Fiche d’information : Document technique sur l'incinération en discontinu de matières résiduelles

Version PDF - 145 Ko

L'image illustre un incinérateur à air contrôlé avec double chambre.Le document technique sur l'incinération en discontinu de matières résiduelles sert de guide pour les propriétaires, les opérateurs et les organismes de réglementation concernant les technologies d'incinération appropriées et les meilleures pratiques de gestion pour minimiser les rejets de substances toxiques dans l'environnement.

Six étapes pour une meilleure incinération 

  1. Comprendre le flux de matières résiduelles
  2. Choisir l'incinérateur approprié (ou évaluer le système existant)
  3. Installer et aménager correctement l'incinérateur
  4. Utiliser l'incinérateur pour en obtenir une combustion optimale
  5. Manipuler et éliminer les résidus de combustion de manière sécuritaire
  6. Tenir des registres et produire un rapport

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le document intégral.

Coordonnées :
TMB@ec.gc.ca ou 819-997-3377

Plus de détails sur le processus en six étapes d'incinération en discontinu des matières résiduelles

Étape 1 – Comprendre le flux de matières résiduelles

La première étape de la gestion de vos matières résiduelles consiste à en comprendre les caractéristiques. Il s'agit d’effectuer une vérification des matières résiduelles afin d’en connaître leur quantité et leur composition. À partir des résultats, vous pourrez évaluer les options d'élimination appropriées qui devraient être choisies. Souvenez-vous des « 3R » : réduire, réutiliser et recycler.

Étape 2 – Choisir l'incinérateur approprié (ou évaluer le système existant)

Pour être certain que l'incinérateur approprié soit choisi, l'appel d’offre aux fabricants d'incinérateurs qui veulent vous fournir un service devrait comprendre les renseignements spécifiques sur les caractéristiques des matières résiduelles que vous devez éliminer. Pour les installations qui ont déjà un système d'incinération en place, les propriétaires et les opérateurs devraient évaluer la capacité du système à traiter adéquatement le flux de matières résiduelles actuel. Un incinérateur à air contrôlé, avec double chambre, est recommandé. 

Étape 3 – Installer et aménager correctement l'incinérateur

Faire en sorte que les facteurs relatifs au bâtiment et à l'équipement soient bien pris en compte au cours de la phase de conception, avant d'installer l'incinérateur. 

Étape 4 – Utiliser l'incinérateur pour en obtenir une combustion optimale

Pour s'assurer que les conditions de combustion soient optimales, l’incinérateur doit être utilisé correctement. Pour cela, il convient de séparer les matières résiduelles, de les peser, de les mélanger pour une valeur calorifique précise, puis de fermer la porte de l'incinérateur dès la charge des matières résiduelles. La porte ne doit pas être à nouveau ouverte tant que le cycle de combustion n'est pas terminé. Il convient de considérer des facteurs importants, par exemple, s'assurer que l'opérateur a suivi la formation appropriée en matière de sécurité.

Étape 5 – Manipuler et éliminer les résidus de combustion en toute sécurité

Les cendres de la chambre primaire de l'incinérateur contiennent des matières potentiellement dangereuses pour la santé de l'opérateur et l'environnement. Les opérateurs devraient utiliser de l'équipement de protection pour réduire les risques associés à leur manutention. Ces cendres devraient être éliminées dans un lieu d'élimination approuvé.

Étape 6 – Tenir des registres et produire un rapport

Pour démontrer que l'incinérateur est bien utilisé et entretenu, les responsables de l'installation devraient tenir un registre.

Date de modification :