Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport sur la situation des aires protégées du Canada 2006-2011

Chapitre 1 : Quelques statistiques pour 2011

Contexte

Les aires protégées sont le fondement des efforts déployés par le Canada pour conserver la biodiversité. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, les organismes privés et les particuliers, ainsi que les groupes autochtones et communautaires du pays protègent ainsi environ un million de kilomètres carrés (km2) de terres et d'eaux douces totalisant 10 % de la masse terrestre du Canada et près de 50 000 km2 d'eaux marines, soit environ 1 % de la superficie océanique du pays.

Les Canadiens consacrent des espaces pour la protection de la nature depuis 1876, date de la création du premier parc, soit le Parc du Mont Royal à Montréal (Québec). Ont suivi notre premier parc national, celui de Banff, créé en 1885, et notre premier refuge d'oiseaux migrateurs au lac de la Dernière-Montagne, en 1887, qui devenait en même temps la première réserve faunique en Amérique du Nord. Les premières aires marines protégées au Canada ont été les portions marines du Refuge d'oiseaux des rochers aux Oiseaux, ainsi que du Refuge d'oiseaux de l'Île Bonaventure et du Rocher Percé au Québec en 1919. Aujourd'hui, les organismes du gouvernement canadien administrent plus de 5 900 aires protégées terrestres et marines, incluant des zones vierges, des parcs voués à la conservation et à l'agrément du public, des réserves écologiques permettant de faire des études scientifiques et des zones qui servent à protéger des habitats et des espèces terrestres et marines uniques.

Le premier chapitre du présent rapport expose certains faits de base au sujet des aires protégées du Canada à la fin de 2011. On y adresse les questions suivantes :

  • De combien disposons-nous?
  • Quelle proportion de l'ensemble de nos terres, eaux douces et océans cela représente-t-il?
  • Dans quelle mesure ces données ont-elles changé depuis la période visée par le précédent rapport, soit 2000–2005?
  • Où se trouvent les aires protégées?
  • Qui les gère?
  • Comment les aires protégées du Canada se comparent-elles à celles d'autres pays?

Encadré 1 Objectifs internationaux relatifs à l'étendue des aires protégées

  • 2002 : « [D'ici l'an 2010] Au moins 10 % de chacune des régions écologiques de la planète effectivement conservées »--CDB, Conférence des Parties 6, La Haye, Pays-Bas; Stratégie mondiale pour la conservation des plantes (CDB, 2002)
  • 2004 : « Au moins 10 % de chacune des régions écologiques de la planète sont effectivement conservées »--CDB, Conférence des Parties 7, Kuala Lumpur, Malaisie; Décision VII/30, Objectif 1.1 (CDB, 2004a)
  • 2004 : « Adopte le programme de travail sur les aires protégées qui figure en annexe à la présente décision, dans le but d'assurer la création et le maintien, d'ici 2010 pour les zones terrestres et d'ici 2012 pour les zones marines, de systèmes nationaux et régionaux d'aires protégées complets, bien gérés et écologiquement représentatifs… » --CDB, Conférence des Parties 7, Kuala Lumpur, Malaisie; Décision VII/28 (CDB, 2004)
  • 2010 : « D'ici à 2020, au moins 17 % des zones terrestres et d'eaux intérieures et 10 % des zones marines et côtières, y compris les zones qui sont particulièrement importantes pour la diversité biologique et les services fournis par les écosystèmes, sont conservées au moyen de réseaux écologiquement représentatifs et bien reliés d'aires protégées gérées efficacement et équitablement et d'autres mesures de conservation effectives par zone, et intégrées dans l'ensemble du paysage terrestre et marin. »--CDB, Conférence des Parties 10; Nagoya, Japon; Objectifs d'Aichi relatifs à la diversité biologique, Objectif 11 (CDB, 2010)

Se reporter à l'annexe 2 pour une liste complète des buts du Programme de travail de la CDB sur les aires protégées et des objectifs d'Aichi relatifs à la diversité biologique.

Objectifs national du Canada

En 2015, le Canada a adopté des buts et des objectifs nationaux pour la biodiversité à attendre d'ici 2020, complétant les buts et objectifs internationaux. La production de rapports sur les aires protégées servira de base pour la mesure des progrès accomplis vers l'atteinte de l'Objectif 1 du Canada en matière de biodiversité d'ici 2020 : D'ici 2020, au moins 17 % des zones terrestres et d'eaux intérieures et 10 % des zones côtières et marines seront conservées par l'entremise de réseaux d'aires protégées, et d'autres mesures efficaces de conservation dans des superficies clairement définies.

