Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Stratégie pour les sciences d’Environnement Canada 2014-2019

Introduction

Environnement Canada est un ministère à vocation scientifique. Ses travaux scientifiques produisent l’information essentielle dont il a besoin pour accomplir son mandat consistant à maintenir un environnement propre, sécuritaire et durable au Canada. Il faut à ces fins maintenir une expertise et une infrastructure scientifiques uniques, comme des réseaux de surveillance pancanadiens qui mesurent les paramètres environnementaux, et de grands modèles numériques, exécutés sur des superordinateurs, pour prévoir la météo, la pollution atmosphérique et les changements climatiques. Environnement Canada effectue des activités scientifiques pour assumer un rôle fédéral clé de protection de l’environnement en appuyant les règlements environnementaux, les politiques publiques, les activités et les services. Les activités scientifiques du Ministère doivent pouvoir répondre aux besoins des mandats et des échéanciers réglementaires actuels, de même que définir et mettre au point la capacité de relever de nouveaux défis environnementaux. La protection de l’environnement implique également de réagir aux enjeux et aux défis à mesure qu’ils se manifestent. Le Canada fait face à une variété de défis environnementaux, qui vont de la sécurité de la navigation sur son vaste territoire – dans des conditions climatiques parfois difficiles – à la protection des écosystèmes vulnérables à des stresseurs et des pressions variés, notamment les substances toxiques, les changements climatiques et le développement industriel. À la tête de l’un des plus grands programmes scientifiques au gouvernement fédéral, Environnement Canada est un chef de file national, voire mondial, qui fait progresser les connaissances scientifiques sur l’environnement, fait des liens entre ces connaissances et les applique, et ce, dans le but de prévoir les enjeux environnementaux les plus pressants et d’y faire face. Les futures réalisations scientifiques d’Environnement Canada contribueront à une fonction publique de calibre mondial, ce qui est le but de Destination 2020, dirigé par le greffier du Conseil privé.

Avant l’élaboration de la présente stratégie, les activités scientifiques d’Environnement Canada étaient guidées par deux documents, le Plan pour les sciences, publié en 2007, et le Rôle technologique, publié en 2010. Ces documents ont établi les grandes orientations stratégiques destinées à guider les activités et les priorités scientifiques et technologiques du Ministère. Ces documents énonçaient trois thèmes scientifiques, dont l’élaboration d’un système intégré de surveillance de l’environnement et de prévision environnementaleNote de bas de page 1. Depuis, Environnement Canada, en collaboration avec le gouvernement de l’Alberta, a mis en œuvre le plus grand programme de surveillance intégrée de l’environnement au Canada, destiné à déceler d’éventuels effets environnementaux cumulatifs provenant de l’exploitation des sables bitumineux en Alberta. Les leçons tirées de cette initiative et d’autres programmes seront mis à profit pour contribuer à la résolution de problèmes environnementaux complexes d’importance nationale.

Le Plan pour les sciences et le Rôle technologique demeurent pertinents; toutefois, les activités scientifiques menées à Environnement Canada ont aujourd’hui des besoins différents de ceux qui existaient à la création de ces documents. Depuis que le Plan pour les sciences a été publié en 2007, Environnement Canada a réorganisé et simplifié certaines de ses activités, dont ses activités scientifiques. Aujourd’hui plus que jamais, les activités scientifiques d’Environnement Canada sont axées sur la production de l’information essentielle pour élaborer les politiques, réaliser les programmes et fournir les services qui permettent au Ministère de respecter son mandat.

L’adoption d’une approche simplifiée et stratégique pour réaliser ses activités scientifiques permet à Environnement Canada de faire face aux enjeux nouveaux et émergents ainsi que de composer avec des changements organisationnels, comme l’évolution du rôle de la science au gouvernement fédéral, et avec la nécessité de fonctionner efficacement et d’utiliser de façon optimale l'argent des contribuables. Pour aller de l’avant, Environnement Canada doit continuer d’aligner ses travaux scientifiques sur les grandes priorités environnementales du gouvernement du Canada. Pour ce faire, il doit utiliser les ressources scientifiques avec efficacité et efficience, maintenir les partenariats, veiller à établir des relations appropriées entre producteurs et utilisateurs de données scientifiques et maintenir les normes élevées de qualité et de crédibilité des travaux scientifiques du Ministère auxquelles s’attendent les Canadiens. La gestion de la qualité est assurée grâce à des paramètres et à des procédés établis, comme l’examen par des pairs et l'accréditation, et à des évaluations ciblées de l’utilité et de l’incidence de l’application des résultats scientifiques du Ministère. Tous les employés contribuent à l’objectif de s’aligner sur les priorités fédérales en s’ajustant et en adaptant continuellement leurs activités scientifiques en fonction des priorités actuelles et futures du Ministère.

La Stratégie pour les sciences comporte trois grandes parties destinées à orienter les travaux scientifiques d’Environnement Canada en fonction des priorités environnementales fédérales, au cours des cinq prochaines années, soit de 2014 à 2019. La première partie, les sciences à Environnement Canada, décrit brièvement le Ministère en tant qu’organisme à vocation scientifique ainsi que les activités scientifiques essentielles qu’il accomplit pour s’acquitter de son mandat. La deuxième partie présente la vision, la mission et les principes visant à orienter les activités scientifiques du Ministère en fonction des priorités fédérales. La troisième partie énonce les orientations futures en matière scientifique et, pour ce faire, elle définit les enjeux prioritaires pour les cinq prochaines années et propose des mécanismes pour intégrer la vision et les principes de la Stratégie aux activités du Ministère et accroître sa capacité de faire face aux enjeux émergents.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Voici les trois orientations stratégiques du Plan pour les sciences de 2007 :

  1. établir une capacité intégrée de surveillance de l’environnement et de prévision environnementale;
  2. comprendre les risques cumulatifs;
  3. gérer les risques, optimiser les possibilités et accroître la résilience.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

 

Date de modification :