Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le projet d'assainissement du récif Randle fait une importante avancée

HAMILTON, Ont. – le 30 septembre 2013 – Le projet d'assainissement des sédiments du récif Randle atteint un jalon important : les partenaires ont annoncé aujourd’hui que tous les accords juridiques visant le financement et la mise en œuvre du projet ont été conclus et signés. Les gouvernements du Canada et de l’Ontario, la Ville de Hamilton, l’Administration portuaire de Hamilton, U.S. Steel Canada, la Ville de Burlington et la région de Halton travaillent ensemble à ce projet d’assainissement de 138,9 millions de dollars.

« Nous sommes heureux de la collaboration entre partenaires qui permet à ce projet d’aller de l’avant. L’assainissement du récif Randle est important pour l’avenir de cette collectivité et il reflète l’engagement du gouvernement du Canada à assainir les eaux pour la population canadienne », a déclaré la ministre de l’Environnement, ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l’Arctique, l’honorable Leona Aglukkaq.

« L’annonce d’aujourd’hui signifie que l'argent est en place pour la mise en branle du projet de recouvrement des sédiments du récif Randle qui permettra de protéger la qualité de l'eau et d’améliorer l’habitat du poisson dans le havre. Il y a matière à se réjouir. L’assainissement du récif Randle est une étape importante du retour à la santé du havre de Hamilton », a affirmé le député provincial d’Ancaster—Dundas—Flamborough—Westdale, Ted McMeekin au nom du ministre de l’Environnement de l’Ontario, l’honorable Jim Bradley.

« Je suis tellement heureux que nous ayons en main un accord signé et que nous puissions aller de l’avant, a affirmé le maire de Hamilton, Bob Bratina. Je tiens à remercier nos partenaires locaux, industriels et gouvernementaux pour leur engagement soutenu à l’égard de l’assainissement du récif Randle et du havre de Hamilton. Les résultats de cet accord prépareront la voie à un investissement continu et aux améliorations de notre secteur riverain. »

« L’Administration portuaire de Hamilton est déterminée à mener le projet du récif Randle à bonne fin, et elle est un contributeur actif d’aide financière et d’expertise technique, a déclaré Bruce Wood, président-directeur général de l’Administration portuaire de Hamilton. Nous partageons l’objectif de voir le havre de Hamilton radié de la liste des points chauds toxiques des Grands Lacs, et de laisser l'héritage d'un havre propre et actif aux générations futures. »

« Le succès de cette collaboration, c’est que les générations futures connaîtront le récif Randle uniquement en vertu de ce qu’ils liront dans les livres d’histoire. Nous sommes fiers de participer à l’établissement d’un environnement durable et d’un avenir prometteur pour la Ville de Hamilton », a affirmé Anton Jura, président de U. S. Steel Canada.

« Burlington est une ville avant-gardiste, un lieu où les gens, la nature et les entreprises prospèrent, et où nous protégeons la qualité de vie pour les générations futures, a déclaré le maire de Burlington, Rick Goldring. Nous sommes résolus à protéger nos cours d'eau et nous sommes chanceux d'avoir des partenaires qui ont le même engagement à l'égard de l'environnement naturel. »

Le récif Randle est une zone de sédiment contaminé située dans le havre de Hamilton. Le projet d’assainissement proposé comporte la construction d’une installation de confinement actif au-dessus d’une portion des sédiments les plus contaminés, puis le dragage de la majorité des sédiments contaminés restants pour les placer sous l'installation. En tout, ce projet traitera 675 000 mètres cubes de sédiments contaminés par du goudron de houille (hydrocarbures aromatiques polycycliques) et des métaux lourds. 

Environnement Canada, en tant que responsable du projet, peut maintenant communiquer avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada à titre de responsable des achats et de gestionnaire de projet.

L’assainissement du récif Randle permettra d'améliorer la qualité de l'eau et de réduire les niveaux de contaminants dans les organismes aquatiques, ce qui rendra plus sécuritaire la consommation du poisson pêché dans le havre. Des restrictions sur la navigation en vigueur pourront aussi être levées, et la création de précieux terrains portuaires générera des retombées économiques. 

En 1985, le havre de Hamilton a été désigné « secteur préoccupant » au titre de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs entre le Canada et les États‑Unis. Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées afin de réduire la pollution dans le havre, le problème des sédiments contaminés demeure.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Larissa Fenn
Gestionnaire, Relations publiques et communications
Administration portuaire de Hamilton
905-525-4330, poste 235

Kate Jordan
Communications
Ministère de l’Environnement de l’Ontario
416-314-6666

Donna Kell, APR
Gestionnaire, Affaires publiques
Ville de Burlington
905-335-7600, poste 7841 (bureau)
905-630-6263 (cellulaire)

Mike Kirkopoulos, B.Sc., M.A.
Gestionnaire des communications organisationnelles
Bureau du directeur municipal, Ville de Hamilton
905-546-2424, poste 2261
905-973-2314 (cellulaire)

Trevor Harris
Directeur, Affaires gouvernementales et publiques
U. S. Steel Canada
905-577-4447

Date de modification :