État des principaux stocks de poissons

Accéder au PDF (207 Ko)

Des 159 principaux stocks de poissons évalués en 2015 :

  • 78 stocks (49 %) ont été classifiés comme étant dans la zone saine,
  • 31 stocks (19 %) ont été classifiés comme étant dans la zone de prudence,
  • 19 stocks (12 %) ont été classifiés comme étant dans la zone critique,
  • l'état pour 31 stocks (19 %) était incertain.Note de bas de page1

Les changements dans l'état des stocks se produisent lentement. De nombreuses années peuvent être nécessaires pour que les systèmes biologiques répondent aux changements dans la gestion. Les changements environnementaux, tels que les modifications du climat et des courants océaniques, peuvent aussi causer certains stocks à se reproduire plus lentement. Il y a eu peu de changement de l'état global des stocks depuis 2011, comme il peut être prévu sur une courte période.

État des principaux stocks de poissons, Canada, 2011 à 2015
Histogramme montre le % de stocks de poissons - voir description longue ci-dessous.
Description longue

L'histogramme montre le pourcentage des principaux stocks de poissons dans chaque zone d'état des stocks (critique, de prudence, saine et de état incertain), regroupée par année, de 2011 à 2015. Le nombre de stocks dans chaque zone est indiqué entre parenthèses au-dessus de chaque colonne. Le nombre total de stocks varie d'une année à l'autre.

Données du graphique
État des principaux stocks de poissons, Canada, 2011 à 2015
AnnéeZone critique (nombre de stocks)Zone de prudence (nombre de stocks)Zone saine (nombre de stocks)État incertain (nombre de stocks)Total
201117317235155
201215377528155
201316417424155
201415407524154
201519317831159

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1.20 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Les chiffres au-dessus des colonnes font référence au nombre de stocks dans chaque catégorie. Les stocks de poissons sont classifiés en comparant la taille des stocks aux niveaux de référence, lesquels sont établis selon la productivité du stock. Voir le document des Sources des données et méthodes pour obtenir plus de détails. Les stocks comprennent une variété d'espèces animales marines prélevées, pas seulement les poissons. Les comparaisons entre les années doivent être faites avec prudence car des changements ont été apportés à la liste des principaux stocks en 2014 et 2015.
Source : Pêches et Océans Canada (2016) Étude sur la durabilité des pêches.

L'évaluation de l'état des stocks de poissons est essentielle à la conservation et pour maintenir des pêches commerciales prospères. Pêches et Océans Canada utilise une variété de méthodes scientifiques pour évaluer les niveaux des stocks de poissons et assigne l'une des trois classifications de stocks (saine, de prudence ou critique) en comparant la taille des stocks à des niveaux de référence. Les taux de récolte sont ajustés pour aider à rétablir les stocks ne faisant pas partie de la zone saine. Les résultats des évaluations des principaux stocks font l'objet d'examen par des pairs et ils sont publiés en ligne.Note debas de page2 L'état des stocks est rapporté dans l'Étude sur la durabilité des pêches, un outil majeur pour la planification et le suivi.

État des principaux stocks de poissons, par groupe de stocks

L'état des différents groupes varie en raison de différences dans la productivité des populations, dans l'exploitation historique et dans la résilience, entre autres facteurs. Les conditions environnementales affectent aussi les différents groupes de différentes façons.

Les stocks de poissons de fond (p. ex., la morue, le flétan et l'aiglefin) affichent la plus forte proportion de stocks dans la zone critique, imputable en partie aux habitudes historiques de récolte, ainsi qu'aux conditions environnementales défavorables dans les années 1990. Les récentes améliorations de certains stocks de poissons de fond pourraient être attribuées à des conditions plus chaudes qui leur sont favorables et au fait que les niveaux de récolte ont été maintenus faibles.

Les stocks de crustacés (p. ex., le crabe, le homard et la crevette) affichent la plus forte proportion de stocks dans la zone saine, en raison de facteurs comme des conditions environnementales favorables dans les années 2000 et des taux de prédation faibles, ainsi qu'une gestion efficace des stocks. Par contre, les conditions plus chaudes défavorables des dernières années ont eu des effets néfastes sur de nombreux stocks de crevettes et de crabes des neiges. 

État des principaux stocks de poissons, par groupe de stock, Canada, 2015
Graphique à colonnes empilées est présenté par groupes de stocks - voir description longue ci-dessous.
Description longue

Le graphique à colonnes empilées est présenté par groupes de stocks (mammifères marins; poissons de fond; petits poissons pélagiques; grands poissons pélagiques; salmonidés; crustacés; mollusques; et autres). Chaque colonne représente un histogramme empilé du nombre de stocks dans chaque zone d'état des stocks (zone critique; zone de prudence; zone saine et état incertain).

Données du graphique
État des principaux stocks de poissons, par groupe de stock, Canada, 2015
Groupe de stocksEspèces inclusesZone critique (nombre de stocks)Zone de prudence (nombre de stocks)Zone saine (nombre de stocks)État incertain (nombre de stocks)
Mammifères marinsBaleine, morse1361
Poissons de fondFlétan, sébaste, morue, limande, merluche, aiguillat, aiglefin, morue-lingue, plie, goberge, morue charbonnière, raie, sébastolobe1410188
Petits poissons pélagiquesHareng, maquereau, corégone, capelan, sardine, bar rayé, gaspareau, eulakane2578
Grands poissons pélagiquesThon, espadon0120
SalmonidésSaumon, omble chevalier, truite1592
CrustacésCrabe, homard, crevette, crevette tachetée, krill04256
MollusquesPalourde, pétoncle, buccin, panope1186
AutresHolothurie, oursin, anguille et civelle0230
Total 19317831

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,57 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Les espèces appartenant à chaque groupe de stocks sont énumérées dans le tableau de données du graphique. Les poissons pélagiques vivent dans la colonne d'eau ou près de la surface, contrairement aux poissons de fond qui sont habituellement capturés près du fond des océans. Les crustacés sont couverts d'une carapace articulée et comprennent, entre autres, les homards, les crabes et les crevettes. Les mollusques comprennent les espèces bivalves, comme les palourdes, les huîtres et les moules.
Source : Pêches et Océans Canada (2016) Étude sur la durabilité des pêches

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires

Icône SFDD - Côtes et océans sains Côtes et océans sains

Cet indicateur soutient la mesure des progrès relatifs à l'objectif à long terme de la Stratégie fédérale de développement durable 2016-2019 : Les côtes et les océans contribuent à des écosystèmes sains, résilients et productifs.

Date de modification :