Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Revue météorologique de l'Ontario

Mai 2012

Le mois de mai 2012 a été plus chaud que la normale un peu partout dans la province, la moyenne des températures dépassant les valeurs normales jusqu’à 3,7 degrés. Le sud de l’Ontario a même connu une brève vague de chaleur la dernière semaine du mois, au cours de laquelle quelques records maximums de température quotidienne ont été atteints, dépassant 30 °C le 28 mai.

Les conditions ont été plus sèches que la normale dans la majeure partie de l’Ontario, soit dans le sud-ouest, l’est, le nord proche et le nord-ouest. Des records de faibles précipitations ont été établis à Sudbury et à Chapleau, dans le nord-est de l’Ontario, représentant respectivement 26 % et 45 % des précipitations prévues pour le mois. En revanche, le nord-ouest de l’Ontario et le nord du lac Supérieur ont été plus humides que la normale. Les records de précipitations élevées ont été éclipsés par des différences importantes. Thunder Bay (la station de Burwood) a reçu plus de trois fois les précipitations prévues en mai. De même, Geraldton a établi un nouveau record avec plus du double des précipitations normales.   

Temps violents

L’événement le plus marquant du mois a été l’inondation qui s’est produite dans la ville de Thunder Bay le 28 mai. Dans les journées précédant l’inondation, Thunder Bay a reçu des précipitations abondantes, culminant environ 40 millimètres le 25 mai. Ces précipitations ont laissé la région plutôt détrempée et vulnérable à d’autres chutes de pluie. Au cours des dernières heures de la soirée du 27 mai et des premières heures du matin le lendemain, une dépression a envahi le Dakota du Nord, avec un front chaud s’étendant du bas jusqu’au sud de Thunder Bay. La masse atmosphérique recouvrant Thunder Bay était très humide et instable, et le front chaud a engendré des orages au cours de cette période. De violents orages se sont formés et reformés au-dessus de la région de Thunder Bay aux environs de minuit jusque vers 4 h le 28 mai. Les pluviomètres d’Environnement Canada ont enregistré de 91 à 97 millimètres de pluie au cours de ces orages, et un pluviomètre de la Lakehead Region Conservation Authority a enregistré une quantité supérieure à 105 millimètres. L’inondation créée par la pluie a causé un certain nombre d’emportements de routes, d’énormes inondations de sous-sols ainsi que l’inondation d’une usine de traitement des eaux usées.    

Ailleurs dans la province, les autres événements marquants au cours du mois ont été les deux premières tornades de la saison. La première tornade s’est produite dans la petite collectivité d’Orono, à l’est d’Oshawa, vers la fin de l’après-midi du 22 mai. La tornade, qui a été relativement faible et brève, est passée au-dessus du champ agricole sans faire de grands dommages sur son passage. En raison du peu de dommages déclarés, cette tornade a été classée de niveau zéro sur l’échelle de Fujita, les vents les plus forts atteignant 100 kilomètres à l’heure. Il s’agit du plus bas niveau sur l’échelle de Fujita qui va de F0 (le plus bas) à F5 (le plus élevé).

La deuxième tornade de la saison s’est produite une semaine plus tard, le 29 mai, dans la petite collectivité de Bourget, située à environ 40 kilomètres à l’est d’Ottawa. Elle a aussi été relativement faible et brève, avec une trajectoire de dommages d’environ trois kilomètres de long par environ 50 mètres de large. Des arbres ont été déracinés et des dommages à des toits ont été déclarés. Cette tornade a aussi été classée de niveau zéro sur l’échelle de Fujita. Cette même journée, d’autres régions de l’est de l’Ontario ont aussi subi des dommages causés par les vents accompagnant des orages dans la région, notamment les régions d’Alexandria (où une vieille grange a été soufflée par les vents), de Merrickville et de Kemptville (où des dommages aux arbres ont été déclarés).  

L’Ontario connaît en moyenne 13 tornades chaque année au cours d’une saison qui va de la fin d’avril au début d’octobre.

Températures moyennes inhabituelles enregistrées (en °C), classées selon leur écart par rapport à la normale :

EndroitTempérature moyenneNormaleÉcartLa plus chaude depuis
Toronto Pearson16,612,93,71998
Windsor18,114,93,21998
London16,113,03,11998
Hamilton15,912,93,01998
Wawa11,28,23,02010
Ville de Toronto17,114,22,92010
Sarnia15,512,72,81998
Chapleau12,29,42,82010
North Bay14,011,22,82010
Kitchener-Waterloo15,212,52,71998
Ottawa CDA16,313,62,71999
Sudbury13,711,32,42010
Wiarton13,310,92,42010
Earlton12,810,52,32010
Petawawa13,911,92,02010

Précipitations les plus fortes enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :

EndroitPrécipitationsNormaleÉcartRecord précédent
Thunder Bay209,066,5142,5174,2 (1971)
Geraldton147,069,177,9132,3 (2007)

Précipitations les plus faibles enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :

Endroit Précipitations Normale Écart Record précédent
Sudbury20,677,5-56,922,1 (1977)
Chapleau32,872,7-39,934,7 (1998)

Précipitations inhabituelles enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :

Endroit Précipitations Normale Écart Les plus faibles depuis
North Bay23,887,6-63,81982
London21,182,9-61,81954
Muskoka33,691,1-57,52005
Hamilton24,075,6-51,61965
Wiarton24,275,3-51,12005
Petawawa26,068,5-42,51977
Earlton27,267,0-39,82011
Sarnia35,569,9-34,41998
Ville de Toronto41,873,3-31,52010
Kingston44,774,8-30,12010
Toronto Pearson44,472,5-28,12005

 

Endroit Précipitations Normale Écart Les plus fortes depuis
Sioux Lookout134,564,470,12007
Pickle Lake114,260,353,91959
Red Lake102,854,648,22011
Dryden108,267,241,02010
Kenora104,864,340,52010

Médias : Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Jack Saunders
Conseiller en communications, relations avec les médias
Environnement Canada, Région de l'Ontario
416-739-4785

(Also available in English)

Date de modification :