Développer et mettre en œuvre l’écologie mi’kmaw auprès des espèces en péril de kespukwitk

[PDF; 353 Ko]

Avec l’appui du Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP) du gouvernement du Canada (volet des espèces en péril), la Première Nation de Bear River (PNBR) a mené un projet sur deux ans de 2013-2014 à 2014-2015 pour intégrer le savoir traditionnel autochtone (STA) dans les mesures de rétablissement des espèces en péril et pour améliorer la compréhension du STA et de l’écologie micmacs portant sur les espèces en péril.

Pourquoi ce projet est-il essentiel?

Les terres de la réserve des Premières Nations de Bear River et d’Acadia s’étendent sur la réserve de la biosphère du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, désignée site du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Compte tenu de l’abondance des espèces en péril dans la région, les collectivités micmaques souhaitent participer pleinement au travail concernant les espèces en péril tout en favorisant la compréhension du savoir micmac chez les biologistes de la science occidentale. Ce projet porte sur 10 espèces énumérées dans la liste de la Loi sur les espèces en péril, notamment la tortue mouchetée, population de la Nouvelle-Écosse  (Emydoidea blandingii) en voie de disparition. Isolée à la limite nord-est de l’aire de répartition de l’espèce, cette population compte moins de 250 adultes et elle est vulnérable à une altération de son habitat, de sa cueillette et à la mortalité sur les routes.

Ce qui a été fait

Le bureau de l’environnement de Bear River a rassemblé des aînés et d’autres membres de la collectivité des Premières Nations de Bear River et d’Acadia à des fins de partage de leur savoir sur les espèces en péril. Le bureau de l’environnement de Bear River a ensuite organisé des séances auprès de biologistes spécialistes des espèces en péril, de membres du personnel gouvernemental et de propriétaires fonciers de la région pour partager le savoir micmac sur l’écologie et la vision du monde diversifiée des aînés et des membres de la collectivité de la PNBR. Ces séances ont contribué à renforcer les relations et à créer des liens entre le STA et la science occidentale. Le 24 octobre 2014 a été célébré le Jour de la tortue pour partager la vision du monde micmac et sensibiliser la collectivité aux espèces en péril. Ce projet a également permis la formation d’assistants pour travailler auprès du gestionnaire de projet dans le but de faire annuellement l’état des lieux et de cerner les espèces en péril et leurs habitats et de circonscrire les menaces, notamment les véhicules tout-terrain et les passages sur les routes.

Réalisations dans le cadre de ce projet

l’écologie mi’kmaw
Photo: l’écologie mi’kmaw © Sean Blaney

Importance de ce projet

La participation des Micmacs aux efforts de rétablissement des espèces en péril a été accrue et des liens ont été renforcés entre ceux-ci et les biologistes et autres travailleurs qui œuvrent au rétablissement des espèces en péril.

Investissement : 2013-2014 à 2014-2015
Investissement : 2013–2014 à 2015–2016Total Funds
Fonds du FAEP :116 000 $
Investissement recueilli auprès de partenaires :56 957 $
Total :172 957 $


Fonds autochtone pour les espèces en péril - Volet des espèces en péril
Courriel : ec.faep-afsar.ec@canada.ca

Date de modification :