Au sujet de radar

Interprétation des images radar

Qu'est-ce qu'un produit PRECIP? (contenu original, avant novembre 2013)

Au bas de l'image, à droite, une légende indique le type de l'image. Le produit radar standard présenté par Environnement Canada sur ce site Web est appelé un produit « PRECIP » (précipitation).

Image PRECIP

L'image PRECIP permet de montrer les précipitations qui se produisent près du sol, grâce à la technologie DOPPLER de traitement des échos dans un rayon de 128 km à partir de la station radar. La technologie Doppler permet d'accroître la résolution des échos de précipitation et offre également la possibilité de détecter le mouvement des précipitations à l'aide du radar. (Par exemple, la pluie ou la neige se rapproche-t-elle ou s'éloigne-t-elle de la station radar? Et à quelle vitesse?) Passé cette limite, les échos sont affichés en utilisant le traitement CAPPI plus conventionnel (expliqué ci-dessous ).

Le produit PRECIP se distingue de trois façons :

  1. Les radars météorologiques peuvent recevoir de faux échos en provenance d'objets terrestres, comme des édifices et des tours; le produit PRECIP fait usage d'un traitement Doppler pour éliminer la plupart de ces échos. Le traitement Doppler peut détecter ces faux échos puisqu'ils ne se déplacent pas par rapport au radar de la manière dont se déplacent la neige ou la pluie. Donc, avec l'élimination des échos d'objets terrestres, le produit PRECIP fournit une image plus nette près du radar.
  2. Les arbres et les collines autour d'un radar peuvent en bloquer les rayons, partiellement ou complètement, réduisant la capacité à détecter les précipitations près du sol et près du radar. Ce problème peut être particulièrement apparent pendant les mois d'hiver, lorsque beaucoup de précipitations se forment et tombent près du sol. Les rayons du radar pouvant être bloqués partiellement ou complètement à de faibles hauteurs pendant l'hiver, le radar peut ne pas fournir de bons résultats pour la détection des précipitations légères près du radar.
  3. Habituellement, le traitement Doppler est moins efficace dans la détection des précipitations par rapport au traitement radar classique. Puisque le produit PRECIP est une combinaison de traitement Doppler (les premiers 110 km du radar) et de traitement classique (à plus de 110 km du radar), il peut parfois sembler y avoir une brusque coupure ou augmentation de l'intensité des précipitations alors qu'on passe à plus de 110 km du radar.

Quelle est la différence entre les images PRECIP-Pluie et PRECIP-Neige?

Habituellement, un radar détecte la pluie plus facilement que la neige. Afin de mieux représenter les précipitations pendant la saison chaude, un certain rapport est établi entre la réflectivité et le taux de précipitations de pluie (en mm/h - PRECIP-Pluie). Pendant la saison froide, une relation différente est utilisée pour relier la réflectivité à un taux de précipitations de neige (en cm/h - PRECIP-Neige). Toutefois, il faut remarquer que ce n'est pas parce que la réflectivité est représentée en mm/h que la précipitation montrée au radar est de la pluie. De la même manière, ce n'est pas parce que la réflectivité est représentée en cm/h que la précipitation montrée au radar est de la neige. Les précipitations dans la plupart des zones les plus densément peuplées du pays peuvent quand même démontrer une grande variance pendant l'automne, l'hiver et le printemps, et se présenter sous forme de pluie, de pluie verglaçante, de grésil et de neige ou même dans un mélange de celles-ci. Donc, il est toujours important de relier la précipitation que vous observez au radar avec les conditions météorologiques du moment et les prévisions des prochaines heures pour avoir une meilleure idée du type de précipitations dans votre région.

<< PRECIP-ET

 

Date de modification :