Intendance de l’habitat des amphibiens, des reptiles et des chauves-souris au sud de l’île de Vancouver, C.-B.

[PDF; 306 Ko]

Avec l’appui du Programme d’intendance de l’habitat (PIH) du gouvernement du Canada (volet sur la prévention), l’Habitat Acquisition Trust (HAT) a mené un projet sur un an, en 2014-2015, pour contribuer à protéger du déclin sept espèces de chauves-souris, neuf espèces d’amphibiens et une espèce de reptiles du sud de l’île de Vancouver.

Pourquoi ce projet est-il essentiel?

Les espèces d’amphibiens, de reptiles et de chauves-souris au sud de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, sont vulnérables à la perte, à la dégradation et à la fragmentation de leur habitat causées par le développement humain. Par exemple, les amphibiens, notamment la rainette du Pacifique (Pseudoacris regilla), meurent sur les routes pendant leur saison de migration tandis que les chauves-souris comme la grande chauve‑souris brune (Eptesicus fuscus) nichent souvent dans les bâtiments, ce qui crée des conflits avec les propriétaires ou les gérants d’immeubles. Il en résulte que les populations d’amphibiens et de chauves-souris continuent de décroître.

Ce qui a été fait

Au moyen des médias traditionnels et des médias sociaux, HAT a sensibilisé la population à la nécessité d’améliorer l’habitat des chauves-souris et de réduire les cas où les propriétaires ou gérants d’immeubles retirent les chauves-souris des bâtiments sans se soucier de la sécurité de l’animal. Pour ce faire, HAT a aidé les propriétaires et les gérants d’immeuble à installer des maisons pour les chauves-souris pour remplacer leurs abris. HAT s’est également préoccupé des taux d’amphibiens qui se font tuer sur la route, en mobilisant la population pour qu’elle contribue à la collecte de renseignements sur les zones à problèmes pour les animaux qui traversent les routes. Plus tard, HAT a effectué une étude de ces lieux pour fournir au ministère provincial du Transport des données sur les animaux qui meurent écrasés sur les routes et sur les zones de passage des animaux, ainsi que des recommandations d’infrastructure dont on devrait tenir compte dans la planification et l’établissement de lieux de passage sans danger pour les amphibiens. HAT a également sensibilisé le personnel de cinq pépinières sur la façon d’éviter l’introduction involontaire de reptiles non indigènes (qui sont camouflés dans les plantes importées) qui peuvent faire concurrence au lézard alligator du Nord (Elgaria coerulea), une espèce indigène.

Réalisations dans le cadre de ce projet

Photo d'un Grande Chauve-souris brune
Photo : Grande Chauve-souris brune (Eptesicus fuscus) © Christian Engelstoft

Importance de ce projet

HAT a amélioré l’habitat des chauves-souris et sensibilisé les propriétaires fonciers et la population aux espèces de reptiles, de chauves-souris et d’amphibiens.

Investissement: 2014 à 2015
Investissement: 2014 à 2015Total des fonds
Fonds du PIH :33 175 $
Investissement recueilli auprès de partenaires :52 860 $
Total :86 035 $

Programme d’intendance de l’habitat - Volet sur la prévention
Courriel : ec.pih-hsp.ec@canada.ca

Date de modification :