cette réglementation, la surveillance effectuée dans le cadre du Programme de suivi des effets sur l’environnement a permis de constater une persistance des répercussions négatives sur les communautés benthiques et de poissons. Les Drs Mark Hewitt, Mark McMaster et Joanne Parrott travaillent en partenariat avec d’autres éminents chercheurs du domaine chez FPInnovations-Paprican, à l’Université de Guelph, à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et à l’Université Wilfrid Laurier pour déterminer les causes de l’altération de la reproduction chez les poissons et trouver des solutions à ce problème. Par son ampleur et ses exigences obligatoires, le Programme canadien de suivi des effets sur l’environnement est sans précédent dans le monde et fournit les mécanismes nécessaires pour réunir les chercheurs et les décideurs dans la résolution des problèmes complexes du monde réel. Des solutions scientifiques pour les effluents des usines de pâtes et papiers améliorés, écrit par Mark Hewitt et Michael Forbes, a été publié récemment dans La science et la technologie au service des canadiens, une collection d’études d’impact qui montrent comment la science et la technologie d’Environnement Canada contribuent aux processus décisionnels et apportent des avantages environnementaux, sociaux et économiques tangibles 

Environnement Canada et le parc national de la Mauricie – partage des données sur la qualité de l’eau

  • Environnement Canada a signé un protocole d’entente avec le parc national de la Mauricie pour l’installation et l’exploitation d’une station de référence sur la qualité de l’eau sur un site où l’impact de la pollution et des activités humaines est très faible, voire nul, et le partage des données qui y seront recueillies. La station sera dotée d’un échantillonneur automatique et de sondes multi-capteurs pour surveiller les paramètres physicochimiques de la Rivière-à-la-Pêche. Des échantillons ponctuels seront prélevés deux fois par mois en période d’inondation et une fois par mois par la suite. On analysera les pesticides, les métaux lourds, le mercure et des paramètres d’interprétation. Les résultats contribueront à l’interprétation de la qualité de l’eau dans le contexte de projets de suivi ou de surveillance comme le Plan de gestion des toxiques, le Réseau canadien de biosurveillance aquatique (RCBA) ou le Programme réglementaire sur la qualité de l’air, dans son suivi sur les dépôts de mercure.

  • Pour plus d'info. : Louis-Filip Richard (514-496-6236) ou Alain Armellin (514-283-3253), Surveillance de la qualité de l'eau

Mise à jour sur la rivière Niagara pour la Commission mixte internationale (CMI)

  • Paul Klawunn et Brad Hill ont fait des présentations sur la rivière Niagara devant le conseil sur la qualité de l’eau et le conseil consultatif scientifique du CMI. Cette réunion mixte a eu lieu à Niagara Falls, New York, dans le cadre des célébrations du centenaire du Traité des eaux limitrophes de 1909. Paul Klawunn a présenté les informations les plus récentes sur l’état et les tendances des produits chimiques « Priority 18 » au nom du Niagara River Secretariat. Dans l’ensemble, la concentration de ces contaminants a diminué au cours des vingt dernières années, mais certains contaminants, notamment les HAP, ont montré récemment une tendance à la hausse. Brad Hill a fait le point sur l’effet de la rivière Niagara sur le littoral du lac Ontario. Alors qu’il existe certaines preuves nous permettant de déduire que la rivière Niagara aurait une influence sur les concentrations de contaminants sur le littoral du lac, il manque encore trop d’informations pour que nous puissions tirer des conclusions à cet effet.

Les collectivités font le suivi des espèces végétales envahissantes – fleuve Saint-Laurent

  • Le suivi des espèces végétales envahissantes du fleuve Saint-Laurent compte parmi les indicateurs environnementaux du Programme Suivi de l’état du Saint-Laurent. Cette activité est menée en collaboration avec des collectivités riveraines distribuées sur un vaste territoire de part et d’autre du Saint-Laurent, dans sa portion parcourue par de l’eau douce au Québec. Initiée en 2004 au début du projet, une formation est organisée tous les ans afin que les groupes participants soient bien préparés à la production d’un inventaire annuel des huit espèces végétales vasculaires ciblées (Lythrum salicaria, Butomus umbellatus, Hydrocharis morsus-ranae, Fallopia japonica, Phalaris arundinacea, Myriophyllum spicatum et Trapa natans). La formation est donnée aux six groupes qui participent actuellement au suivi et travaillent entre le lac Saint-François et l’estuaire du Saint-Laurent. Le programme de formation comprend une mise à jour sur la problématique et la sévérité de l’invasion par les espèces surveillées, des discussions sur une sélection de sites qui seront visités au cours de l’année, des activités pratiques sur la procédure d’échantillonnage, l’identification des espèces présentes dans les terres humides et la collecte de données. Les résultats sont pris en considération dans les décisions sur l’état du fleuve.

  • Pour plus d'info. : Martin Jean (514-496-6573), Surveillance de la qualité de l'eau

Documents et rapports

Un nouveau recueil sur les lipides dans les écosystèmes aquatiques

  • « Lipids in Aquatic Ecosystems » vient tout juste d’être publié chez Springer, New York. Ce recueil a été édité par Michael Arts, Michael Brett (Université de Washington) et Martin Kainz (WasserKluster, Lunz, Autriche). Il comprend 14 chapitres (environ 370 pages), rédigés par des spécialistes du monde entier, sur les rôles polyvalents que jouent les lipides dans les écosystèmes aquatiques. Ce recueil intéressera un vaste éventail de scientifiques dans les domaines de l’écologie du plancton marin et d’eau douce, de la physiologie des algues, de la gestion des pêches, des sciences de la nutrition, de l’écologie des réseaux alimentaires, de l’aquaculture, de la toxicologie et des sciences de l’environnement.

 

Ostéoporose aquatique

  • Changes regionale du pH et concentration de calcium dans les eaux des lac de l'Ontario (Cliquer pour agrandir) (en anglais) | Image : Science.comDes chercheurs collaborant à un projet dans le Bouclier canadien ont mis en lumière un nouveau problème environnemental. Utilisant le terme ostéoporose aquatique, cette équipe a montré que les concentrations de calcium diminuent dans les lacs d’eau douce boréaux. La lixiviation de longe date du calcium des sols du bassin hydrographique par les pluies acides est l’un des nombreux facteurs à l’origine de cette diminution. Le calcium est un élément nutritif essentiel pour de nombreux organismes lacustres, y compris la daphnie (ou « puce d’eau »). Les chercheurs ont examiné les crustacés préservés dans des carottes de sédiments lacustres pour recueillir des données sur la diminution du calcium de l’eau des lacs et la quasi-disparition simultanée de la daphnie. Dans une grande proportion des lacs examinés, la concentration en calcium approchait du seuil en deçà duquel la survie et la reproduction des daphnies de laboratoire sont réduites, ou était inférieure à ce seuil. La perte du calcium dans l’environnement aura vraisemblablement des incidences écologiques étendues et marquées.

  • Jeziorski, A., N.D. Yan, A.M. Paterson, A.M. DeSellas, M.A. Turner, D.S. Jeffries, B. Keller, R.C. Weeber, D.K. McNicol, M.E. Palmer, K. McIver, K. Arseneau, B.K. Ginn, B.F. Cumming et J.P. Smol. 2008. « The widespread threat of calcium decline in fresh waters ». Science 322 (5906): 1374-1377.

Au sujet de ces nouvelles en direct

Pour tisser de meilleurs liens entre la science et la politique de l’eau, ce bulletin d’information gratuit produit par Liaison en sciences et technologie fournit aux professionnels de l’eau de l’information d’actualité sur les activités de recherche de la Direction des sciences et de la technologie de l’eau d’Environnement Canada aux professionnels de l’eau, aux décideurs et aux responsables des politiques, aux gouvernements, et aux autres groupes impliqués dans la gestion efficace des ressources en eau.

Respect de la vie privée – Environnement Canada ne fera pas la vente ni le commerce de votre adresse de courriel.

Contact – Veuillez faire parvenir vos questions et vos commentaires à Leah Brannen, Liaison avec la science et la technologie.

Abonner | Désabonner

Pour recevoir l'avis par courriel annonçant les nouvelles publications, envoyez un courriel et laissez l'objet et le corps du message en blanc.

Liaison S-T | Tél 905 336-4780 | Téléc 905 336-4420

Environnement Canada | 867 Lakeshore Rd., Burlington (Ontario) Canada L7R 4A6