Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Partie II - Ébauche du Plan d'action national du Canada relatif aux polluants organiques persistants produits non intentionnellement

8 Éducation, formation et sensibilisation

Les processus de consultation des intervenants, prescrits par la politique du gouvernement canadien, visent l'élaboration de nouveaux instruments de gestion. Ils constituent donc une première sensibilisation des intervenants des sources visées et du public. Le processus des Standards pancanadiens relatifs aux dioxines et aux furannes a fait appel à des groupes consultatifs à intervenants multiples des secteurs intéressés pour l'élaboration des standards et les activités connexes (p. ex., les stratégies de prévention de la pollution). Les groupes consultatifs comprenaient des représentants de l'industrie, d'organismes non gouvernementaux de l'environnement et de la santé, de groupes syndicaux et des gouvernements (fédéral, provinciaux et territoriaux). En outre, plusieurs réunions nationales des intervenants ont été tenues sur le processus d'élaboration des Standards pancanadiens relatifs aux dioxines et aux furannes, ce qui a favorisé la sensibilisation et la participation des intéressés.

La sensibilisation du public aux effets sur la santé humaine et l'environnement des substances toxiques en général et, plus particulièrement, des dioxines et des furannes, d'HCB et des BPC est accrue par des fiches d'information et du matériel préparés par des organismes fédéraux, provinciaux et territoriaux de la santé et de l'environnement de même que par l'industrie, des associations industrielles, des fabricants, des organismes représentant les consommateurs et des organisations non gouvernementales de l'environnement et de la santé.

De l'information sur les sources diffuses, comme les feux à ciel ouvert et la combustion résidentielle a été recueillie par divers organismes gouvernementaux et non gouvernementaux. Ainsi, en 2002, Ressources naturelles Canada lançait une campagne d'éducation afin de promouvoir la combustion « responsable » du bois et publiait diverses fiches d'information. Les organismes peuvent obtenir un permis de Ressources naturelles Canada les autorisant à utiliser le matériel didactique « Chauffage au bois : soyons responsables! » et son symbole graphique pour faire connaître le bien-fondé de leur projet.

Aux efforts consentis par les gouvernements s'ajoutent les initiatives régionales du secteur privé qui concentrent l'attention du public sur les technologies et les pratiques des poêles à bois. Par exemple, un programme pilote de remplacement volontaire de poêles à bois de l'Ontario parrainé par la Hearth Products Association of Canada (disponible en anglais seulement) et appuyé par les gouvernements a donné des résultats favorables pour l'environnement. Cette expérience a servi à l'élaboration d'une campagne d'éducation nommée Raviver la flamme qui incite ceux qui brûlent du bois à acheter des appareils de chauffage au bois certifiés par l'Environmental Protection Agency des États-Unis et l'Association canadienne de normalisation (B415.1-00), qui sont plus sécuritaires et dont la combustion est plus propre, ou à améliorer ceux qu'ils possèdent pour les rendre aussi efficaces.

En Colombie-Britannique, le ministère de la Protection des eaux, de l'air et des terres a mis en place des lignes téléphoniques d'assistance régionale qui offrent de l'information sur les restrictions imposées aux feux. Ces lignes sont utiles aux municipalités qui peuvent les utiliser pour élaborer leurs propres lignes directrices sur les feux sur les terrains privés, surtout si elles disposent déjà d'une réglementation à ce sujet.

Une liste de sources d'information, du genre de celles présentées plus haut, est donnée dans l'annexe C du PAN. (Remarque : Cette liste n'est pas exhaustive, mais donne des exemples des fiches d'information disponibles et des mesures d'éducation et de sensibilisation en cours.)

Date de modification :