Tableau 1. Quelques aires protégées du Canada, établies depuis la Confédération

Fait saillant
Endroit
Premier parc municipal créé aux fins de la conservation au Canada
Mont Royal, Montréal, Québec (1876)
Premier parc national au Canada
Parc national Banff, Alberta (1885)
Premier refuge de sauvagine au Canada
Lac Last Mountain, Saskatchewan (1887)
Premier parc provincial au Canada
Parc provincial Algonquin, Ontario (1893)
Premières aires marines protégées (AMP) au Canada
Refuge d'oiseaux des rochers aux Oiseaux, Québec (1919)
Refuge d'oiseaux de l'Île Bonaventure et du Rocher Percé, Québec (1919)
Premier parc interprovincial au Canada
Parc interprovincial de Cypress Hills, Alberta/Saskatchewan (1989)
Première aire protégée hauturière au Canada en vertu de la Loi sur les océans
Zone de protection marine du champ hydrothermal Endeavour (2003)
Aire protégée la plus grande au Canada
Refuge d'oiseaux migrateurs du golfe de la Reine-Maud, Nunavut (6 278 200 ha)
Aire protégée la plus petite au Canada
Refuge d'oiseaux migrateurs de l'îlot Christie, Colombie-Britannique (0,08 ha)
Aire protégée la plus au sud du Canada
Parc national de la Pointe-Pelée, Ontario (42° N)
Aire protégée la plus au nord (et la plus aride) du Canada
Parc national de Quttinirpaaq, île Ellesmere, Nunavut (82,06° N)
Aire protégée la plus à l'est du Canada
Witless Bay Seabird Ecological Reserve, Terre-Neuve-et-Labrador (52,8° E)
Aire protégée la plus à l'ouest du Canada
Parc national Ivvavik, Yukon (141° O)
Refuge de gibier de Kluane, Yukon (141° O)
Réserve de parc national de Kluane, Yukon (141° O)
Parc national Vuntut, Yukon (141° O)
Aire protégée la plus haute du Canada
Réserve de parc national de Kluane, Yukon (le mont Logan, le plus haut sommet du Canada à 5 959 mètres, se trouve dans ce parc national)

Étendue et croissance des aires protégées

L'étendue du système des aires protégées terrestres du Canada est passée de 908 244 km2, au dernier rapport en 2005, à 993 242 km2 en 2011, soit une croissance de 9,4 %. Simultanément, l'étendue du système des AMP du Canada est passée de 30 900 km2 en 2005 à 49 364 km2 en 2011, soit une croissance de 60,0 % (figure 1) Table Footnote 2.

  • En 2011, le Canada protège 10,0 % de ses terres et de ses eaux douces (8,7 % en aires protégées permanentes et 1,3 % en aires provisoires Table Footnote 3), soit une hausse par rapport aux 9,4 % de 2005. Quant au territoire marin, 0,9 % est protégé (incluant les eaux marines intérieures, les mers territoriales et la zone économique exclusive), comparativement à 0,6 % en 2005 (encadré 2 et figure 2).
  • Au total, 1 197 nouvelles aires protégées, marines et terrestres, se sont ajoutées au système d'aires protégées du Canada depuis 2005, s'étendant sur 103 462 km2, ce qui porte le nombre total d'aires protégées à 5 922 en 2011 (tableau 2, tableau 3 et carte 1).

Encadré 2 Territoire marin du Canada

Le territoire marin du Canada est délimité selon la ligne de base définie par des points de repère au long de la laisse de basse mer officielle sur le littoral. La zone marine située au large de la ligne de base est considérée comme « hauturière ». Cela représente une superficie de 0,2 million km2 pour la mer territoriale (située en deçà de 12 milles marins de la ligne de base) et 2,9 millions km2 pour la zone économique exclusive (jusqu'à 200 milles marins au large de la ligne de base).

Les « eaux intérieures », comprenant les zones marines (c.-à-d. d'eau salée) situées côté terre de la ligne de base, incluant les baies et les ports, représentent une étendue de 2,5 millions km2.

Figure 1: Étendue et croissance des aires protégées

Étendue et croissance des aires protégées

Description longue pour la figure 1

Diagramme en barres comparant l'ampleur de la croissance des aires protégées entre 2005 et 2011 au Canada; les deux premières barres représentent les aires terrestres en 2005 et 2011 respectivement, alors que les deux barres suivantes représentent les aires marines en 2005 et 2011 respectivement. Les aires terrestres protégées provisoires et permanentes sont présentées séparément à l'intérieur de chaque barre.

SuperficieSuperficie terrestre protégée (km2)
2005
Superficie terrestre protégée (km2)
2011
Superficie marine protégée (km2)
2005
Superficie marine protégée (km2)
2011
Provisoire126 628127 016Aucune stratégie en vigueurAucune stratégie en vigueur
Permanente781 616866 226Aucune stratégie en vigueurAucune stratégie en vigueur
Total908 244993 242 (9.4% increase)30 90049 364 (60% increase)

Figure 2: Superficie terrestre et marine protégée du Canada en 2011 par rapport à la superficie totale

Superficie terrestre et marine protégée du Canada en 2011

Description longue pour la figure 2

Deux graphiques représentant:

  • (a) la taille de l'aire terrestre totale du Canada comparée à la taille de son aire terrestre protégée; et
  • (b) la taille de l'aire marine totale du Canada comparée à la taille de son aire marine protégée.
    • Aire terrestre totale : 10,1 millions de km2
      • Aire terrestre protégée totale : 10%
    • Aire marine totale : 5,6 millions de km2
      • Aire marine protégée totale : 0.9%
Tableau 2: Résumé des aires protégées terrestres dans chaque province et territoire Table Footnote a
Province/territoire ou organisations gouvernementalesNombre d'aires protégéesAires protégées permanentes (km2)Aires protégées provisoires (km2)Superficie protégée totale (km2)Pourcentage du territoire terrestre protégé
Alberta Table Footnote b26382 140-82 14012,4%
Colombie-Britannique1 035135 145696135 84114,4%
Manitoba Table Footnote c30662 7013 25065 95110.2%
Nouveau-Brunswick732 234-2 2343.1%
Terre-Neuve-et-Labrador6318 535-18 5354.6%
Territoires du Nord-Ouest32119 205940120 1458.9%
Nouvelle-Écosse744 598-4 5988.4%
Nunavut29208 588-208 58810.0%
Ontario665109 922-109 92210.2%
Île-du-Prince-Édouard134159-1592.8%
Québec2 43920 582113 543134 1258.9%
Saskatchewan75151 588-51 5887.9%
Yukon2248 7088 58757 29511.9%
Agence Parcs Canada Table Footnote d110 000010 000non-applicable
Total pour le Canada(Terrestres)5 884 Table Footnote e873 96713 473993 243 Table Footnote f10.0%

Table 2: Summary of terrestrial protected Footnotes

Footnote 1

Se reporter au préambule pour savoir quelles sont les aires protégées privées incluses.

Return to Footnote a referrer

Footnote 2

L'Alberta ne reconnaît ni ne comptabilise les pâturages communautaires d'Agriculture et Agroalimentaire Canada pour le moment.

Return to Footnote b referrer

Footnote 3

Le Manitoba ne reconnaît ni ne comptabilise les pâturages communautaires d'Agriculture et Agroalimentaire Canada pour le moment.

Return to Footnote c referrer

Footnote 4

L'Agence Parcs Canada est mentionnée séparément afin d'inclure l'aire marine nationale de conservation du Lac-Supérieur qui se trouve en eau douce et qui est par conséquent considérée comme terrestre, mais qui ne figure pas dans les limites géographiques d'un gouvernement provincial ou territorial.

Return to Footnote d referrer

Footnote 5

Ce total ne peut être ajouté au nombre total d'AMP pour obtenir un total national, car un bon nombre d'entre elles représentent des portions d'aires protégées partiellement marines, mais déjà comptabilisées dans les colonnes d'aires terrestres. Le total des superficies peut cependant être calculé.

Return to Footnote e referrer

Footnote 6

Ce total, pour l'ensemble du Canada, est légèrement différent du total indiqué ailleurs dans le document en raison des écarts arrondis.

Return to Footnote f referrer

Tableau 3: Résumé des aires protégées marines au Canada
AdministrateurNombre d'AMPSuperficie marine protégée (km2)Proportion du total des AMP 10 Table Footnote g
Colombie-Britannique1792 786.05.6%
Manitoba182.20.2%
Québec4413 452.07.0%
Île-du-Prince-Édouard4713.60.0%
Nouveau-Brunswick20.40.0%
Terre-Neuve-et-Labrador6152.00.3%
Québec et Agence Parcs Canada11 245.32.5%
Environnement Canada5719 589.039.7%
Agence Parcs Canada1411 642.723.6%
Pêches et Océans Canada810 406.521.1%
Total pour le Canada756 Table Footnote h49 369.7100.0%

Table 3

Footnote 7

On indique la proportion plutôt que le pourcentage d'une zone géographique/politique particulière, puisqu'aucune zone géographique des eaux marines du Canada n'a d'objectif ou de total déclaré.

Return to Footnote g referrer

Footnote 8

Ce total ne peut être ajouté au nombre total des aires protégées terrestres du Canada pour obtenir un total national, parce que certaines AMP font partie d'une aire partiellement marine et partiellement terrestre. L'addition des deux composants entraînerait une double comptabilisation de ces sites. Les superficies totales peuvent toutefois être additionnées.

Return to Footnote h referrer

Carte 1 : Réseau des aires protégées au Canada

Réseau des aires protégées au Canada

Description longue pour la carte 1

Carte de toutes les aires protégées du Canada sur laquelle on définit chaque aire protégée en fonction d'une des huit catégories de l'UICN. La légende de la carte définit les catégories de l'UICN comme suit : catégorie Ia, catégorie Ib, catégorie II, catégorie III, catégorie IV, catégorie V, catégorie VI et non classée. Source : Système de rapport et de suivi pour les aires de conservation (SRSAC) – 2011.12.31.

  • Le gouvernement fédéral assure l'administration de 42 % en superficie des aires protégées terrestres, répartie entre trois organisations gouvernementales : l'Agence Parcs Canada, Environnement Canada et Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les provinces et territoires administrent à peu près tout le reste (figure 3).
  • Le gouvernement fédéral assure l'administration de plus de 90 % en superficie des APM du Canada, répartie entre trois organisations : Pêches et Océans Canada, l'Agence Parcs Canada et Environnement Canada. Les provinces administrent à peu près tout le reste (tableau 3).
  • De plus en plus, les gouvernements provinciaux reconnaissent les terres de conservation de propriété privée comme faisant partie intégrante du réseau d'aires protégées. Toutefois, la déclaration officielle des aires protégées assujetties à cette forme de gouvernance n'est pas encore systématique Table Footnote 4. À ce jour, cinq provinces déclarent des terres de conservation privées, totalisant environ 1 755 km2, comme faisant partie de leur système ou réseau d'aires protégées, et de nombreuses organisations du Canada ont entrepris de délimiter ces terres privées et d'ajouter leur contribution aux stratégies relatives aux aires protégées.
  • Les populations autochtones ont contribué à l'établissement de dizaines de milliers de km2 d'aires protégées au cours de la période de 2006 à 2011, dans le cadre d'accords de revendications territoriales et de traités modernes, d'autres ententes ou de plans coopératifs d'aménagement du territoire; plusieurs exemples sont mentionnés tout au long du présent rapport. De fait, la création de la plupart des aires protégées au Canada exige une collaboration avec les organisations et les collectivités autochtones pour assurer la conservation de la biodiversité et du patrimoine culturel, une gestion coopérative des aires protégées et le partage des avantages que procurent ces lieux. Toutefois, il faudra faire davantage pour que les systèmes de production de rapport sur les aires protégées témoignent fidèlement de cette réalité.
  • Le taux de croissance du système d'aires protégées terrestres a ralenti jusqu'à 2,8 % par année entre 2006 et 2011, par rapport à 5,3 % entre 2000 et 2005. Par contre, le taux de croissance du système d'AMP du Canada a grimpé jusqu'à 11,5 %, alors qu'il était de 4,6 % par année en 2000–2005. La figure 4 illustre la croissance cumulative des aires protégées terrestres et marines au fil du temps.

Figure 3: Qui gère les aires protégées terrestres au Canada?

Qui gère les aires protégées terrestres au Canada?

Description longue pour la figure 3

Diagramme à secteurs représentant les proportions relatives (pourcentages) d'aires protégées au Canada gérées par 5 instances différentes, de la plus grande à la plus petite : provinces et territoires, Agence Parcs Canada (fédéral), Environnement Canada (fédéral), Agriculture et Agroalimentaire Canada (fédéral; Programme des pâturages communautaires); et terres privées.

Diagramme à secteurs représentant les proportions relatives (pourcentages) d'aires protégées au Canada gérées par 5 instances différentes
Provinces et territoires58.1%
Fédéral : Agence Parcs Canada30.3%
Fédéral : Environnement Canada10.5%
Fédéral : Agriculture et Agroalimentaire Canada (pâturages communautaires)0.9%
Terres privées0.2%

Figure 4: Croissance de l'ensemble des aires protégées marines (violet-clair) et terrestres (violet) au fil du temps

Croissance de l'ensemble des aires protégées marines (violet-clair) et terrestres

Description longue pour la figure 4

Diagramme en barres représentant la croissance cumulative des aires terrestres et des aires marines protégées dans le temps; l'axe horizontal correspond aux années 1876 à 2011, alors que l'axe vertical représente la superficie en km2 entre 0 et un million. Les aires marines et terrestres apparaissent séparément.

AnnéeMarine (km2)Terrestre (km2)
1876015165.91105
1877015165.91105
1878015165.91105
1879015165.91105
1880015165.91105
1881015165.91105
1882015165.91105
1883015165.91105
1884015165.91105
1885021806.91105
1886024469.01105
1887024517.44055
1888024517.44055
1889024517.44055
1890024517.44055
1891024517.44055
1892024517.44055
1893032240.44055
1894032272.98055
1895032777.98055
1896032777.98055
1897032777.98055
1898032777.98055
1899032777.98055
1900032800.82995
1901032800.82995
1902032800.82995
1903032800.82995
1904032800.82995
1905032800.82995
1906032800.82995
1907043678.82995
1908043678.82995
1909043678.82995
1910043678.82995
19117.146130.21995
19127.146130.21995
19137.153295.84995
19147.153581.84995
19157.153581.84995
19167.153581.84995
19177.153581.84995
19187.153597.04995
191921.87753621.24095
192021.87755027.64095
192121.87755030.87095
192221.877103864.9827
192321.877103868.5083
192421.877103868.5083
1925295.9748104679.4671
1926295.9748104679.5197
1927303.745164361.2826
1928303.745164365.7826
1929303.745164365.9026
1930303.745167359.2026
1931303.745167368.7024
1932303.745167369.83
1933303.745167369.92
1934303.745167373.22
1935303.745167373.22
1936303.745168362.8254
1937306.4842169214.8758
1938306.4842180816.6258
1939367.4742187391.0362
1940367.4742188542.8662
19411916.4681192731.6818
19421916.4681192788.7218
19431916.4681193067.3918
19441926.8225195054.9897
19451926.8225195212.5689
19461926.8225195290.9389
19471926.8225195294.3489
19481926.8225195669.6129
19491926.8225195890.2933
19501927.0925196080.2633
19511927.0925196303.4769
19521927.0925196721.824
19531927.0925196784.1868
19541927.1325197114.683
19551941.1125197290.845
19561941.1125197417.6353
19573533.2273206516.6384
19583538.8988206879.7786
19594018.1945213796.2005
19604150.7082214205.2803
196111860.6795293356.542
196211860.9595293671.9531
196311860.9595294250.6934
196411994.9595296050.4547
196513760.3854308096.8298
196613788.5564308209.2773
196713805.0551309448.5149
196813805.1151309883.4809
196913805.1751311468.4531
197013807.2851338343.6885
197113937.8501341020.7256
197213939.151348785.6896
197314048.241356948.1826
197414058.211360568.1375
197514113.0532368257.3982
197615270.5596408652.1893
197715270.5596409913.5645
197815284.8417410321.6273
197915328.4411410768.3204
198015337.1336410866.803
198115783.8136414877.4623
198215796.2936415007.0887
198315796.2936434574.8621
198415874.2936459219.8705
198516089.1195464352.7187
198616135.3783472134.99
198716211.2983478442.6684
198818561.9483514010.1695
198918566.8053522054.4032
199018570.5753525701.6256
199118596.8729526200.2102
199218956.8611526722.6268
199318979.0281537549.5441
199418985.9901541785.8612
199520764.7681581490.3934
199621622.5923600595.5578
199721638.5593612225.3303
199822962.5263641876.9299
199922963.2633653524.8537
200022964.3393665423.2364
200123458.3963723938.1592
200223459.1263747686.0126
200326780.6063806190.1012
200429181.1383816014.4375
200529252.8483847113.4629
200629536.8503852495.1842
200729568.4503877583.6299
200836607.9203923490.9348
200936690.1903977342.0223
201045911.785984990.9521
201145911.9141001274.366

Étendue des aires protégées dans les régions naturelles du Canada

La proportion de la superficie protégée dans les écorégions terrestres varie entre 1,8 % dans l'écozone des Plaines à forêts mixtes à 26,0 % dans celle de la Cordillère arctique, en passant par 11,1 % en moyenne dans les trois écozones boréales. La superficie d'aires protégées dans les biorégions marines oscille entre 0 % et 5,3 %, 10 biorégions sur 12 ayant une protection de 2,0 % ou moins (tableau 4, tableau 5, carte 2 et carte 3).

  • Près de la moitié des écozones terrestres du Canada (7 sur 15), principalement dans le nord et l'ouest du pays, ont au moins 10 % de leur superficie conservée sous forme d'aires protégées. On observe une superficie comparable, incluant les zones boréales intérieures et une grande partie de la toundra arctique, dans 6 autres des 15 écozones (tableau 4 et carte 2).
  • Comme le montre le tableau 4, la proportion de la superficie totale protégée de presque toutes les 15 écozones terrestres du Canada (l'exception étant l'écozone du Haut-Arctique Table Footnote 5) a augmenté depuis 2005. La plus forte hausse se situe dans l'écozone Maritime du Pacifique, dont la portion protégée est passée de 12,4 % à 20,3 %, soit une hausse de près de 8 %. La variation moyenne par rapport à 2005 est d'environ +2 % (tableau 4).
  • Parmi les biorégions marines du Canada, 4 (sur 12) ont plus de 2 % de leur superficie protégée (toutes sur la côte ouest) et 3 autres bénéficient d'une protection de 0,5 à 2 %. Deux biorégions ont une protection relativement limitée (tableau 5 et carte 3).
  • La superficie globale des zones marines protégées a plus que doublé entre 2005 et 2011, passant de 0,8 % à 1,7 % en moyenne. Le plus grand changement relatif a eu lieu dans la biorégion marine du Plateau nord où la hausse a été de 0,4 % à 5,3 %. Le changement moyen correspond à 0,9 % de protection de la superficie totale, les changements étant très variables d'une extrémité à l'autre du pays.

Encadré 3 Régions naturelles du Canada

Un certain nombre de cadres spatiaux ont été créés au fil du temps pour mieux comprendre, planifier et gérer les régions naturelles du Canada. Le présent rapport fait appel à deux de ces cadres :

  • Cadre écologique national pour le Canada : Classement hiérarchisé des écosystèmes, comprenant : écozones, écoprovinces, écorégions et écodistricts. Le Canada est subdivisé en 15 écozones terrestres selon des caractéristiques écologiques. Pour en savoir plus, se reporter au fichier PDF.
  • Biorégions marines canadiennes Table Footnote 6 : Unités spatiales de haut niveau pour chacun des trois océans du Canada, fondées sur des similitudes océanographiques et bathymétriques. Pour en savoir plus, se reporter au fichier PDF.

Tableau 4 (figure en dessous): Pourcentage de protection des 15 écozones terrestres du Canada

Croissance cumulative des aires terrestres et des aires marines protégées.
Nom de l'écozonePourcentage de protection en 2005Pourcentage de protection en 2011Écart
1. Cordillère arctique22.6%26.0%3.4%
2. Haut-Arctique7.4%6.8%-0.6%
3. Bas-Arctique15.9%16.5%0.6%
4. Taïga des plaines4.9%7.3%2.4%
5. Taïga du Bouclier4.0%6.2%2.3%
6. Bouclier boréal7.4%8.9%1.6%
7. Maritime de l'Atlantique4.3%5.6%1.3%
8. Plaines à forêts mixtes0.4%1.8%1.4%
9. Plaines boréales8.1%9.1%1.0%
10. Prairie3.5%6.0%2.5%
11. Taïga de la Cordillère10.3%12.8%2.6%
12. Cordillère boréale14.3%15.2%0.9%
13. Maritime du Pacifique12.4%20.3%8.0%
14. Cordillère montagnarde16.5%17.2%0.7%
15. Plaines hudsoniennes10.4%12.1%1.7%

Pourcentage de protection des 15 écozones terrestres

Description longue pour la figure 4

Diagramme en barres représentant la croissance cumulative des aires terrestres et des aires marines protégées dans le temps; l'axe horizontal correspond aux années 1876 à 2011, alors que l'axe vertical représente la superficie en kilomètres carrés entre 0 et un million. Les aires marines et terrestres apparaissent séparément.

Carte 2: Pourcentage des écozones terrestres du Canada protégées en 2011

Pourcentage des écozones terrestres du Canada protégées en 2011

Description longue pour la carte 2

Une carte des écozones terrestres du Canada qui étaient protégées en 2011. Les limites des 15 écozones terrestres différentes apparaissent. Les 15 différentes écozones appartiennent à une de 4 catégories qui apparaissent sur la légende de la carte, soit :

  • 0 - 6% aire protégée
  • 6 - 12% aire protégée
  • 12 - 15% aire protégée
  • et aire protégée à plus de 15 %.
Tableau 5 (Figure en dessous). Secteurs des proportions relatives (pourcentages) d'aires terrestres protégées au Canada
Nom de la biorégionPourcentage de protection en 2005 Table Footnote iPourcentage de protection en 2011 Table Footnote jÉcart
1. Détroit de Georgia3.1%3.9%+0.8%
2. Plateau du Sud2.4%2.5%+0.1%
3. Zone du large du Pacifique0.03%2.0%+2.0%
4. Plateau du Nord0.4%5.3%+4.9%
5. Bassin de l'Arctique0.02%0.02%0%
6. Ouest de l'Arctique1.3%1.8%+0.5%
7. Archipel Arctique0.00%0.8%+0.8%
8. Est de l'Arctique0.02%1.1%+1.1%
9. Complexe de la baie d'Hudson0.4%0.7%+0.3%
10. Plateaux de Terre-Neuve et du Labrador0.02%0.02%0%
11. Plateau néo-écossais0.6%0.6%0%
12. Golfe du Saint-Laurent1.4%1.7%+0.3%

Table 5

Footnote 9

Les données pour 2005 proviennent du Conseil canadien des aires écologiques (CCAE).

Return to Footnote i referrer

Footnote 10

Les données pour 2011 proviennent du site des données sur les aires de conservation dans les eaux marines et les Grands Lacs d'Environnement Canada.

Return to Footnote j referrer

Figure 5: Pourcentage de protection des 12 biorégions marines

Pourcentage de protection des 12 biorégions marines

Description longue pour la figure 5

Un diagramme à secteurs des proportions relatives (pourcentages) d'aires terrestres protégées au Canada qui appartiennent aux 7 catégories de l'UICN; de la plus grande à la plus petite : catégorie II, catégorie Ib, catégorie VI, catégorie IV, catégorie encore inconnue, catégorie Ia, catégorie III et catégorie V.

Carte 3 : Pourcentage de protection des biorégions marines du Canada en 2011

Pourcentage de protection des biorégions marines du Canada en 2011

Description longue pour la carte 3

Une carte des biorégions marines du Canada qui étaient protégées en 2011. Les limites des 12 biorégions marinesdifférentes apparaissent. Les 12 biorégions différentes appartiennent à une de 6 catégories qui apparaissent sur la légende de la carte, soit :

  • 0 - 1% aire protégée
  • 1 - 2% aire protégée
  • 2 - 3% aire protégée
  • 3 - 4% aire protégée
  • 4 - 5% aire protégée
  • et aire protégée à 5 - 6 %..

Étendue des aires protégées selon les catégories de gestion et les types de gouvernance de l'UICN Table Footnote 7

Une très grande partie (94 %) des aires protégées terrestres du Canada se classent dans les catégories de gestion de l'UICN représentant le plus haut niveau de protection (Ia à IV) (figure 5 et figure 6). Ces catégories visent à assurer les restrictions d'utilisation et d'accès aux terres et à l'eau les plus rigoureuses et interdisent les activités industrielles ou l'extraction commerciale des ressources. Cette proportion est comparable aux 95 % de territoire des aires protégées terrestres du Canada qui étaient classées dans les catégories I-IV de gestion de l'UICN en 2005 Table Footnote 8.

  • Plus de la moitié (52 %) des aires protégées terrestres sont classées dans la catégorie II de gestion de l'UICN. Elles se composent surtout de grands parcs nationaux, provinciaux et territoriaux et d'autres aires de conservation dont la principale fonction est l'accès du public.
  • Plus de 37 % des aires protégées terrestres sont classées dans la catégorie Ib, un haut niveau de protection qui permet de reconnaître et de préserver des aires sauvages où des processus écosystémiques naturels se déroulent encore largement inchangés. Elles comprennent un certain nombre de grands refuges d'oiseaux fédéraux, ainsi que de nombreux parcs provinciaux et territoriaux du pays.
  • Environ 5 % des aires protégées terrestres du Canada sont classées dans les catégories V ou VI. Celles-ci autorisent un degré limité d'extraction des ressources ou d'activité industrielle, à la condition que ces activités soient conformes à l'intention générale qui consiste à maintenir la conservation de la biodiversité comme premier objectif de gestion pour la région (figure 5 et figure 6).
  • Les AMP de Pêches et Océans Canada correspondent à la définition d'une aire protégée, mais n'ont pas encore été classées dans une catégorie particulière, en raison des complexités pluridimensionnelles uniques de la planification et de la gestion de la zone océanique. Elles font partie des portions de la « catégorie non encore précisée » des figures 5 et 6. De nouvelles lignes directrices pour l'application des catégories de l'UICN aux aires marines, publiées par l'UICN en 2012, serviront à éclairer la prochaine version des lignes directrices du Conseil canadien des aires écologiques (CCAE) pour l'application des catégories de l'UICN au contexte canadien.
  • Bon nombre des AMP qui restent sont des portions ou des zones d'aires protégées qui ont aussi une importante composante terrestre. Dans ce cas, l'aire protégée dans son ensemble est classée dans la catégorie de l'UICN attribuée à la composante terrestre. Dans la plupart des cas, cette façon de procéder est utilisée parce qu'il n'y a pas de plan de gestion distinct pour les zones marines.
  • En 2008, l'UICN a fourni des directives pour la première fois sur le classement des aires protégées selon le type de gouvernance (se reporter au préambule). Les rapports actuels indiquent qu'une très grande partie (95,5 % de la superficie) des aires protégées terrestres au Canada entrent dans la catégorie de l'UICN de « gouvernance par le gouvernement » (figure 7). On s'attend à ce que ce nombre change à l'avenir à mesure que les organisations gouvernementales mettront à jour leurs mécanismes de production de rapports de façon à mieux tenir compte des aires protégées qui font l'objet d'une gouvernance partagée, d'une gouvernance privée et d'une gouvernance par les populations autochtones et les communautés locales.

Encadré 4 Protection de l'écosystème de prairies en Saskatchewan à l'aide de la catégorie VI de gestion de l'UICN

Le pourcentage supérieur à la moyenne des aires classées dans la catégorie VI de gestion de l'UICN est un aspect unique des aires protégées de la Saskatchewan. Les efforts de protection des écosystèmes des prairies se sont traduits par la mise de côté de près de 15 000 km2 de terres publiques aux fins de protection et de gestion de l'agriculture et de la faune. Ce territoire se compose principalement d'écosystèmes de prairie indigène ou de prairie-parc, loués pour le pâturage. Elles sont légalement protégées de façon à préserver l'habitat indigène et sont assujetties à des lignes directrices rigoureuses de développement et ne peuvent être vendues. De même, environ 3 300 km2 de pâturages communautaires exploités par la province sont gérés au profit du bétail et de la biodiversité. Les écosystèmes des prairies ont déjà accueilli des troupeaux imposants de bisons, désormais remplacés par le bétail domestique qui maintenant simule le type de perturbation autrefois dû au bison et qui utilise une ressource naturelle de valeur.

Figure 5: Aires protégées terrestres, par catégorie de gestion de l'UICN

Aires protégées terrestres, par catégorie de gestion de l'UICN

Description longue pour la figure 5

Un diagramme à secteurs des proportions relatives (pourcentages) d'aires terrestres protégées au Canada qui appartiennent aux 7 catégories de l'UICN; de la plus grande à la plus petite : catégorie II, catégorie Ib, catégorie VI, catégorie IV, catégorie encore inconnue, catégorie Ia, catégorie III et catégorie V.

Aires protégées terrestres, par catégorie de gestion de l'UICN
Catégorie UICN Ia1.0%
Catégorie UICN Ib37.7%
Catégorie UICN II52.3%
Catégorie UICN III0.4%
Catégorie UICN IV2.2%
Catégorie UICN V0.2%
Catégorie UICN VI4.5%
Categorie inconnue1.8%

Figure 6: Aires protégées marines et terrestres, par catégorie de gestion de l'UICN

Aires protégées marines et terrestres, par catégorie de gestion de l'UICN

Description longue pour la figure 6

Un diagramme à secteurs représentant les aires marines et terrestres protégées par catégorie de gestion de l'UICN; l'axe horizontal est exprimé sous forme de pourcentages de 0 à 20 % du territoire protégé, alors que l'axe vertical comporte 14 barres horizontales, soit une pour chaque province et territoire et une pour l'ensemble du Canada; la longueur d'une barre correspond au pourcentage de certaines catégories de l'UICN sur chaque territoire : UICN I-IV, UICN V-VI et provisoire ou catégorie encore inconnue.

Pourcentage de protection du territoire
Territoire géographiquePourcentage de juridiction protégée
UICN I - IV
Pourcentage de juridiction protégée
UICN V - VI
Pourcentage de juridiction protégée
(Provisoire ou catégotie non encore précisée)
Total du pourcentage de juridiction protégée
Yukon10.1%0.0%1.8%11.8%
Saskatchewan4.1%3.9%0.0%8.0%
Québec8.0%0.3%0.0%8.4%
Île-du-Prince-Édouard2.8%0.0%0.0%2.8%
Ontario9.3%0.9%0.0%10.2%
Nunavut10.0%0.0%0.0%10.0%
Nouvelle-Écosse8.3%0.0%0.0%8.4%
Territoires du Nord-Ouest8.4%0.0%0.5%8.9%
Terre-Neuve-et-Labrador4.2%0.4%0.0%4.6%
Nouveau-Brunswick3.1%0.0%0.0%3.1%
Manitoba9.6%0.0%0.5%10.1%
Colombie-Britannique14.3%0.0%0.1%14.4%
Alberta12.4%0.0%0.0%12.4%
Canada (Toutes Prov/Terr)9.4%0.4%0.2%10.0%

Figure 7: Proportion de la superficie des aires protégées terrestres, selon le type de gouvernance de l'UICN

Proportion de la superficie des aires protégées terrestres, selon le type de gouvernance de l'UICN

Description longue pour la figure 7

Un diagramme à secteurs représentant les proportions relatives (pourcentages) d'aires protégées au Canada qui appartiennent à 4 types de gouvernance de l'UICN, de la plus grande à la plus petite : gouvernance par un gouvernement, gouvernance partagée, gouvernance privée et gouvernance par des peuples autochtones et des communautés locales.

Proportions relatives (pourcentages) d'aires protégées au Canada
Governance par le gouvernement95.4%
Gouvernance partagée4.2%
Gouvernance privée0.2%
Governance par les populations autochtones et par les communautés locales0.18%

Perspective mondiale (2010) Table Footnote 9 Table Footnote 10

Le Canada se classe au 26e rang sur les 34 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) quant au pourcentage de sa superficie terrestre protégée (incluant les terres et les eaux douces), ayant gagné quelques points sur ce plan par rapport au 29e rang occupé en 2005. Pour ce qui est du pourcentage de la superficie marine protégée, il se situe au 23e rang sur les 34 pays de l'OCDE, soit à peu près la même position qu'en 2005.

  • Le Canada gère 5,8 % des aires protégées terrestres du monde, une hausse par rapport aux 5,1 % du rapport de 2005. Il gère également 3,4 % des AMP du monde, une augmentation également comparativement à 1,4 % en 2005.
  • Parmi les pays de l'OCDE, le Canada vient au deuxième rang sur 34 quant à la superficie totale des aires protégées, avec 975 816 km2 de terres et d'eaux douces protégées en 2010. Les États-Unisse classent au premier rang, avec 1,16 million de km2 et l'Australie, en troisième place, avec 814 699 km2.
  • Sur les 34 pays de l'OCDE, le Canada est 26e en ce qui a trait au pourcentage de terres et d'eaux douces protégées, avec 9,7 %, après les États-Unis qui se classent au 22e rang, avec 12,4 %, le Mexique, avec 11,1 % et l'Australie, avec 10,6 %. L'Allemagne occupe la première place avec 42,4 % de sont territoire protégé (figure 8).
  • Le Canada est 23e sur 34 en ce qui concerne le pourcentage des eaux marines protégées, avec 0,9 %, derrière les États-Unis, en deuxième place avec 28,6 %, l'Australie, avec 28,3 %, et le Mexique, avec 16,7 %. L'Allemagne est toujours au premier rang avec 40,3 % (figure 9).
  • Bien que de nombreux pays du monde fournissent actuellement des données sur toutes les catégories d'aires protégées de l'UICN, la communauté de pratique au Canada n'a pas encore entièrement évalué les aires protégées des catégories V et VI. Des travaux menés par le CCAE se poursuivent à cet égard au Canada et permettront de présenter des rapports représentatifs de l'étendue entière de nos réseaux d'aires protégées.

