Sommaire des données déclarées en 2015

Fiche d’information sur l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP)

Qu’est-ce que l’INRP?

L’INRP est l’inventaire du Canada prescrit par la loi, accessible au public, des polluants annuellement rejetés par les installations dans l’atmosphère, l’eau et le sol, éliminés et recyclés. L’INRP est une ressource clé pour le recensement et la surveillance des sources de pollution au Canada. Il soutient l’établissement des priorités et la surveillance des mesures de performance environnementale, contribue à la compilation des modèles et des tendances en matière de pollution, fournit des informations environnementales au public, et permet de respecter nos obligations internationales en matière de présentation de rapports.

Les données de l’INRP sont utilisées par les gouvernements, le milieu universitaire, l’industrie, les organisations non gouvernementales, les organisations internationales, les établissements financiers, les médias et le public.

Plus de 7000 installations industrielles, commerciales et institutionnelles qui rencontrent certains seuils en termes d’activités, de taille et de rejets déclarent des renseignements à l’INRP sur plus de 340 substances à chaque année.  

Renseignements recueillis par l’INRP

Renseignements recueillis par l’INRP

Longue description

Il existe un certain nombre de catégories de déclaration de rejets, des éliminations et de transferts à l’INRP. Les rejets sur place comprennent les rejets dans l’air, dans les eaux de surface et au sol. Les rejets dans l’air comprennent les rejets par les cheminées ou rejets ponctuels, les rejets associés au stockage ou à la manutention, les émissions fugitives, les déversements, la poussière de route et d’autres rejets diffus. Les rejets dans les eaux de surface comprennent les rejets directs, les déversements et les fuites. Les rejets au sol comprennent les rejets aux surfaces terrestres et souterrains provenant de déversements, de fuites et des autres rejets au sol qui ne sont pas des éliminations. Les éliminations sur place comprennent l’enfouissement, l’épandage, l’injection souterraine et les résidus miniers et stériles. Les éliminations hors site aux fins d’élimination comprennent l’enfouissement, l’épandage, l’injection souterraine, le stockage hors site avant l’élimination finale et les résidus miniers et stériles. Les transferts hors site pour traitement préalable à l’élimination finale comprennent les traitements physiques, chimiques, biologiques et thermiques ainsi que le traitement par une usine municipale d’épuration des eaux usées. Les transferts hors site pour recyclage et récupération d’énergie s’entendent de la récupération de solvants, de substances organiques, de métaux et de composants métalliques, de matières inorganiques, d’acides ou de bases, de catalyseurs, de résidus de dépollution ou de raffinage ou réutilisation des huiles usées.

Points saillants des données de 2015

Pour l’année de déclaration 2015, 4 842 636 tonnes de rejets, d’éliminations et de transferts ont été déclarées à l’INRP par 7 284 installations.

Les rejets directs dans l’air, l’eau et le sol composent 68% (3 279 262 tonnes) de ce qui a été déclaré à l’INRP, et la plus grande partie de ceux-ci étaient des rejets dans l’air des principaux contaminants atmosphériques, comme le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote et les matières particulaires. Les rejets directs dans l'eau représentaient 3% (127 025 tonnes) de ce qui a été déclaré, dont une grande partie était l’ammoniac et l’ion nitrate rejetés par les usines de traitement des eaux usées.

Les éliminations et transferts représentaient 32% (1 563 374 tonnes) du total des renseignements déclarés en 2015, et environ la moitié de ceux-ci provenaient de l’élimination des résidus miniers à des dépôts contenus et gérés de résidus miniers.  D’autres activités d’élimination incluaient l’injection souterraine de substances dans des réservoirs naturels, et l’élimination dans des sites d’enfouissement contenus et gérés.

Les transferts pour recyclage représentaient 7% (339 412 tonnes) du total déclaré, et incluent les activités comme la récupération d’énergie, le recyclage de métaux, la récupération de solvants et la récupération de catalyseurs.  

