Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Revue météorologique de l'Ontario

Juin 2011

En juin, la population de l’Ontario a connu des températures atteignant la normale saisonnière, la température moyenne enregistrée dans la plupart des endroits se situant dans la normale. Le mercure a toutefois légèrement dépassé la normale à Wawa, où la température moyenne a été la plus élevée depuis 2007.

Au cours des mois d’été, les précipitations sont généralement sous forme d’averses fortes et brèves. Cela explique la répartition localisée des précipitations dans la province. Les précipitations ont été inférieures à la normale à Kenora, à Dryden, à Sioux Lookout, à Timmins, à Peterborough et à Hamilton; ces endroits ont reçu la moitié ou les deux tiers des précipitations normalement attendues en juin. Par contre, elles ont été supérieures à la normale à Chapleau, à Wawa, à Sudbury, à Earlton, à Petawawa, à Ottawa, à Wiarton et à Sarnia; ce dernier endroit a d’ailleurs reçu plus du double des précipitations normalement attendues en juin.

Temps violents

La saison des orages s’est amorcée en douceur dans le nord de l’Ontario. En mai, l’activité des tempêtes a été plutôt faible; en juin, elle a été calme également, à l’exception d’une montée soudaine d’activité la première semaine de juin.

Plusieurs lignes de tempêtes, en matinée le 1er juin, ont donné lieu à des avertissements d’orages violents près du nord et dans le nord-est de l’Ontario. Des avertissements ont aussi été émis concernant d’autres tempêtes survenues le, ou vers le, 8 juin, partout dans le nord de l’Ontario. Le Centre météorologique n’a toutefois reçu que quelques rapports de temps violents à la suite de ces tempêtes. On a entre autres signalé des rafales estimées à 100 kilomètres-heure et des grêlons de la taille d’un pois dans la région de l’île Manitoulin et aussi des grêlons de la même taille près de Dryden.

De plus, quelques systèmes de tempête de grande échelle entraînant de la pluie sont survenus à divers endroits dans le nord de l’Ontario. Selon un pluviomètre du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario situé à Cold Mines, près de Fort Frances, il est tombé 63,7 millimètres de pluie dans la nuit du 18 juin, ce qui est supérieur aux critères d’avertissement fixés à 50 millimètres au cours d’une période de 24 heures.

Contrairement au nord de l’Ontario, la saison des orages a commencé bruyamment dans le sud de la province. Deux systèmes de tempêtes ont été particulièrement remarquables et ont causé d’importants dommages sur de grandes étendues au cours du mois.

Au cours de la semaine du 4 au 9 juin, de nombreuses lignes de tempêtes ont traversé une grande portion du sud de l’Ontario, de la rive est du lac Huron à la vallée de l’Outaouais. De nombreux signalements ont été faits notamment au sujet d’éclairs à répétition, de grêlons de la taille d’une balle de golf, près de Toronto, et de dommages causés par de forts vents rectilignes, du comté de Bruce à la frontière du Québec. Les vents ont abattu et déraciné de nombreux arbres. De plus, ils ont brisé des lignes électriques, tellement que Hydro One a signalé avoir eu à dépêcher un plus grand nombre d’équipes afin de réparer les pannes d’électricité attribuables à cette série de tempêtes que lors de la tempête de verglas survenue en janvier 1998.

Au cours d’une seconde semaine marquante, soit du 21 au 24 juin, un important système dépressionnaire a très lentement balayé l’Ontario, du Wisconsin au centre du Québec, et a entraîné des tempêtes sur son passage. Quelques dommages causés par des vents rectilignes ont été observés près de Leamington, mais l’est de l’Ontario a été davantage touché par le temps violent associé à ce système, en particulier la région de la capitale nationale. Les tempêtes répétitives qui accompagnaient ce système ont laissé plus de 200 millimètres de pluie en deux jours dans les endroits touchés à plusieurs reprises. L’Aéroport international d’Ottawa a enregistré 90 millimètres de pluie le 24 juin, ce qui est supérieur à la normale de pluie reçue en une journée au cours du mois, soit 85 millimètres. De nombreux signalements ont porté sur des crues soudaines, des routes emportées par les eaux, des incendies causés par la foudre et des dommages attribuables aux vents. Heureusement, aucune blessure n’a été signalée.

Le 23 juin au soir, de puissantes tempêtes liées au même système dépressionnaire ont laissé des grêlons de la taille d’une pièce de un dollar. Des signalements à ce propos ont été faits dans la baie Constance, au nord-est d’Ottawa. L’une de ces cellules orageuses s’est formée au sud de Kanata et a traversé la rivière Outaouais vers Aylmer, dans la région de Québec. Elle a d’ailleurs causé la deuxième tornade de la saison 2011 en Ontario. Cette tornade, survenue près de la baie Shirley, était de force zéro selon l’échelle Fujita, et les vents atteignaient 110 kilomètres-heure. Une tornade de cette force est la plus faible selon l’échelle de Fujita, qui est fondée sur les dommages causés par une tornade. L’équipe d’Environnement Canada chargée de l’évaluation des dommages n’a effectivement signalé ni observé aucun dommage. Environnement Canada a par ailleurs confirmé qu’il s’agissait d’une tornade après avoir examiné les photos et les vidéos que lui ont acheminées plusieurs sources.

Tableaux de températures et de précipitations
 
Températures moyennes inhabituelles (en °C), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitTempérature moyenneNormaleÉcartLa plus chaude depuis
Wawa14,211,92,32007
     
Précipitations inhabituelles enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus faibles depuis
Dryden61,4105,1-43,71998
Kenora65,2107,8-42,62004
Timmins49,489,4-40,02005
Hamilton50,283,9-33,72007
Sioux Lookout64,097,3-33,32003
Peterborough51,276,7-25,52007
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus abondantes depuis
Sarnia173,285,687,62000
Wiarton141,374,466,92010
Chapleau125,876,849,02007
Ottawa130,085,045,02002
Earlton117,077,139,91999
Wawa122,088,833,22007
Petawawa110,681,329,32008
Sudbury103,477,825,62003

Remarque : Les normales météorologiques de référence ont été enregistrées au cours de la période de 1971 à 2000,

Médias : Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Laurie Thibeault
Conseillère en communications
Environnement Canada, Région de l’Ontario
905-336-4711

Date de modification :