Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Les dix événements météorologiques les plus marquants au Canada en 2013

Provinces des Prairies - Faits saillants régionaux

  1. Puissant blizzard dans les Prairies
  2. Tempête sur trois provinces
  3. Tempête de la Saint-Patrick
  4. Tempête du 1er mai
  5. Une déferlante de glace
  6. Deux tempêtes en mai
  7. Novembre enneigé en Alberta

1. Puissant blizzard dans les Prairies

Le 11 janvier, des routes glacées, de la poudrerie élevée et des amoncellements de neige ont forcé la fermeture d'écoles rurales et l'annulation de vols partout au Manitoba et en Saskatchewan, alors qu'un puissant blizzard balaye le sud de ces provinces. Au Manitoba, les fossés, le long de l'autoroute périphérique de Winnipeg, ont été jonchés de voitures et la Régie de l'hydro-électricité du Manitoba a été aux prises avec une avalanche de pannes de courant. Les Winnipegois se sont éveillés avec 10 à 15 cm de neige fraîche, un refroidissement éolien de -25 ºC et des rafales de 70 km/h.

2. Tempête sur trois provinces

Mars a fait une entrée en lion dans tout le sud des Prairies. En effet, une tempête déchaînée a causé la fermeture de nombreuses autoroutes en raison de la poudrerie basse, de la visibilité réduite et des routes glacées. À Calgary, les vents ont atteint des pointes de près de 100 km/h et la tempête a laissé derrière elle 27 cm de neige avant de se diriger sur la Saskatchewan. Les conditions météorologiques ont entraîné la fermeture de la route Transcanadienne dans le centre et le sud de la province. La tempête s'est ensuite déplacée au Manitoba, laissant au sol plus de 20 cm de neige, bloquant des routes et forçant la fermeture de plusieurs écoles. Entre le 4 et le 5 mars, 56 cm de neige sont tombés en 24 heures dans l'ouest de la vallée de la rivière Rouge, à Miami (Manitoba). Les amoncellements de neige dans la ville atteignaient même les fenêtres des chambres à l'étage des maisons.

3. Tempête de la Saint-Patrick

Dans l'après-midi du 17 mars, un fort système de basse pression provoque une chute de neige et de la poudrerie dans le sud de la Saskatchewan et du Manitoba. À Coronach, en Saskatchewan, 32 cm de neige sont tombés. Après la tempête, l'air arctique glacial a fait descendre le mercure à -28 ºC. Winnipeg a reçu en deux heures une forte chute de neige suivie d'un refroidissement éolien de -30 ºC. Les conditions météo exécrables ont entraîné la fermeture de routes, d'écoles et de cimetières.

4. Tempête du 1er mai

On a toujours célébré cette date pour marquer la fin des rigueurs de l'hiver. Parlez-en aux Manitobains des régions de l'ouest et d'Entre-les-Lacs sur qui s'est abattue une tempête hivernale le 1er mai, les forçant à ressortir leurs pelles ou à rester chez eux en raison des conditions routières dangereuses. La collectivité de Plumas, à 200 km au nord-ouest de Winnipeg, a été la plus fortement touchée avec plus de 45 cm de neige.

5. Une déferlante de glace

Durant la deuxième semaine de mai, plusieurs résidences et chalets du lac Dauphin sont lourdement endommagés par des glaces en mouvement poussées sur la rive par de fortes rafales atteignant une vitesse de 90 km/h. Les glaces sont venues frapper certaines habitations qui se sont effondrées, alors qu'elles en ont envahi d'autres, passant par les portes et les fenêtres. Les glaces ont également fait chuter plusieurs poteaux électriques.

6. Deux tempêtes en mai

Un système de basse pression lent et énergique au nord-est du Dakota du Sud provoque des pluies abondantes dans certaines régions du sud du Manitoba au cours de la longue fin de semaine de la fête de Victoria. Les précipitations les plus fortes pendant ces trois jours ont été enregistrées au sud de la route Transcanadienne, soit 97 mm à Deerwood, 89 mm à Morden, 73 mm à Sprague, 71 mm à Letellier, 69 mm à Killarney, 68 mm à Carman et 67 mm à Altona. Les pluies diluviennes ont causé d'importantes inondations dans les terres agricoles, retardant sérieusement les travaux dans les champs et l'ensemencement.

7. Novembre enneigé en Alberta

Une tempête hivernale au début de novembre a planté le décor d'un mois enneigé partout dans le sud et le centre de l'Alberta. En effet, le 2 novembre, une grande partie de la province d'Edmonton vers le sud a été couverte de neige après qu'un système dépressionnaire intense en provenance de la côte du Pacifique s'y est déplacé. Le centre de l'Alberta a été le plus durement touché, avec des accumulations de neige à certains endroits de 20 à 30 cm. Le 4 novembre, lorsque la tempête s'est abattue sur la Saskatchewan, la terre encore tiède, la pluie, la pluie verglaçante, la neige mouillée et la pression des véhicules ont donné aux routes un fini glacé. Deux semaines plus tard, un autre système a fait déferler 20 cm de neige sur Edmonton et ses environs, de même que plus de 25 cm à Drayton Valley et à Ponoka. À Red Deer, les rues embourbées par la neige ont forcé les autorités municipales à annuler la parade du père Noël. La ville connut d'autres précipitations de neige plus tard en novembre, ce qui totalisa l'accumulation de neige à 62,5 cm, un record pour novembre depuis 75 ans d'observations.

Date de modification :