Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Bon anniversaire au lac de la Dernière-Montagne : 125 ans et plus en santé que jamais!

SASKATOON, Sask. - le 6 juillet 2012 - Depuis plus de 125 ans, le Refuge d'oiseaux du lac de la Dernière-Montagne offre un abri sûr à plus de 300 espèces d'oiseaux et aux espèces sauvages qui s'y trouvent.

« Nous sommes fiers de reconnaître nos réussites en matière de conservation en Saskatchewan », a déclaré l'honorable Peter Kent, ministre de l'Environnement du Canada. « Le lac de la Dernière-Montagne est un lieu très particulier qui revêt une importance sur le plan international pour les oiseaux migrateurs, dont certaines espèces sont en péril, et son importance est reconnue à l'échelle internationale. »

Le lac de la Dernière-Montagne se situe entre Regina et Saskatoon, au cœur des Prairies canadiennes. Offrant une superficie de plus de 15 000 hectares protégés, ce lieu représente sans l'ombre d'un doute une valeur écologique. « Le nombre d'oies qui y passe pendant la migration automnale est impressionnant, a raconté le biologiste d'Environnement Canada, Kerry Hecker. Un tourbillon d'Oies des neiges prises dans une spirale dans les airs, c'est presque assourdissant. » En une seule journée d'observation, M. Hecker a consigné le passage de plus de 450 000 Oies des neiges, de 200 000 canards et d'innombrables oiseaux chanteurs et oiseaux de rivage.

Le Refuge est également important pour le quart des espèces d'oiseaux du Canada qui sont vulnérables, menacées ou en voie de disparition, dont la Grue blanche, qui y font halte au cours de leur long voyage lorsqu'elles migrent de leur aire d'hivernage, au Texas, vers leur habitat de nidification estival, dans le parc national Wood Buffalo, dans le nord de l'Alberta.

Établi en 1887 par sir John A. MacDonald et premier refuge d'oiseaux fédéral établi en Amérique du Nord, le lac de la Dernière-Montagne témoigne de l'héritage du Canada en matière de conservation.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Page Twitter d'Environnement Canada 

Page Facebook d'Environnement Canada 

Date de modification :