Répartition des déclarations à l’INRP

Répartition des déclarations à l’INRP

Longue description
Rejets directs:
CatégorieQuantités déclarées (tonnes)Pourcentage du total des quantités déclarées 
Principaux contaminants atmosphériques3 054 91463%
Air (autres substances)83 8162%
Eau127 0253%
Sol13 115<1%
Non différenciés (moins d’une tonne)391<1%
Total des rejets déclarés3 279 26268%

 

Éliminations et transferts:
CatégorieQuantités déclarées (tonnes)Pourcentage du total des quantités déclarées 
Éliminations sur le site269 5725%
Éliminations hors-site98 6802%
Traitement avant l’élimination38 0411%
Résidus miniers738 02215%
Stériles79 6472%
Transferts aux fins de recyclage339 4127%
Total des éliminations et transferts déclarés1 563 37432%

Total des quantités déclarées à l’INRP : 4 842 636 tonnes

Où sont situées les installations qui déclarent à l’INRP?

7 284 installations ont déclaré à l’INRP en 2015. Près de la moitié des installations proviennent du secteur de l’extraction de pétrole et de gaz, qui sont pour la plupart situées dans la province de l’Alberta, identifiées en jaune sur la carte. Plusieurs des installations du secteur de fabrication déclarant à l’INRP sont situées dans le sud de l’Ontario et le long de la voie maritime du Saint-Laurent, et elles sont identifiées en bleu sur la carte. Plusieurs des installations situées au nord du Canada sont des petites centrales électriques isolées, qui sont identifiées en vert sur la carte.

Carte des installations qui déclarent à l’INRP

Carte des installations qui déclarent à l’INRP

Longue description
ProvinceÉlectricitéFabricationExtraction minière et exploitation en carrièreExtraction pétrolière et gazièreAutres secteursTotal
Alberta40244242 3022662 876
Ontario631 12910283621 664
Québec27588390159813
Colombie-Britannique2124324313132733
Saskatchewan175422479133705
Manitoba128212559170
Nouvelle-Écosse8425837100
Nouveau-Brunswick441601869
Terre-Neuve-et-Labrador217842565
Territoires du Nord-Ouest27052539
Nunavut25040433
Île-du-Prince-Édouard1500713
Yukon201014

Source: Inventaire national rejets de polluants (INRP), données de 2015

Ce tableau montre les installations ayant déclaré pour 2015 (7 284 installations), excluant celles qui n’ont pas rencontré les critères de déclaration (1 327 installations).

Comment les rejets et les éliminations ont-ils évolué au fil du temps?

Le total des rejets directs dans l’air, l’eau et le sol déclaré à l’INRP a diminué par près de 25% (1 067 862 tonnes) entre 2006 et 2015. Cette différence s’explique par une réduction notable dans les rejets directs déclarés entre 2008 et 2009. Les réductions se sont poursuivies dans les années suivantes (2010-2015) à un taux plus bas et plus stable. Une exception notable à cette tendance globale de diminution s’est produite en 2014, lorsqu’un déversement accidentel s’est produit à une installation minière de la Colombie Britannique, rejetant 77 127 tonnes de substances directement dans les eaux de surface. Ce déversement a causé une augmentation de 57% du total des rejets dans l’eau déclarés entre 2013 et 2014.   

Entre 2006 et 2015, le total des éliminations et des transferts a diminué de 6% (100 782 tonnes), avec des diminutions majeures des éliminations hors site [73% (268 161 tonnes)], des éliminations sur place [20% (68 148 tonnes)], et des transferts hors site pour recyclage [10% (39 425 tonnes)]. Ces diminutions sont contrebalancées par des augmentations des éliminations déclarées de résidus miniers et de stériles, qui ont augmentées de 37% (200 097 tonnes) et 2,064% (75 967 tonnes) respectivement.

Changements au fil du temps des rejets directs totaux

Changements au fil du temps des rejets directs totaux

Longue description
AnnéeAir - Principaux contaminants atmosphériques (tonnes)Air - autres substances (tonnes)Eau (tonnes)Sol (tonnes)Non différenciés, moins d’une tonne (tonnes)Nombre d’installations ayant déclaré à l’INRP
20064 128 440100 291114 8222 7558159 125
20074 207 832103 382118 0065 4887868 943
20083 837 611102 783123 5677 5047898 843
20093 376 99293 243119 1836 0001 0888 529
20103 365 03692 744117 06012 6321 9248 151
20113 209 13880 085122 5198 612277 947
20123 247 75385 043124 4547 0422897 791
20133 228 35785 767128 62612 780727 851
20143 087 03983 699201 92313 2874027 849
20153 054 91483 816127 02513 1153917 284

Changements au fil du temps des éliminations et transferts totaux

Changements  au fil du temps des éliminations et transferts totaux

Longue description
AnnéeÉliminations sur le site(tonnes)Éliminations hors-site(tonnes)Résidus miniers (tonnes)Stériles(tonnes)Traitement avant élimination(tonnes)Transferts aux fins de recyclage(tonnes)Nombre d’installations ayant déclaré à l’INRP
2006337 720366 841537 9253 68039 153378 8379 125
2007366 611404 964486 7354 59833 740402 0058 943
2008274 698534 258554 7939 98152 586342 4438 843
2009267 439512 166520 24811 99246 619344 0018 529
2010249 659546 064615 71617 43350 679389 3658 151
2011284 820342 092580 22021 57640 651458 4677 947
2012242 678307 016648 72335 38240 269346 1407 791
2013239 162118 965692 769125 42638 480302 2137 851
2014273 53197 448672 229102 24744 879306 0697 849
2015269 57298 680738 02279 64738 041339 4127 284

Activités de prévention de la pollution (P2) déclarées

En 2015, 1 080 installations ont déclaré avoir mis en œuvre un plan P2 et 1 142 installations ont déclaré avoir entrepris des activités P2, avec un total de 3 308 activités déclarées (puisqu’une installation peut pratiquer plus d’une activité). “Bonnes pratiques d’exploitation et formation” était la catégorie d’activité P2 déclarée la plus courante, pratiquée par 1 028 installations, suivie par “prévention des fuites ou des déversements”, pratiquée par 653 installations. Le secteur de l’extraction minière et exploitation en carrière a la plus grande proportion d’installations pratiquant des activités P2, avec 27% des installations de ce secteur, suivi par 24% pour le secteur de l’électricité, 23% pour le secteur de la fabrication et 5% pour le secteur de pétrole et de gaz.    

Nombre d'activités P2 déclarées en 2014 et 2015, par catégorie d’activité

Nombre d'activités P2 déclarées en 2014 et 2015, par catégorie d’activité

Longue description
Catégorie d’activitéNombre d’activités P2 déclarées en 2014Nombre d’activités P2 déclarées en 2015
Modifications de l’équipement ou du procédé474510
Bonnes pratiques d’exploitation et formation1 0571 028
Techniques de gestion des stocks ou d’achats205208
Substitution de matériaux ou de matières premières220191
Réutilisation, recyclage ou récupération sur le site200199
Autres activités de prévention de la pollution358376
Conception ou reformulation du produit145143
Préventions des fuites ou des déversements651653

Accéder aux données de l’INRP

Les données de l’INRP sont disponibles dans divers formats et sont accessibles à partir du Portail des données ouvertes du Gouvernement du Canada. Il est possible d’effectuer des recherches en utilisant différents outils et jeux de données, incluant par exemple, un outil de recherche en ligne, des données tabulaires pour une année donnée, des données normalisées (1993 à aujourd’hui), des recherches prédéfinies et des couches cartographiques.

Toutes les données de l’INRP sont disponibles à la page « Jeux de données de l’INRP ».

Télécharger la fiche d’information complète.

Le rapport sommaire complet de l’INRP pour 2015 est disponible ici.

Date de modification :