Figure 8: Aires protégées terrestres--comparaison mondiale de la proportion de terres et d'eaux douces protégées par divers pays de l'OCDE (l'indicateur numérique des pays montre leur rang parmi un échantillon de 34 pays de l'OCDE). (Se reporter à la note de bas de page Table Footnote 9 pour l'information de référence.)

Aires protégées terrestres—comparaison mondiale de la proportion de terres et d'eaux douces protégées

Description longue pour la figure 8

Un diagramme en barres comparant le pourcentage d'aires terrestres et d'étendues d'eau douce (terrestres) protégées pour les différents pays de l'OCDE; l'axe horizontal comporte 11 pays différents (barres), alors que l'axe vertical correspond à l'aire protégée entre 0 et 45 pour cent. Les pays sont classés en fonction du pourcentage le plus élevé au pourcentage le plus faible des aires protégées.

Pourcentage d'aires terrestres et d'étendues d'eau douce (terrestres) protégées pour les différents pays de l'OCDE
PaysAire terrestre protégée (pour cent)Rang
Allemagne42,4%1
Pologne22,4%7
Japon16,5%14
Slovaquie13,2%20
États-Unis12,4%22
Mexique11,1%23
Suède10,9%24
Australie10,6%25
Canada9,7%26
Finlande9,0%27
Turquie1,9%33

Figure 9: Aires marines protégées--comparaison mondiale de la proportion d'eaux marines protégées (l'indicateur numérique des pays montre leur rang parmi 34 pays de l'OCDE) (Se reporter à la note de bas de page Table Footnote 9 pour l'information de référence.)

Aires marines protégées—comparaison mondiale de la proportion d'eaux marines protégées

Description longue pour la figure 9

Un diagramme en barres comparant le pourcentage d'aires terrestres et d'étendues d'eau douce (terrestres) protégées pour les différents pays de l'OCDE; l'axe horizontal comporte 11 pays différents (barres), alors que l'axe vertical correspond à l'aire protégée entre 0 et 45 pour cent. Les pays sont classés en fonction du pourcentage le plus élevé au pourcentage le plus faible des aires protégées.

Pourcentage d'aires terrestres et d'étendues d'eau douce (terrestres) protégées pour les différents pays de l'OCDE
CountryEaux marines protégéesRang
Allemagne40,3%1
Pologne28,6%2
Japon28,3%3
Slovaquie16,7%8
États-Unis5,6%11
Mexique5,3%12
Suède5,0%13
Australie4,1%14
Canada2,4%21
Finlande0,8%23
Turquie0,7%24

Pied de page

Text Content Footnote

Footnote2

L'information de 2005 présentée dans ce rapport est tirée, chaque fois que possible, du système de rapport et de suivi des aires de conservation (SRSAC) qui a été mis à jour depuis la publication du Rapport sur la situation des aires protégées du Canada 2000–2005.

Return to Footnote 2 referrer

Footnote3

Les aires protégées provisoires sont des aires auxquelles une protection provisoire est conférée en vertu de la loi, et selon des limites officiellement décrites. Ces aires sont intégrées dans le SRSAC et dans le présent rapport s'il existe une entente pour la protection permanente éventuelle du site, bien que les négociations définitives se soldent parfois par des limites et une politique de gestion différentes.

Return to Footnote 3 referrer

Footnote4

Les terres de conservation privées contribuent davantage à la superficie totale protégée que ne l'indique la figure 3. Cependant, comme il est indiqué par ailleurs, seulement cinq provinces (Sask., Man., Qc, N.-B. et Î.-P.-E.) incluent actuellement les terres privées dans les données transmises au SRSAC au sujet de leur réseau d'aires protégées.

Return to Footnote 4 referrer

Footnote5

La diminution de la superficie protégée dans l'écozone du Haut-Arctique est attribuable en grande partie aux ajustements définitifs des limites de grandes aires protégées provisoires au cours des dernières étapes du processus de leur établissement.

Return to Footnote 5 referrer

Footnote6

Se reporter à la description de ces systèmes de classification de l'UICN dans le préambule.

Return to Footnote 6 referrer

Footnote7

Cette baisse est vraisemblablement due à des changements survenus dans les limites des terres et des eaux protégées au cours des négociations définitives du processus d'établissement des grandes aires protégées dans le Nord.

Return to Footnote 7 referrer

Footnote8

Les statistiques fournies dans cette section sont calculées au moyen des données du SRSAC pour le Canada pour 2010 (v. 2010.10.10) et les données sur les Indicateurs des objectifs du Millénaire pour le développement pour 2010 pour les autres pays de l'OCDE (ONU, sans date).

Return to Footnote 8 referrer

Footnote9

Le rapport précédent sur la situation des aires protégées comprenait une comparaison du pourcentage des terres hautement protégées (c.-à-d. les catégories I à IV de l'UICN), mais les données sources n'ont pas été mises à jour depuis, de sorte qu'aucune comparaison semblable n'a pu être faite pour le présent rapport.

Return to Footnote 9 referrer

 
Table des matières
Date de modification :