Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Revue météorologique de l’Ontario

Août 2011

Le temps violent en Ontario a fait les manchettes en août 2011. Le nombre record de tornades survenues au cours de la saison de temps violent s’élève maintenant à 13.

Côté température et précipitations, la majeure partie du mois a été plus chaud et plus sec que la normale, mais pas autant qu’en juillet, et ce, dans l’une ou l’autre de ces deux catégories.

Les températures moyennes enregistrées dans la majorité de l’Ontario ont atteint ou dépassé les valeurs normales. Elles ont été les plus élevées enregistrées, comparées à la normale, dans les endroits situés dans le nord et le nord-ouest de l’Ontario.

Le manque de précipitations ce mois-ci a été plutôt marqué dans le nord de l’Ontario. En revanche, les quantités de précipitations reçues dans certains endroits du sud de l’Ontario ont été supérieures à la normale. Aucun record mensuel n’a été fracassé, mais des records de précipitations reçues en une journée ont été enregistrés les 3 et 9 août.

Le 3 août, des précipitations accompagnées de quelques orages se sont déplacées lentement dans certains endroits de l’est de l’Ontario et près de la baie Georgienne. Des records de précipitations reçues en une journée ont été dépassés à Coldwater, à Orillia, à Peterborough, à Cobourg, à Muskoka, à Beatrice, à Borden, à Barrie, et à Point Petre, les quantités reçues variant de 15,0 à 52,4 millimètres.

Le 9 août, des précipitations également accompagnées de quelques orages ont touché le sud de l’Ontario, du matin jusqu’en soirée. D’importantes quantités sont tombées, variant de 29,1 à 47,4 millimètres dans plusieurs endroits. Des records de précipitations reçues en une journée ont été fracassés à Hamilton, à London, à Windsor et à Oshawa.

Temps violents

La saison des tornades en Ontario s’est amorcée en douceur, seulement trois tornades ayant été confirmées en date du 7 août, cette année. Cependant, les activités sont devenues beaucoup plus intenses du 8 au 24 août, période où 10 tornades sont passées dans la province.

Le 8 août, une colonne nuageuse en forme d'entonnoir a été aperçue au sud-ouest de Kitchener. D’ailleurs, aucun orage important n’a été

associé à cette colonne nuageuse. Après vérification par Environnement Canada, il a été déterminé que cette colonne nuageuse a rapidement donné lieu à une tornade dans la région de Plattsville, qui n’a toutefois causé aucun dommage considérable. Cette tornade de force 0, selon l’échelle Fujita, a entraîné des vents atteignant 110 kilomètres-heure.

En après-midi, le 16 août, une série de puissants orages se sont déplacés sur plusieurs régions, dans le nord-ouest de l’Ontario, notamment à Kenora, à Grassy Narrows, à Ear Falls, à Vermillion et à Dryden. Sur le passage de ces orages, des gens ont signalé avoir aperçu une tornade à l’ouest de Dryden et au nord-ouest de Sioux Lookout. Au cours des jours qui ont suivi, le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario a effectué un relevé aérien des régions du nord-ouest de l’Ontario. Ce relevé, combiné aux observations directes, a permis de confirmer le passage de quatre tornades le 16 août, dont deux dans la région de Ear Falls, une à l’ouest de Dryden et une au nord-ouest de Sioux Lookout. Ces quatre tornades étaient de force 1, selon l’échelle Fujita, les vents atteignant de 120 à 170 kilomètres-heure. Cette évaluation repose sur l’ampleur des dommages causés dans les régions boisées touchées. La tornade ayant le plus long tracé a balayé l’ouest de Dryden, sur un parcours de 24 kilomètres.

La plus puissante des tornades ayant frappé l’Ontario en plus de 15 ans est survenue le 21 août, vers 16 h. dans la municipalité de Goderich, sur la côte du lac Huron. Cette tornade, qui s’est formée sur le lac Huron, a frappé terre dans la région portuaire, puis s’est déplacée au coeur de la municipalité. Une personne a été tuée, et des douzaines de personnes ont été blessées sur le passage de la tornade au centre-ville. Des bâtiments ont subi d’importants dommages, notamment des toits qui ont été soufflés et des murs qui se sont partiellement écroulés. De plus, des véhicules ont été soufflés sur de grandes distances, et des débris, notamment du bois et des briques, propulsés par les vents ont causé d’importants dommages. La tornade s’est déplacée sur un couloir d’environ 20 kilomètres, large de 1,5 kilomètre à son point culminant. Elle a été classée de force 3, selon l’échelle Fijuta, les vents atteignant de 250 à 320 kilomètres-heure. Il s’agit de la plus forte des tornades survenues dans la province, depuis le 20 avril 1996, date à laquelle deux tornades de force 3 avaient balayé des régions du centre-sud de l’Ontario. Plus tôt dans la journée du 16 août, soit vers 13 h, une tornade de force 1, selon l’échelle de Fujita, s’est abattue sur la région de Gananoque, dans l’est de l’Ontario, son couloir, d’une largeur maximale de 60 mètres, s’étendant sur 1,5 kilomètre.

La journée du 24 août s’est amorcée avec la présence de plusieurs facteurs qui ont fusionné plus tard cette même journée et qui ont permis le développement de violents orages, avec risques de tornades. Par conséquent, plusieurs observations signalant la présence d’une tornade ont été diffusées plus tard, en matinée, dans certaines régions du sud-ouest de l’Ontario. Ces observations se sont appliquées à d’autres régions du sud-ouest et du centre-sud de l’Ontario, au cours de l’après-midi. Un couvert, qui s’est formé dans l’atmosphère ce jour-là, a empêché tout orage de se développer jusqu’en fin d’après-midi. Après 17 h, les orages ont toutefois pris forme puis ont frappé à l’est du lac Huron. Au cours des heures qui ont suivi, une série de puissants orages se sont déplacés sur le sud, l’est et le nord-est de l’Ontario. Durant cette même période, le Centre de prévision des intempéries de l'Ontario d’Environnement Canada a reçu de nombreux signalements de possibles tornades, de gros grêlons et de vents destructeurs. Les jours qui sont suivis, le personnel d’Environnement Canada a procédé à des vérifications qui ont permis de confirmer le passage de trois tornades cette journée. Deux de ces tornades, dans la région de Nairn, vers le nord-ouest de London, et dans la région de Cambridge, ont été classées de force 1, selon l’échelle de Fujita; la troisième, qui a frappé la région de Neustadt, dans le sud-ouest du comté Grey, était de force 0. La tornade survenue dans la région de Cambridge, qui a parcouru 15 kilomètres, avait le plus long tracé des trois.

Durant la saison des tornades, de la fin d’avril au début d’octobre, on enregistre en moyenne 12 tornades en Ontario. Bizarrement, aucune tornade n’a été confirmée en août 2010.

Températures moyennes inhabituelles (en °C), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitTempérature moyenneNormaleÉcartLa plus chaude depuis
Moosonee16,714,42,32000
Red Lake19,016,72,32003
Pickle Lake18,115,82,32010
Sioux Lookout19,317,22,12003
Kenora20,218,22,02003
Toronto Pearson21,919,92,02010
     
Précipitations inhabituelles enregistrées (en millimètres), classées selon leur écart par rapport à la normale :
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus faibles depuis
North Bay50,0100,1-50,12002
Timmins/Connaught38,482,0-43,62005
Thunder Bay44,587,5-43,02007
Chapleau40,476,2-35,81997
Wiarton50,585,2-34,72008
Sioux Lookout54,488,5-34,12008
Ottawa54,287,1-32,92002
Dryden54,485,0-30,62008
     
EndroitPrécipitationsNormaleÉcartLes plus abondantes depuis
London122,385,337,01992
Windsor109,479,729,72007
     
Remarque : Les normales météorologiques de référence ont été enregistrées au cours de la période de 1971 à 2000.

Médias : Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Jack Saunders
Conseiller en communications/relations avec les médias
Environnement Canada, Région de l’Ontario
416-739-4785

Date de modification :