Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Revue météorologique de l'Ontario

Avril 2012

Le mois d'avril est un de ces mois où s'opère une période de transition pour ce qui est du temps. Il offre un aperçu de chaque saison, et cette année ne fait pas exception. Les températures sont revenues à des valeurs plus proches des normales saisonnières. L'Ontario n'a plus connu de températures records.

Les températures au mois de mars étaient si élevées qu'elles ont dépassé la température moyenne pour le mois d'avril dans quelques endroits du sud-ouest. Cela a été le cas à Wiarton, London, Windsor, Kitchener-Waterloo et Sarnia. La chaleur du mois de mars et le retour aux températures normales ont contribué au fait que le mois d'avril a été perçu comme étant plus froid que la normale. Les températures se situaient entre des normales saisonnières et des températures au-dessus de la normale pour le nord de l'Ontario.

Concernant les précipitations, le mois d'avril a vu de la pluie, de la neige et de la poudrerie tomber du ciel. Les conditions climatiques étaient plus sèches que la normale dans le sud-ouest de l'Ontario. Kitchener-Waterloo a égalé son record pour ce qui est de la hauteur de précipitation la moins importante, établi tout d'abord en 1997 avec seulement 25,5 mm. Les conditions climatiques étaient cependant plus humides que la normale dans le nord de l'Ontario où il y a eu plus de chutes de neige que la normale. La neige supplémentaire tombée a fait augmenter les accumulations totales de neige en hiver, accumulations qui ont presque atteint, voire dépassé, la hauteur normale pour la période allant de septembre à avril.

Temps violents

En Ontario, les conditions climatiques surprenantes du printemps 2012 se sont poursuivies avec un été en mars et un hiver en avril. Après une période incroyable où des températures supérieures à 20 ºC ainsi que le soleil ont régné pendant une bonne partie de la mi-mars, l'hiver a ressurgi en avril.

Le 15 avril, tard dans la journée jusque dans la matinée du 17 avril, le nord de l'Ontario a été touché par une grosse tempête hivernale. Elle a quitté le sud-ouest américain le matin du 15 avril et a poursuivi sa route vers le nord-est en traversant le nord du Wisconsin le matin du 16 avril avant d'arriver rapidement au centre du Québec plus tard dans la journée. Un mélange de neige, de grésil et de pluie verglaçante s'est abattu sur la région de Fort Frances jusqu'au nord du lac Supérieur ainsi que sur l'est en direction de la frontière avec le Québec. Dans son sillage, des secteurs du nord-ouest de l'Ontario, des régions qui se trouvent largement au nord du lac Supérieur ainsi qu'une bonne partie du nord-est de l'Ontario ont tous reçu de 20 à 40 centimètres de neige fraîche au sol. Le long de la rive nord du lac Supérieur ainsi que dans la région de Timmins, la pluie verglaçante était le phénomène le plus remarquable de cette tempête où elle est tombée pendant un certain nombre d'heures.

Alors que l'hiver sévissait au nord, le front chaud du système demeurait au-dessus du sud de l'Ontario où de nombreuses régions ont connu des températures maximales en journée (largement au-dessus de 20 ºC). Cependant, à mesure qu'un front froid important provenant du système au nord-est de l'Ontario balayait la partie méridionale de la province, de violentes rafales approchant les 100 kilomètres-heure ont été signalées dans de nombreux endroits le 16 avril. Certaines régions, qui à ce stade n'avaient pas reçu beaucoup de pluie, ont connu de violentes bourrasques ayant fortement diminué la visibilité en raison de la chasse-poussière élevée. Les vents sont également en cause dans le renversement d'une remorque vide sur la route 400. Ils ont également provoqué un certain nombre de coupures de courant. 

Un autre puissant système de tempête de saison a remonté la côte est des États-Unis à partir du 22 avril environ. En temps normal, ces systèmes de la côte est des États-Unis tendent à se limiter au littoral, puis à se diriger vers les provinces maritimes, et ce, en n'apportant que des vents légers à l'est de l'Ontario. Pourtant ce système s'est enfoncé dans les terres et a traversé l'État de New York le 23 avril, puis est remonté dans la vallée de l'Outaouais avant le matin du 24 avril. Le système a alors donné des précipitations qui se sont étendues sur une bonne partie du sud de l'Ontario et sur le nord-est de la province le 23 avril. Au cours de cet événement dans le sud de l'Ontario, un mélange de pluie, de neige et de grésil est tombé sur de nombreuses régions où les températures étaient supérieures de quelques degrés seulement au point de congélation. Dans des parties du comté de Dufferin se trouvant à une altitude plus élevée sur l'escarpement du Niagara, les températures se sont rafraîchies entre la nuit du 23 avril et le matin du 24 avril à un point tel que les précipitations se sont complètement transformées en neige. Cela a donné lieu à des précipitations atteignant de 20 à 30 centimètres dans ces zones, ce qui est de toute évidence bien loin de la chaleur estivale observée il y a à peine quelques semaines. Les rafales du nord ont également été un facteur de ce système : certains endroits ont connu des rafales atteignant jusqu'à 75 kilomètres-heure à mesure que le système a remonté la vallée de l'Outaouais jusqu'à la baie James le 24 avril.

Tableaux des températures et des précipitations
Températures moyennes inhabituelles enregistrées (en °C), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitTempérature moyenneNormaleÉcartLa plus chaude depuis
Pickle Lake2,40,42,02010
Sioux Lookout4,22,22,02010
     
Chutes de pluie inhabituelles enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitChute de pluieNormaleÉcartLes plus faibles depuis
Windsor31,280,7-49,52004
Sudbury14,447,0-32,62000
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus fortes depuis
Chapleau53,224,129,12011
     
Chutes de neige inhabituelles enregistrées (en centimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitChutes de neigeNormaleÉcartLes plus fortes depuis
Kapuskasing72,528,144,42011
North Bay44,816,228,61952
     
Les plus faibles précipitations enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartRecord précédent
Kitchener-Waterloo25,576,9-51,41997 (égal)
     
Précipitations inhabituelles enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus faibles depuis
London25,682,2-56,61946
Kingston35,077,5-42,52010
Windsor45,085,1-40,12004
Sarnia38,875,4-36,62008
Muskoka42,378,9-36,62010
Trenton45,977,1-31,22010
Earlton25,655,5-29,92000
Ville de Toronto40,969,6-28,72010
Sudbury39,664,9-25,32000
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus fortes depuis
Kapuskasing82,953,929,02011

Médias : Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Jack Saunders
Conseiller en communications, relations avec les médias
Environnement Canada, Région de l’Ontario
416-739-4785

Date de modification :