Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le gouvernement Harper renforce les services météorologiques et le système d’avertissement

TORONTO, Ont. -- le 20 janvier 2012 -- Le ministre de l'Environnement du Canada, l'honorable Peter Kent, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement Harper investit 78,7 millions de dollars répartis sur les cinq prochaines années afin de renforcer l'infrastructure de surveillance météorologique et ainsi assurer à la population canadienne un accès continu aux données de surveillance de calibre mondial relatives aux conditions météorologiques, hydriques et climatiques.

« Les Canadiennes et les Canadiens comprennent les répercussions des conditions météorologiques, particulièrement du temps violent, sur chacun d'entre nous », a déclaré le ministre Kent. « Cet investissement dans l'infrastructure de surveillance météorologique d'Environnement Canada se traduira par une amélioration des prévisions et des avertissements météorologiques afin de mieux protéger la population canadienne. »

Les mises à niveau de l'infrastructure permettront de renforcer les principaux réseaux de surveillance météorologique du Ministère, y compris le réseau de radars météorologiques, qui est le noyau du service d'avertissements de temps violent. En outre, elles appuieront la modernisation de l'infrastructure de surveillance et aideront le Service météorologique d’Environnement Canada à suivre le rythme de la rapide évolution des nouvelles sciences et technologies.

« Depuis 1871, le Service météorologique d'Environnement Canada est la source officielle de notre pays en matière des prévisions des conditions météorologiques, hydriques et climatiques, et la seule source officielle d'avertissements de temps violent. Étant donné que les conditions météorologiques du Canada sont parmi les plus variées au monde, ce n'est pas une tâche aisée », a ajouté le ministre Kent.

Parmi les réseaux de l'infrastructure de surveillance météorologique et climatique qui seront mis à niveau, on compte : le réseau canadien de radars météorologiques (45,2 M$), les réseaux canadiens d'observation météorologique et climatique (18,8 M$), le réseau aérologique canadien (4,2 M$) et le réseau canadien de détection de la foudre (10,5 M$).

Ce nouveau financement complète le plan stratégique du Service météorologique du Canada sur dix ans qui aborde l'infrastructure essentielle, les progrès scientifiques, les stratégies de gestion du cycle de vie ainsi que les services vitaux fournis à l’ensemble de la population canadienne.

Chaque année, le Service météorologique du Canada d'Environnement Canada diffuse (en moyenne) 1,5 million de prévisions météorologiques publiques, 15 000 avertissements de temps violent, 500 000 prévisions aéronautiques et 200 000 prévisions maritimes, de l'état des glaces et de la mer.

Document connexe :

Infrastructure de surveillance météorologique [Fiche d'information, 2012-01-20]

Environnement Canada : www.ec.gc.ca

Prévisions météorologiques : www.meteo.gc.ca

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Page Twitter d’Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d’Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :