Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada et Conservation de la nature Canada conservent un précieux habitat dans des propriétés à Johnson’s Mills, au Nouveau-Brunswick

MONCTON, N.-B. -- le 19 janvier 2011 -- Le ministre de l’Environnement du Canada, l’honorable Peter Kent, a annoncé aujourd’hui l’acquisition par Conservation de la nature Canada de propriétés situées à Johnson’s Mills, qui représentent 3,74 hectares (9,25 acres) de terres à proximité de Moncton, au Nouveau-Brunswick. Le projet a été financé en partie par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles d’Environnement Canada et est doté d’un budget global de 71 424 dollars. 

« Cette acquisition souligne une autre réalisation de notre programme fédéral de conservation des zones naturelles. Grâce à cet important investissement, nous prenons des mesures concrètes en vue de protéger et de préserver nos écosystèmes et nos espèces vulnérables pour les générations actuelles et futures, a déclaré le ministre Kent. Les gestes posés aujourd’hui aideront à protéger l’abondance et la diversité de la vie qui fera partie intégrante de notre patrimoine naturel de demain. »

Les propriétés situées à Johnson’s Mills constituent l’un des lieux clés figurant dans le plan de conservation de la zone naturelle de la baie Chignecto, dans le cours supérieur de la baie de Fundy. Les vasières et les marais littoraux de cette partie de la baie de Fundy s’avèrent l’une des plus importantes haltes migratoires pour les oiseaux de rivage en Amérique du Nord. Chaque été, plus de deux millions de ces oiseaux survolent la baie pendant leur migration hivernale de l’Arctique canadien vers l’Amérique du Sud. Ils s’arrêtent pour se nourrir dans les vasières riches en nutriments. De plus, le Faucon pèlerin se rassemble aussi dans ces vasières à la recherche de ses proies, les grandes bandes d’oiseaux de rivage, ce qui contribue également à sa survie et à son rétablissement. Le Faucon pèlerin est en effet considéré une espèce préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

« En 1994, Conservation de la nature Canada a déterminé qu’il fallait protéger ce précieux habitat à Johnson’s Mills et, aujourd’hui, nous avons agrandi de façon substantielle la superficie de cette réserve, a déclaré Linda Stephenson, vice‑présidente régionale de cet organisme dans la région de l’Atlantique. Nous avons sécurisé plus de 190 hectares (470 acres) d’habitat essentiel pour les oiseaux de rivage en migration. »

Le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, doté de 225 millions de dollars, est une importante initiative effectuée sur le terrain qui permet la prise de mesures concrètes en vue de préserver l’environnement et de conserver le précieux patrimoine naturel du Canada pour les générations actuelles et futures. La contribution continue de tous les donateurs au Programme nous permet de protéger des aires naturelles au Canada. En date de juillet 2010, plus de 142 236 hectares (351 384 acres) de terres avaient été conservées par la voie du Programme de conservation des zones naturelles, ce qui a permis de protéger l’habitat de plus de 101 espèces en péril.

Document connexe:

[Fiche d'information 2011-01-19]

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec :

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008
1-888-908-8008

Page Twitter d'Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca

Page Facebook d'Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :