Programme hydrométrique

Un partenariat national

La pérennité des écosystèmes à la fois diversifiés et complexes du Canada est étroitement liée aux ressources hydriques. La gestion de cette ressource est aujourd’hui partagée entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux. Le programme national de relevés hydrométriques s’inscrit dans ce contexte de coopération. Ce programme permet la collecte, l’interprétation et la diffusion de données et de renseignements sur les eaux de surface. Ces informations sont essentielles pour la gestion des eaux et la protection de l’environnement à l’échelle du Canada.

L’importance de ces données est aujourd’hui plus grande que jamais. En effet, non seulement les problèmes liés à la gestion de l’eau et la conservation de l’environnement se sont accrus considérablement au cours des 125 dernières années, mais ils sont aujourd’hui plus complexes et ont souvent des répercussions internationales.

L’exécution du programme de relevés hydrométriques est régie par des accords officiels conclus en 1975 entre Environnement Canada et chaque province, ou Affaires indiennes et du Nord Canada représentant les territoires en vertu de la Loi sur les ressources en eau du Canada. Ces accords prévoient la collecte à l’échelle du pays de données hydrométriques concernant les eaux de surface et de données sur les sédiments. Les coûts engendrés par ces activités sont partagés en fonction des intérêts et des besoins particuliers de chaque partenaire.

Les partenaires fédéraux et provinciaux se réunissent chaque année afin de revoir et de modifier le programme de relevés hydrométriques en fonction des besoins de chacun. La nature coopérative du programme a permis aux partenaires de travailler ensemble pour le bénéfice de tous. En raison de sa souplesse, le programme peut être ajusté en fonction des nouveaux besoins en matière de gestion de l’eau et de conservation et de protection de l’environnement qui surgissent dans toutes les régions du pays.

Toutefois, le principal mandat des partenaires demeure l’établissement de normes nationales, l’acquisition d’une expertise en hydrologie, l’application de méthodes hydrologiques modernes efficaces et la diffusion de données et de renseignements à toutes les parties intéressées.

Ces accords continuent donc d’assurer la prestation d’un service efficace et indispensable aux divers paliers de gouvernement, au secteur privé et à l’ensemble de la population canadienne et reflètent bien l’engagement des gouvernements de collaborer en vue de l’atteinte d’un objectif commun.

Date de modification :