Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le Canada investit dans des solutions aux changements climatiques dans les pays en développement

DOHA, Qatar -- le 7 décembre 2012 -- L’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement du Canada, a annoncé aujourd'hui un certain nombre d'initiatives clés en appui aux mesures prises dans les pays en développement en vue d’atténuer les effets des changements climatiques et de s'adapter à ceux-ci.

« Le Canada maintient son engagement d’appuyer les pays en développement dans leur lutte contre les changements climatiques, a déclaré le ministre Kent. Le financement accéléré offert par le Canada permet d’aider de façon concrète certains des pays les plus vulnérables et de réduire les émissions de gaz à effet de serre par des investissements dans la croissance respectueuse de l'environnement. »  

La ventilation du financement provenant de la troisième phase de la contribution canadienne comprend, entre autres :

  • 75 millions de dollars au Catalyst Fund, administré par la Société financière internationale (IFC). Ce fonds financera le capital de risque et le capital d’investissements dans les pays en développement, en visant des secteurs tels que l’énergie renouvelable, l’efficacité énergétique, l’eau, l’agriculture et le secteur forestier.
  • 76 millions de dollars à la Banque asiatique de développement (BAD) pour établir un fonds canadien pour le climat destiné au secteur privé asiatique. Ce fonds stimulera les investissements privés dans les projets axés sur les changements climatiques dans trente-trois pays et petits états insulaires asiatiques à revenu faible ou intermédiaire. Il financera des projets axés sur l’énergie renouvelable, l’efficacité énergétique, le transport et l’infrastructure durables et la résilience climatique.
  • 16,5 millions de dollars au Programme des Nations Unies pour le développement aux fins de projets d'adaptation dans les pays les moins développés.

Ce financement s’inscrit dans l’engagement en matière de financement accéléré qu’a pris le Canada au titre de l’Accord de Copenhague, qui vise à consentir 1,2 milliard de dollars sous forme de financement nouveau et supplémentaire à la lutte contre les changements climatiques dans les pays en développement.

Le Canada fait aussi des progrès dans son approche sectorielle nationale visant à réduire les gaz à effet de serre. Dans le cadre de son effort national, le Canada est à mi-chemin de sa cible de Copenhague. Les efforts combinés réalisés à ce jour de la part des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des consommateurs et des entreprises permettront au Canada de réaliser la moitié de la réduction d’émissions des GES nécessaire pour qu’il atteigne sa cible de réduction d'ici 2020.

Renseignements connexes :

Financement accéléré du Canada

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Page Twitter d’Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d’Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :