Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le gouvernement Harper annonce un financement pour l’assainissement du récif Randle dans le havre de Hamilton

HAMILTON, Ont. le 18 décembre 2012 L’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement, a confirmé aujourd’hui le financement que le gouvernement du Canada accorde à l’assainissement des sédimentscontaminés du récif Randle dans le havre de Hamilton. Environnement Canada dirigera le projet d'assainissement des sédiments contaminés du récif Randle en partenariat avec le gouvernement de l’Ontario, la Ville de Hamilton, l’Administration portuaire de Hamilton, U. S. Steel Canada, la Ville de Burlington et la Municipalité régionale de Halton. 

« Le gouvernement Harper est fermement résolu à assurer une eau propre, sûre et durable aux générations présentes et futures, a souligné le ministre Kent. L’assainissement du récif Randle est crucial pour Hamilton et les environs. Cette initiative procurera à la collectivité locale des avantages sur les plans de l’environnement, de l’économie et de la santé au cours des huit années de la durée de vie du projet, en plus de créer une soixantaine d’emplois. »

Le site du récif Randle renferme des sédiments contaminés par des produits chimiques toxiques et des métaux lourds persistants, qui ont été déposés sur une longue période de temps par des installations industrielles aujourd’hui inactives. En 1985, le port de Hamilton a été désigné « secteur préoccupant » au titre de l’Accord Canada–États-Unis relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs en raison de l’importante dégradation de la qualité de l’eau. Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées en vue de réduire la pollution dans le port, les sédiments contaminés du récif Randle demeurent un problème environnemental majeur.  

« Le gouvernement provincial a hâte de travailler avec nos partenaires à l’amélioration de l’environnement de la baie de Burlington, et ce, pour le bien de la population de Hamilton, de Burlington et, en fait, de toute la province de l’Ontario », a déclaré Jim Bradley, ministre de l’Environnement de l’Ontario.

« Quand les générations futures jetteront un regard sur le passé, ils diront qu’à l’époque, l’événement d’aujourd’hui a permis à la ville de Hamilton de présenter un nouveau visage au monde entier. L’eau qui nous a donné notre identité sera désormais rétablie afin de correspondre aux normes de la civilisation. Et pour cela, nous serons reconnaissants à tout jamais envers nos partenaires des gouvernements fédéral et provincial », a mentionné le maire de Hamilton, Bob Bratina.

« La ville de Burlington est chanceuse d’avoir dans son paysage le lac Ontario et l’Escarpement du Niagara, deux biens naturels qui méritent d’être protégés par tous les ordres de gouvernement, a affirmé le maire Rick Goldring. À la Ville, nous sommes heureux de contribuer aux travaux d’assainissement du récif Randle. Burlington bénéficiera de la protection de la baie de Burlington au nom des générations futures, puisqu’elle partage son bassin et son littoral. »

« Conformément à l’engagement continu de notre organisation en matière de durabilité de l’environnement, nous sommes heureux de contribuer à un projet d’assainissement qui profitera à l’ensemble de la population de Hamilton, a exprimé Anton Jura, président-directeur général de U. S. Steel Canada. Les nouvelles installations du port et l’espace vert aménagé devant le port amélioreront la viabilité du port qui fera avancer notre ville. »

Le coût du projet d'assainissement des sédiments contaminés du récif Randle est estimé à 138,9 millions de dollars. En plus du financement de 46,3 millions de la part du gouvernement fédéral, le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à fournir 46,3 millions, tandis que la Ville de Hamilton, U. S. Steel Canada et l’Administration portuaire de Hamilton contribueront chacune 14 millions. Le reste proviendra de la Ville de Burlington (2,3 millions) et de la Municipalité régionale de Halton (2 millions).

Comme pour tout projet, et conformément aux exigences de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale, le financement de la mise en œuvre est subordonné à la réalisation du processus d’évaluation environnementale.

L’assainissement du récif Randle constitue la dernière étape majeure du processus d’assainissement du port de Hamilton et de sa radiation de la liste des secteurs préoccupants. Ce projet permettra d’améliorer la qualité de l’eau, et ce, afin de rendre plus sûre la consommation de poisson pêché dans le port. Une fois achevé, il permettra aussi de lever les restrictions en vigueur concernant la navigation et de générer des retombées économiques grâce à la création de terrains portuaires de valeur. L’assainissement du récif Randle fait partie du Plan d’action pour l’assainissement de l’eau du gouvernement du Canada.

Documents connexes

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Page Twitter d'Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d'Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :