Examen préalable rapide des substances peu préoccupantes pour l'environnement

Résumé des résultats

Les résultats obtenus à chaque étape de la méthode d'examen préalable rapide sont résumés à la figure 2. Une feuille de calcul simplifiée indiquant le résultat de chaque étape de la méthode pour chacune des substances est aussi disponible (Environnement Canada, 2007c).

Des 1 066 substances évaluées à l'aide de la méthode d'examen préalable rapide, quatre composés organiques possédaient des structures chimiques semblables à celles des substances désignées PBTi dans le processus de catégorisation (étape 1). Ces catégories structurales ont été jugées prioritaires pour l'évaluation préalable. Il a donc été conclu que ces quatre substances nécessitaient une évaluation plus poussée et ne devaient pas franchir les étapes subséquentes de l'examen préalable rapide.

Des 1 062 substances évaluées à l'aide des scénarios d'exposition (étape 2), les résultats portaient à croire que 836 d'entre elles n'étaient pas susceptibles de causer des dommages écologiques en raison des scénarios d'exposition prudents envisagés. Les 226 autres substances nécessitaient une évaluation plus poussée et n'ont pas franchi les étapes subséquentes de l'examen préalable rapide.

Les 836 substances qui restaient ont été évaluées à l'aide de filtres mécaniques (étape 3). De ce nombre, 29 figuraient sur les listes internationales des substances chimiques fabriquées en haut volume de production (HVP), et il a donc été décidé qu'elles nécessitaient sans plus une évaluation plus poussée. Trois cent quatre-vingt-dix autres substances ont passé à l'étape du processus manuel, et il a été jugé que 53 d'entre elles nécessitaient une évaluation plus approfondie.

Figure 2: Summary of rapid screening results

Date de modification :