Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Environnement Canada et l'Administration portuaire de Hamilton lancent le projet de tests du récif Randle

HAMILTON, Ont. – le 10 décembre 2012 – Environnement Canada et l'Administration portuaire de Hamilton lancent un projet de tests structurels. Ce projet vise à intensifier les données d’information en vue de favoriser l’avancement du projet d'assainissement des sédiments contaminés proposé pour le récif Randle. Il comportera le battage de palplanches dans le récif Randle afin de confirmer des précisions sur la conception technique. Les données d’information ainsi obtenues seront intégrées aux futures spécifications techniques traitant du volet construction du projet d’assainissement proposé.

« L’assainissement du récif Randle est important pour l’avenir de la collectivité et cadre avec l'engagement du gouvernement du Canada visant à assainir les eaux pour le bien de la population canadienne, a précisé le ministre de l'Environnement du Canada, l’honorable Peter Kent. Ce projet de tests représente une étape importante en vue de faire avancer le projet d'assainissement des sédiments contaminés proposé pour le récif Randle. »

« Tout comme de nombreux membres de la collectivité vivant dans les environs du havre, nous sommes heureux que l'assainissement du récif Randle aille de l’avant. Ce projet de tests nous donnera des données d’information précieuses au fur et à mesure que nous progresserons vers la phase de construction », a affirmé le président-directeur général de l'Administration portuaire de Hamilton.

Le récif Randle est une zone de sédiment contaminé située dans le havre de Hamilton. Le projet d'assainissement des sédiments contaminés proposé pour le récif Randle comportera la construction d’une installation d’élimination confinée qui recouvrira une portion des sédiments les plus contaminés, suivi d’un dragage pour contenir la majeure partie des sédiments contaminés restant sous l'installation. Cette installation sera construite à l'aide d’un rideau de palplanches doubles en acier dont les parois externes seront enfoncées à une profondeur allant jusqu’à 24 mètres dans les sédiments sous‑jacents. Au total, l'installation contiendra de façon sécuritaire 630 000 mètres cubes de sédiments contaminés contenant du goudron de houille (hydrocarbures aromatiques polycycliques) et des métaux lourds.

Le projet de tests lancé aujourd’hui comportera l’enfoncement de palplanches d’acier dans le sol, au fond du lac, aux profondeurs précisées dans la conception technique de l’installation d’élimination confinée. Les palplanches sont des feuilles d'acier qui s'emboîtent pour former une barrière continue. Dans le cadre du projet de tests, des paires de palplanches seront testées à différents endroits autour du périmètre de l’installation proposée. Les résultats de ces tests préalables donneront une indication de la force requise pour enfoncer des palplanches dans ce site et apporteront des données d’information très précises aux fins de la construction de l'installation d’élimination confinée.

Le havre de Hamilton se situe dans une baie de 2 150 hectares, dans l’extrémité ouest du lac Ontario, auquel il est relié par un canal maritime. En 1985, il a été désigné « secteur de préoccupant » dans le cadre de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs conclu entre le Canada et les États-Unis en raison de l’importante détérioration de la qualité de l'eau. Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées afin de réduire la pollution dans le havre, le problème des sédiments contaminés demeure.

L’assainissement du récif Randle permettra d'améliorer la qualité de l'eau et de réduire les niveaux de contaminants dans les organismes aquatiques, ce qui rendra plus sécuritaire la consommation du poisson pêché dans le havre. Des restrictions sur la navigation en vigueur pourront aussi être levées, et la création de précieux terrains portuaires générera des retombées économiques.

Le gouvernement du Canada, le ministère de l’Environnement de l’Ontario, la ville de Hamilton, l’Administration portuaire de Hamilton, U.S. Steel Canada, la ville de Burlington et la municipalité régionale d’Halton travaillent tous ensemble pour faire avancer le projet d'assainissement des sédiments contaminés proposé pour le récif Randle.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :

Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Page Twitter d'Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d'Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :