Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le Canada et la Nouvelle-Écosse travaillent de concert pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

HALIFAX, N.-É. -- le 19 mars 2012 -- Le ministre de l'Environnement du Canada, l’honorable Peter Kent, et le ministre de l'Environnement de la Nouvelle-Écosse, l’honorable Sterling Belliveau, ont annoncé aujourd'hui qu'ils préparent un accord d'équivalence relatif au règlement sur les émissions de gaz à effet de serre visant l’électricité au charbon.

Les deux gouvernements souhaitent éviter le chevauchement des actions de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et se concertent pour veiller à ce que l'industrie ne soit pas régie par deux ensembles de règlements. Un accord d'équivalence permettrait qu’un règlement provincial prime le règlement fédéral, tant qu’il obtient un résultat environnemental équivalent.

« Il y a plus de deux ans, nos gouvernements respectifs ont signé un accord de principe portant sur les actions de lutte contre les changements climatiques, a déclaré le ministre Kent. Nous visons toujours notre objectif commun en matière de réductions des émissions de gaz à effet de serre, mais nous croyons qu’il est nécessaire de veiller à ce que la province de la Nouvelle-Écosse ait la liberté de choisir une démarche qui lui convient mieux. »

« Nous sommes très heureux d'élaborer le présent accord avec Environnement Canada, a ajouté le ministre Belliveau. Un accord d’équivalent est logique pour la Nouvelle-Écosse. L'élaboration de notre règlement est le fruit d'intenses recherches et consultations auprès de la population néo-écossaise, et ce règlement obtiendra les mêmes réductions d’émissions de gaz à effet de serre que la démarche fédérale, tout en répondant à ce qui convient le mieux pour notre province. »

La Nouvelle-Écosse est la première province en Amérique du Nord à mettre en place des plafonds fixes pour les émissions de gaz à effet de serre des fournisseurs d'électricité. Ce règlement exige une réduction de 25 % des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l'électricité d'ici 2020. Selon cet accord la province devra aussi créer de nouveaux objectifs pour une période qui s’étendra jusqu'en 2030, afin de correspondre aux réductions que nous obtiendrons par le règlement fédéral proposé.

En août 2011, le gouvernement fédéral a proposé un nouveau règlement touchant le secteur de l'électricité en vue de mettre en application une norme de rendement stricte pour les nouvelles centrales de production d’électricité au charbon et les centrales qui ont atteint la fin de leur vie utile. Le règlement définitif devrait être publié au cours des premiers mois de 2012, après quoi l'accord d'équivalence serait mis au point.

Le Canada est résolu à respecter l'engagement qu'il a pris lorsqu'il a signé l'Accord de Copenhague en 2009 en vue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 17 % d'ici 2020 par rapport aux niveaux de 2005. 

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Kim Silver
Communications
Ministère de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse
902-424-8799

Page Twitter d’Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d’Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :