Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Revue météorologique de l’Ontario

Avril 2011

Avril 2011 sera marqué comme étant un mois de pluie et où les températures ont été perçues comme étant plus basses que la normale.

Dans la majeure partie de la province, la température a beaucoup varié d’une semaine à l’autre, mais, dans l’ensemble, elle s’est située dans la normale. Dans de nombreux endroits, elle était un degré sous la moyenne normale. À Moosonee, la température a dépassé de deux degrés la température habituelle en avril.

Des records de pluie et de précipitation totale ont été fracassés ce mois-ci dans de nombreux endroits, dont certains ont reçu de deux à près de quatre fois de plus la quantité de pluie normalement attendue en avril. La quantité de pluie et de précipitation a atteint des niveaux record à Ottawa, à Wiarton et à Sault Ste Marie.

Des records quotidiens ont aussi été battus au cours du mois. Le 10 avril, Petawawa a enregistré un record de 25,8 millimètres de pluie en une journée. Le 20 avril, les régions de North Bay et de Sudbury ont respectivement reçu 21,4 et 14,3 centimètres de neige; à North Bay, la quantité record reçue à pareille date était de 9,4 centimètres et remontait à 1948. Le 26 avril, Ottawa a également enregistré un record avec ses 20,6 millimètres de pluie.

Dans l’ensemble, les précipitations ont été plus élevées que la normale, sauf à Trenton où elles ont été inférieures à la normale.

Temps violents

C’est en avril que les tonnerres ont grondé pour la première fois cette année alors que se sont abattus de violents orages, accompagnés de conditions hivernales. Le mois s’est terminé avec une tempête de vent de grande échelle.

La saison d’orages violents, entraînant de la grosse grêle, des vents violents, des pluies diluviennes et des tornades, commence habituellement à la mi-avril en Ontario. Cette année n’a pas fait exception. Une combinaison de systèmes de tempête a donné lieu à de la grêle et des vents violents à différents endroits dans la province. Le premier système, en provenance du Minnesota, s’est déplacé vers l’extrémité ouest du lac Supérieur durant le jour, le 10 avril; à Thunder Bay, on a reçu de la grêle de la taille d’une balle de golf. Un deuxième système de tempête s’est déplacé du sud-ouest au centre-sud de l’Ontario le 10 avril et a atteint l’est de la province tôt en matinée, le 11 avril. On a signalé de la grêle de la taille d’une balle de golf dans le sud-ouest, ainsi que de fortes pluies et des vents violents par endroits dans l’est.

Des conditions hivernales ont dominé partout dans le nord de la province, en raison d’un système dépressionnaire provenant du Texas qui a atteint le nord-est de la province le 16 avril jusqu’en matinée le 17. Partout dans le nord, de Sioux Lookout à Geraldton jusqu’à Kapuskasing, on a signalé des accumulations de neige variant de 20 à 30 centimètres. Les régions près des lacs Supérieur et Huron ont reçu un mélange de neige, de grésil et pluie verglaçante.

Un système de tempête intense provenant du Midwest américain a entraîné une série d’orages violents qui ont traversé la province, du sud à l’est, le 27 avril. Une série d’avertissements de pluie et de pluie verglaçante ont été émis dans le centre et le nord-est de l’Ontario. Au cours des tempêtes survenues dans le sud de la province, dans les régions de Waterloo-Wellington, de Dufferin et du comté de Simcoe, des arbres, des fermes et quelques bâtiments ont été endommagés. Des recherches sont en cours pour déterminer si des tornades sont la cause de ces dommages.

Le 28 avril, le temps était encore mauvais, alors que le centre de la tempête s’est déplacé de la baie Georgienne au Québec. Le système de tempête a entraîné des vents destructeurs sur une superficie allant du sud-ouest de Hamilton jusque dans les régions de la péninsule de Niagara, du Grand Toronto et, vers l’est, jusque dans les régions de Peterborough, de Kawartha Lakes et d’Ottawa. Des rafales atteignant de 85 à 100 kilomètres-heure ont balayé ces régions, les plus forts vents ayant été de 124 kilomètres-heure de l’autre côté de la frontière à Niagara Falls, à New York. On a signalé de nombreux arbres endommagés ou déracinés, des lignes électriques brisées ou des objets soufflés par de puissants vents. En fait, dans la région de Grimsby, dans la péninsule de Niagara, une porte de garage en acier, appuyée contre une remise, a été emportée par une rafale; un homme a été frappé par cette porte et n’a pas survécu à ces blessures.

Tableaux de températures et de précipitations

Températures moyennes inhabituelles (en °C), classées selon leur écart par rapport à la normale :
EndroitTempérature moyenneNormaleÉcartLe plus chaud depuis
Moosonee-0,4-2,42,02010

 

Records de précipitations enregistrés (en millimètres), selon leur écart par rapport à la normale :
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartRecord précédent
Ottawa166,060,5105,52005 (143,8)
Wiarton159,254,9104,31951 (136,4)
Sault Ste Marie108,450,557,91947 (95,5)

 

Quantités inhabituelles de précipitations enregistrées (en millimètres), selon leur écart par rapport à la normale :
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus fortes depuis
Elliot Lake138,435,6102,81960
Windsor149,480,768,71947
Hamilton136,069,666,42009
Sudbury109,247,062,21981
North Bay107,851,456,41981
Chapleau59,524,135,42008
Toronto Pearson93,462,431,02009

 

Chutes de neige inhabituelles (en cm), classées selon leur écart par rapport à la normale :
EndroitAccumulation de neigeNormaleÉcartLes plus fortes depuis
Kapuskasing65,228,137,11996

 

Records de précipitations enregistrés (en millimètres), selon leur écart par rapport à la normale :
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartRecord précédent
Wiarton165,968,197,81951 (155,4)
Ottawa167,072,494,61993 (144,1)
Sault Ste Marie122,368,553,81985 (121,1)

 

Précipitations totales inhabituelles enregistrées (en millimètres), selon leur écart par rapport à la normale:
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus faibles depuis / Les plus abondantes depuis
Trenton45,277,1-31,92010 (Les plus faibles depuis)
Elliot Lake148,850,098,81960 (Les plus abondantes depuis)
Chapleau117,146,370,82008 (Les plus abondantes depuis)
Windsor155,485,170,31947 (Les plus abondantes depuis)
North Bay133,467,266,21947 (Les plus abondantes depuis)
Hamilton142,078,064,01996 (Les plus abondantes depuis)
Kingston141,577,564,02000 (Les plus abondantes depuis)
Sudbury126,264,961,31981 (Les plus abondantes depuis)
Kapuskasing113,853,959,91981 (Les plus abondantes depuis)
Muskoka126,478,947,51996 (Les plus abondantes depuis)
Wawa109,462,946,52001 (Les plus abondantes depuis)
Kenora72,532,739,82001 (Les plus abondantes depuis)
London114,182,231,92009 (Les plus abondantes depuis)
Thunder Bay71,641,530,12003 (Les plus abondantes depuis)
Moosonee68,639,029,62009 (Les plus abondantes depuis)
Sarnia103,975,428,52009 (Les plus abondantes depuis)
Toronto Pearson96,668,428,22009 (Les plus abondantes depuis)

Remarque : Les normales météorologiques de référence ont été enregistrées au cours de la période de 1971 à 2000.

Médias : Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Laurie Thibeault
Conseillère en communications
Environnement Canada, Région de l’Ontario
905-336-4711

Date de modification :