Préoccupations realtives à l'environnement et la santé

Loutre et poissonEn raison de certaines de ses propriétés uniques, le mercure est un polluant qui représente une préoccupation mondiale et un danger pour la santé humaine et l'environnement. Lorsque du mercure provenant de sources naturelles et anthropiques est émis dans l'atmosphère, il peut être transporté de son point d'origine et entrer dans le cycle global du mercure pour être déposé finalement sous forme humide ou sèche dans des écosystèmes aquatiques et terrestres. Converti par l'action bactérienne dans les lacs et les cours d'eau à la forme plus toxique connue sous le nom de méthylmercure, le mercure s'accumule ensuite dans les organismes vivants comme les poissons, les mollusques et les crustacés. L'étude de ces procédés permet l'évaluation du bilan global du mercure. La bioaccumulation est le processus selon lequel une substance provenant de l'air environnant, de l'eau ou d'aliments contaminés s'accumule dans un organisme vivant. Le méthylmercure devient de plus en plus concentré à mesure qu'il est transféré d'un organisme à l'autre dans la chaîne alimentaire allant des oiseaux, aux animaux, aux mammifères marins et à l'homme par le biais d'un processus connu sous le nom de bioamplification. En suivant ce cycle, le mercure peut contaminer des réseaux trophiques complets, présentant un risque sérieux pour le bien-être de l'écosystème et particulièrement pour les espèces dans les ordres plus élevés de la chaîne alimentaire.

Une concentration élevée de mercure attribuable à une quelconque exposition peut causer de sérieux problèmes de santé immédiats pour l'homme, mais c'est l'accumulation de petites quantités de mercure qui pose le plus grand risque pour les futures mères et leurs bébés. Dans la plupart de ses formes chimiques, le mercure est une neurotoxine, ce qui signifie qu'il peut endommager le cerveau et le système nerveux central. Il touche aussi les reins et les poumons. Le méthylmercure, l'une des formes les plus toxiques du mercure, est reconnu pour son effet nuisible sur l'apprentissage et le développement neurologique des enfants.

Date de modification :