Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Environnement Canada annonce un financement pour la lutte contre la menace du syndrome du museau blanc touchant les chauves-souris

OTTAWA, Ont. – le 5 avril 2013 – Le ministre de l’Environnement du Canada, l’honorable Peter Kent, a annoncé aujourd’hui un financement pour lutter contre la menace du syndrome du museau blanc, une maladie fongique qui s’attaque aux espèces de chauves-souris en Amérique du Nord. Une somme supplémentaire de 330 000 dollars répartie sur les quatre prochaines années sera versée au Canadian Cooperative Wildlife Health Centre, de l’Université de la Saskatchewan.

« Nous prenons très au sérieux notre rôle en matière de protection et de conservation des espèces au Canada, a déclaré le ministre Kent. En assurant une coordination à l’échelle nationale de l’intervention du Canada contre cette maladie, nous serons en mesure d’optimiser les contributions de nos partenaires provinciaux, territoriaux et privés, tout en uniformisant notre approche. » 

Le nouvel accord de contribution facilitera la coordination, la surveillance et l’intervention à l’échelle nationale à l’égard des menaces posées par le syndrome du nez blanc qui touche les espèces de chauves-souris au Canada. Une coordination nationale assurera une utilisation efficiente et efficace des ressources sur le plan de la surveillance de la maladie, de la réduction du taux de transmission, des communications publiques et de la recherche des mesures de conservation appropriées, tout en facilitant la communication de renseignements auprès des organismes concernés aux États-Unis. Une première somme de 50 000 dollars a été versée au Centre plus tôt cette année pour soutenir les activités de surveillance et autres activités connexes.  

Le syndrome du museau blanc a engendré un sérieux déclin de la population de chauves-souris dans l’Est du Canada et des États-Unis. À ce jour, le nombre de décès chez les chauves-souris est estimé à plus de 5,5 millions. Dans les endroits au Canada où l’exposition des chauves-souris à ce champignon est connue depuis au moins deux ans, les populations ont diminué de 94 % et, dans certains endroits, de 99 %. Les trois espèces de chauves-souris touchées sont le vespertilion brun (ou petite chauve-souris brune), la chauve-souris tricolore (anciennement connue sous le nom de pipistrelle de l’Est) et le vespertilion nordique (ou chauve-souris du Nord à longues oreilles).    

Le Canadian Cooperative Wildlife Health Centre possède des connaissances et une expertise d’envergure au sujet des maladies touchant les espèces sauvages au Canada et il est en mesure de travailler avec les experts de tous les ordres de gouvernement au Canada spécialisés dans les maladies chez les espèces sauvages.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Mary Ann Dewey-Plante
Directrice des relations médias
Cabinet du ministre de l’Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

PageTwitter d’Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d’Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

 

Date de modification :