Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

La nature à l’oeuvre : l’importance de la biodiversité dans votre vie!

Cette brochure souligne des faits fascinants sur la biodiversité au Canada et met l'accent sur le travail effectué par le gouvernement fédéral et d'autres partenaires afin de veiller à sa conservation et en faire une utilisation durable. Elle renferme également des renseignements sur les façons dont les Canadiennes et les Canadiens peuvent participer à la conservation de la biodiversité à la maison et au sein de leur collectivité.

Version PDF – 6.12 Mo

Retournez à la table des matières

Comprendre la biodiversité

Les toiles d'araignée dans votre cour, les oiseaux dans le parc près de chez vous, les algues dans les lacs et océans, les vers de terre dans le sol, les forêts, les plaines et la toundra d'un bout à l'autre du pays -- cette variété constitue la diversité biologique, également appelée « biodiversité ».

Avec ses formes de vie et d'habitats complexes, notre planète repose sur la biodiversité, définie comme l'ensemble des diverses espèces vivantes et d'écosystèmes terrestres ainsi que des processus écologiques auxquels ils prennent part.

Le saviez-vous?

Les Nations Unies ont désigné 2011-2020 comme la décennie internationale de la biodiversité.

Pourquoi la biodiversité est-elle si importante? La réponse est simple. Nous voulons tous continuer à vivre dans un pays où nous pouvons observer les oiseaux, pêcher, faire des randonnées dans la nature, nager dans les lacs et les rivières et pratiquer toute autre activité extérieure tout en profitant d'un air pur et d'une eau propre. La diversité biologique est essentielle pour goûter à ces petits plaisirs.

Les exemples de la nature à l'oeuvre ne manquent pas : le processus des plantes pour filtrer le dioxyde de carbone et produire l'oxygène que nous respirons, la filtration de notre eau potable par des processus naturels, le travail collectif des espèces qui enrichit la terre dans laquelle nous cultivons des denrées, la pollinisation des plantes qui génère de nouvelles semences tous les ans et la régulation de notre climat par les océans. La diversité biologique est indispensable pour préserver la vie sur Terre et pour assurer un environnement propre, sécuritaire et durable.

La perte d'habitats, la prolifération d'espèces non indigènes, les changements climatiques, la pollution et la surconsommation sont tous des facteurs qui contribuent à un déclin de la diversité des espèces vivantes et qui menacent la nature telle que nous la connaissons. C'est une bonne chose que la population d'ici et d'ailleurs prenne conscience du problème et passe à l'action.

Le saviez-vous?

Plus de 100 000 arbres ont été plantés au Canada dans le cadre de la campagne pour un milliard d'arbres pour une croissance verte, et plus de 60 activités de la Vague verte ont été tenues en 2010 aux endroits où se déroulait la plantation d'arbres. Pour en savoir davantage sur l'initiative du Programme des Nations Unies pour l'environnement, visitez le site Programme des Nations Unies pour l'environnement et l'initiative de la Vague Verte.

Fait en bref

Plus de 70 000 espèces de plantes et d'animaux ont été identifiées au Canada, et d'innombrables autres restent à découvrir.

Retournez à la table des matières

Découvrir la biodiversité

Pour protéger la biodiversité, il faut avant tout s'informer et explorer. Le gouvernement du Canada, y compris Environnement Canada, joue un rôle de premier plan pour offrir l'occasion aux Canadiens de mieux connaître la biodiversité et de la découvrir.

Et de quelle façon? Sortez! Découvrez la biodiversité en marchant, en skiant, en pédalant, en raquettes ou à cheval.

Le Sentier transcanadien, le plus long réseau de sentiers du monde, facilite la découverte de la biodiversité. Quatre Canadiens sur cinq habitent à moins de 30 minutes du sentier. Vous en apprendrez davantage à ce sujet en consultant le site Sentier Transcanadien.

Le programme Faune et flore du pays communique aux Canadiens des renseignements sur la faune et les milieux sauvages du Canada depuis les années 1960. Son site Web vous permet de vous informer sur la nature et les nombreuses espèces d'animaux du Canada. Consultez le site Faune et flore du pays pour obtenir davantage de renseignements ainsi qu'une liste complète des activités et programmes contribuant à préserver la biodiversité.

La Biosphère, le musée d'Environnement Canada à Montréal, se consacre à l'éducation et à l'action environnementales. Depuis 1995, la Biosphère a accru la sensibilisation du public aux enjeux environnementaux, dont la biodiversité, par des expositions interactives et instructives. La Biosphère a créé une série de BioTrousses qui encouragent les participants à faire appel à leurs cinq sens pour découvrir la nature en ville et à la campagne. Les individus, les familles et les écoles partout au Canada peuvent télécharger une BioTrousse en se rendant sur le site télécharger une BioTrousse en se rendant sur le site.

Fiers d'être Canadiens

On ne peut le nier : le Canada est immense. Le Canada est le deuxième plus grand pays sur Terre. Il couvre plus de 15 millions de kilomètres carrés de terres et d'eau et possède environ 24 % des terres humides de la planète, 20 % de son eau douce et 8 % de ses forêts. Nous pouvons observer la biodiversité aux quatre coins de notre pays et être témoins de son incidence sur notre économie, notre culture et notre société.

Les Canadiens habitent les milieux naturels les plus variés du monde - des collectivités côtières à la toundra de l'Arctique, des prairies herbeuses aux montagnes, en passant même par les déserts. Avec une telle variété de trésors naturels, il n'est pas étonnant que le gouvernement du Canada prenne son rôle très au sérieux dans la préservation de la biodiversité. Le Canada possède une riche tradition sur le plan de la sensibilisation à l'environnement et de la conservation. De fait, les gouvernements canadiens ont commencé à établir des aires protégées peu après la Confédération.

Le saviez-vous?

La région boréale canadienne couvre 34 % du territoire canadien et contient 21 % des forêts boréales de la planète.

La forêt boréale, principalement peuplée de conifères, est un système dynamique d'organismes vivants - plantes, animaux, insectes et micro-organismes - en interaction avec le sol, l'eau et l'air.

Le Canada possède une riche tradition sur le plan de la sensibilisation à l'environnement et de la conservation. De fait, les gouvernements canadiens ont commencé à établir des aires protégées peu après la Confédération.

Le saviez-vous?

1872 : Premier parc municipal (Mont-Royal, Québec)
1885 : Premier parc national (Banff, Alberta)
1887 : Premier refuge faunique (lac de la Dernière-Montagne, Saskatchewan)
1893 : Premier parc provincial (Algonquin, Ontario)

Retournez à la table des matières

Préserver la biodiversité de notre pays

En plus d'appuyer l'éducation, le gouvernement fédéral prend des mesures directes pour préserver les espèces vivantes et les écosystèmes par une combinaison d'activités de recherche, de surveillance, de politiques, de règlements, d'application de la loi, de conservation et de partenariats.

  • Depuis 1885, le Canada a pris des mesures pour protéger presque un million de km2 de terres, soit près de 10 % du territoire canadien, et 56 000 km2 de nos océans et des Grands Lacs.
  • Nous avons le meilleur réseau de parcs nationaux au monde et l'avons agrandi de près de 50 % depuis 2005.
  • Nous avons multiplié par six la superficie de la réserve de parc national du Canada Nahanni, et nous mettons en place la réserve d'aire marine nationale de conservation Gwaii Haanas et le site du patrimoine haïda, en collaboration avec la Nation haïda, en plus de créer un parc national à l'île de Sable.
  • Nous avons assuré la protection des réseaux de parc nationaux et d'aires marines de conservation et pris des mesures qui vont permettre d'augmenter leur superficie de 90 000 km2.
  • En ce début de 2011, 470 espèces sont répertoriées dans la Loi sur les espèces en péril, laquelle a été mise en vigueur pour prévenir la disparition ou l'extinction de certaines espèces canadiennes, pour favoriser le rétablissement de celles qui sont en voie de disparition ou menacées et pour encourager la gestion d'autres espèces en vue de prévenir leur mise en péril.
  • Pour aider les Canadiens à protéger les aires naturelles ainsi que les espèces et leurs habitats, Environnement Canada offre de nombreux programmes qui s'adressent tant aux entreprises qu'aux collectivités locales. Des centaines de partenariats ont été mis en place en vue de conserver et de protéger les espaces naturels et les espèces sauvages du Canada, que ce soit avec des organismes autochtones, les provinces, d'autres ministères fédéraux, le secteur des ressources naturelles, des propriétaires terriens, des fondations et des organismes de conservation et des établissements d'enseignement.
  • Nous collaborons avec un large éventail de partenaires sur des initiatives axées sur les écosystèmes en vue d'obtenir des résultats en matière d'environnement et de favoriser le développement durable. Nous avons, par exemple, regroupé les ressources et les talents de plusieurs organismes fédéraux dans le but de protéger et de restaurer la qualité de l'eau et la santé de l'écosystème aquatique des Grands Lacs.
  • Avec ses 54 réserves nationales de faune et ses 92 refuges d'oiseaux migrateurs, le Canada prouve son engagement soutenu en matière de protection des habitats des espèces sauvages. De tels résultats sont possibles grâce à la contribution de partenaires voués à la conservation dans l'ensemble du Canada.
  • Le Canada a la plus longue ligne de côte du monde. Pêches et Océans Canada, Parcs Canada et Environnement Canada collaborent à la création et à la gestion de nos aires marines protégées. Ce partenariat protège, en zone côtière et marine, les habitats et les espèces vulnérables qui ont une importance sur le plan écologique.
  • Les îles Scott et les eaux environnantes en Colombie-Britannique abritent plus de deux millions d'oiseaux marins nicheurs de mars à septembre. Parmi ces espèces, on trouve l'albatros à pieds noirs, une espèce en voie de disparition. D'ici peu, les îles Scott seront prêtes à recevoir la désignation de réserve de faune marine nationale en vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada.

En bref

Le Canada accueille 530 espèces d'oiseaux migrateurs de façon saisonnière.

Les Grands Lacs fournissent de l'eau potable à des millions de Canadiens et sont une source majeure d'activité économique.

Le saviez-vous?

Le plus grand parc au Canada est le parc national du Canada Wood Buffalo, qui s'étend sur une superficie de 44 807 km2 en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest. Il abrite le plus grand troupeau de bisons d'Amérique du Nord, et il s'agit du seul site de nidification de la grue blanche, qui est une espèce en voie de disparition.

Retournez à la table des matières

Préserver la biodiversité au-delà de nos frontières

Le gouvernement du Canada joue un rôle majeur dans la promotion et la protection de la biodiversité sur la scène internationale. Le Canada a largement contribué à la rédaction de la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies; nous avons été le premier pays industrialisé à ratifier la Convention, et c'est à Montréal qu'est situé le secrétariat international de la Convention, qui appuie les objectifs et la vision de la Convention et de ses 193 membres.

À la lumière de la Convention, le gouvernement du Canada a élaboré, en partenariat avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, la Stratégie canadienne de la biodiversité, qui guide notre travail en matière de conservation, de gestion et de soutien de la biodiversité au Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Stratégie canadienne de la biodiversité, visitez leur site web.

La Convention sur la diversité biologique n'est qu'une des nombreuses ententes internationales auxquelles le Canada souscrit. Parmi les autres ententes, mentionnons :

  • la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction;
  • la Convention relative aux zones humides d'importance internationale (Convention de Ramsar);
  • l'Accord sur la conservation des ours blancs;
  • la Convention concernant la protection des oiseaux migrateurs au Canada et aux États-Unis;
  • l'Accord entre le gouvernement des États-Unis et le gouvernement du Canada sur la préservation de la harde de caribous de la Porcupine.

De plus, grâce à l'application continue de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), le Canada collabore avec d'autres pays et des partenaires comme Interpol pour contrôler le commerce international illégal des espèces sauvages menacées d'extinction, aux quatre coins du monde. Ainsi, les contrevenants ne peuvent pas échapper à la justice simplement en traversant une frontière.

Le gouvernement du Canada travaille en collaboration avec beaucoup d'autres pays pour étudier la biodiversité et élaborer des stratégies en vue d'en assurer la conservation à l'échelle mondiale. Le Canada, avec les États-Unis et le Mexique, est membre de la Commission de coopération environnementale. Dans le cadre de la Commission, le Canada s'emploie à favoriser les partenariats et la sensibilisation du public en matière de protection et de conservation de l'environnement en Amérique du Nord.

Le Canada est également membre du Conseil de l'Arctique ainsi que de son groupe de travail sur la conservation de la flore et de la faune arctiques, qui cherche à conserver la biodiversité de l'Arctique et à échanger des renseignements avec les gouvernements et la population de l'Arctique. Cela contribue à promouvoir les pratiques qui garantissent la viabilité des ressources biologiques de l'Arctique.

L'Arctique couvre plus d'un sixième de la masse continentale de la Terre. Quatre millions de personnes y vivent, dont plus de 30 peuples autochtones différents.

Le Canada abrite environ 15 500 des 25 000 à 30 000 ours blancs (polaires) du monde. Nous les protégeons grâce à la collaboration des provinces, des territoires et des conseils régionaux de gestion des ressources fauniques. Ensemble, nous avons à ce jour pris de nombreuses mesures, par exemple :

  • la signature d'un protocole d'entente avec les gouvernements du Nunavut et du Groenland;
  • la rédaction d'une stratégie nationale pour la conservation des ours blancs;
  • l'établissement d'aires protégées pour donner aux ours blancs un habitat qui est important pour eux.

Le saviez-vous?

Parmi les experts en biodiversité d'Environnement Canada, on trouve :

  • des botanistes, qui étudient les végétaux;
  • des biologistes, qui étudient les êtres vivants et leur relation avec l'environnement, tels que les oiseaux, les ours polaires, les caribous par exemple;
  • des chercheurs scientifique et des scientifiques spécialiste de l'environnement, qui étudient différents sujets tels que la conservation des espèces et habitats en péril, les oiseaux de mer, la biodiversité aquatique, les écosystèmes, la qualité de l'eau et plusieurs autres sujets reliés à l'environnement;
  • des écotoxicologistes, qui évaluent les effets des substances toxiques sur la santé des espèces sauvages et des écosystèmes;
  • des spécialistes en sciences sociales, qui étudient les valeurs économiques, sociales et culturelles de la biodiversité

Faire une différence

En tant que société, nous partageons tous la responsabilité de la protection de la biodiversité. Les choix que nous faisons chaque jour ont une incidence sur la planète. Achetez-vous des produits peu emballés? Recyclez-vous? Évitez-vous d'utiliser des engrais, des insecticides, des herbicides et des pesticides sur votre pelouse? Choisissez-vous des plantes indigènes et des semences traditionnelles pour votre jardin? Les réponses à ces questions vous révéleront la portée de vos actions en faveur de la biodiversité.

Lorsque vous commencerez à mieux connaître la diversité biologique, vous remarquerez les animaux, les plantes et les habitats qui font partie de votre quotidien. Puis, vous pourrez passer à l'action pour contribuer à préserver la biodiversité.

Voici quelques mesures simples que vous et votre famille pouvez prendre :

  • Compostez - prenez en l'habitude!
  • Utilisez des sacs en tissu pour faire les courses et évitez ceux en plastique - il suffit d'y penser à l'avance.
  • Faites du covoiturage ou utilisez les transports en commun - envisagez d'autres options!
  • Participez aux enquêtes sur la faune comme les recensements d'oiseaux - c'est une occasion d'apprendre.
  • Participez aux programmes nationaux de surveillance volontaire tels que Veille aux vers, Veille au gel, Opération floraison et Attention grenouilles - une activité amusante à faire avec les enfants.
  • Installez des mangeoires pour les oiseaux - vous adorerez les nouveaux visiteurs sur votre terrain.
  • Faites participer votre école au projet de la Vague verte et plantez des arbres dans votre collectivité - parlez aux personnes qui peuvent faire une différence.
  • Achetez des produits certifiés issus de la pêche etde l'exploitation forestière - vérifiez les produits quevous achetez.
  • Faites un don de propriété par l'intermédiaire du Programme des dons écologiques d'Environnement Canada - c'est vraiment bénéfique pour l'environnement.
  • Souscrivez au programme de financement communautaire écoACTION d'Environnement Canada, au programme de partenariat sur les espèces exotiques envahissantes ou au programme d'intendance de l'habitat pour les espèces en péril pour soutenir des projets de conservation ou de restauration dans votre collectivité - vous pouvez avoir une plus grande influence que vous ne le pensez!

Consultez le site Web d'Environnement Canada, pour trouver davantage de renseignements sur ces activités ou sur d'autres gestes qui vous permettraient de faire une différence!

Faits en bref

  • En moyenne, chaque Canadiens jette un demi-kilogramme d'emballage plastique par jour.
  • Une bouchée sur trois de notre nourriture dépend de la pollinisation par les abeilles et d'autres insectes.

Biodiversité - d'autres contributions canadiennes

Grâce au programme de bénévoles Veille aux vers, 25 nouvelles espèces de vers de terre ont été découvertes et répertoriées au Canada.

Par le programme de conservation des zones humides « Adopt-A-Pond » (« Adoptez un étang ») du zoo de Toronto, les collectivités de partout au Canada peuvent adopter des milieux humides locaux et aider à protéger la biodiversité aquatique.

Les villes d'Edmonton, de Calgary et de Montréal participent avec d'autres villes du monde entier au projet d'action locale pour la diversité biologique. Pour en savoir plus, visitez le site web de International Council for Local Environmental Initiatives (ICLEI).

Par l'intermédiaire du Programme des dons écologiques, 857 dons écologiques d'une valeur totalisant presque 551 millions de dollars ont été effectués d'un bout à l'autre du Canada en date de janvier 2011, permettant ainsi la protection de plus de 137 700 hectares d'habitat faunique. Les Canadiens sont également très impliqués dans le cadre des programmes d'action communautaire pour l'environnement, comme le Programme d'intendance de l'habitat et le Programme de financement communautaire écoACTION. Pour de plus amples renseignements sur ces programmes, veuillez consulter les sites Le Programme des dons écologiques et Programme d'action communautaire pour l'environnement.

Toute la population mondiale des oies de Ross niche au Canada; et de celle-ci, plus de 95 % se reproduit au Refuge d'oiseaux migrateurs du golfe de la Reine-Maud, au Nunavut, l'une des aires protégées d'Environnement Canada.

Une partie de la base des Forces canadiennes à Suffield, en Alberta, est une réserve nationale de faune désignée qui contient un habitat de prairie mixte, des dunes de sable et d'autres types d'habitats. Cette zone abrite 16 espèces en péril du Canada, dont la chevêche des terriers et la buse rouilleuse.

Les 138 espèces d'arbres indigènes du Canada fournissent des substances servant à environ 40 usages médicaux.

La réserve de la biosphère de Southwest Nova en Nouvelle-Écosse abrite plus de 30 espèces en péril telles que la couleuvre mince, le petit polatouche, le monarque, la tortue mouchetée, le corégone de l'Atlantique, le pluvier siffleur, la flore de la plaine côtière de l'Atlantique et des lichens rares.

Le débit annuel des rivières du Canada représente 7 % des réserves d'eau renouvelables de la planète, à raison de 105 000 mètres cubes par seconde.

Presque 9 % (891 163 km2) de la superficie totale du Canada est couverte d'eau douce.

Retournez à la table des matières

Date de modification :